AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.4 /5 (sur 97 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) à : Sollentuna , le 11/01/1963
Biographie :

Jan Lennart Arnald est un auteur de romans policiers, critique littéraire, journaliste et scénariste.

Après ses études, il débute comme critique littéraire et journaliste.

Il entame en 1999 une série policière sous le pseudonyme d'Arne Dahl qui est consacré aux aventures de l'équipe A, un groupe de six policiers hautement qualifiés exerçant sous la responsabilité du commissaire Hutlin dans le Stockholm des années 1990.

Suite au succès de cette série, ces romans sont traduits en de nombreuses langues. Les cinq premiers volumes sont également adaptés pour la télévision suédoise sous le format mini-série en 2011 et 2012.

Il invente en 2011 une seconde série consacré à l'équipe Opcop, un projet secret relatif à Interpol. Il reçoit le prix du meilleur roman policier suédois pour le premier volume, Viskleken, traduit par l'éditeur Actes Sud dans sa collection Actes noirs sous le titre Message personnel en 2014.

Il a publié quatre romans dont "Barbarer" (2001), "Maria och Artur" (2006) et " Intimus" (2010) sous son véritable nom.

Il travaille actuellement à l'Académie suédoise et comme journaliste pour le "Dagens Nyheter".

son site : http://www.arnedahl.net/
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Arne Dahl   (12)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
mesrives   07 novembre 2016
Misterioso de Arne Dahl
Misterioso, dit Kerstin Holm. C'est un jeu de mots typique de Monk. Il y a comme un brouillard dans le titre. Derrière mystery, le mystère, il y a mist, le brouillard. Quand on prononce le titre, on ne voit pas le brouillard, il est caché par le mystère, plus audible. Mais il est bien là, subliminal. Dans le morceau aussi, il y a du mystère, d'emblée, insaisissable, oui, mais bien tangible, en chair et en os. Le brouillard est plus difficile à distinguer, mais c'est en lui qu'on se perd.
Commenter  J’apprécie          170
bilodoh   01 janvier 2021
Jeu du loup de Arne Dahl
… il avait l’impression, par delà tous les jeux de pouvoir nationaux et personnels, toute la corruption plus ou moins avouée, toutes les finasseries pour le prestige, toutes les chamailleries fiscales et budgétaires, toutes les coupes sombres, toutes les options et toutes les externalisations, de revenir au noyau nu. À ce que la politique devrait être : créer une société la plus juste et durable possible. Rien de plus.



(Actes Noirs, p. 45 )
Commenter  J’apprécie          70
bilodoh   04 janvier 2021
Jeu du loup de Arne Dahl
… cessons de creuser les inégalités entre riches et pauvres, cessons de prôner l’individualisme, cessons de forcer les gens à vivre le nez dans leur porte-monnaie. Nous, humains, valons mieux que ça. Puisse ceci être un premier pas vers une décence retrouvée en politique.



(Actes Noirs, p. 463)
Commenter  J’apprécie          70
nathavh   14 décembre 2014
Message Personnel de Arne Dahl
La pensée criminelle est en train de prendre le dessus. Des gens honnêtes il y a vingt ans sont à présent des criminels dans la même situation. La criminalité est devenue l'état normal, on gruge, on truque comme on respire. Ce n'est pas une force. L'argent est sérieusement en train de se substituer à la morale, à la pensée indépendante, superficielle.

Commenter  J’apprécie          60
DocMarcel   21 octobre 2019
Europa Blues de Arne Dahl
Il se sentait assez convaincu du retour du fascisme, mais d'une manière beaucoup plus insidieuse, indirecte - il entrerait en douce par la porte de derrière tandis que nous serions en train de guetter ses apparitions sous des formes plus évidentes, plus simples – et, du jour au lendemain, nous nous mettrions à considérer tout individu comme un objet, disponible, source de profits. Que l'économisme était le stade précoce de ce nouveau fascisme, il en était convaincu.
Commenter  J’apprécie          50
nathavh   14 décembre 2014
Message Personnel de Arne Dahl
Faire croître l'argent a toujours été une sorte d'escroquerie. Nous l'avons toujours su, nous dont c'était notre métier ; c'était notre postulat de base. L'argent ne peut pas croître, pas vraiment, il faut toujours le prendre quelque part. Nous le savons tous. Nous savons tous que nous nous adonnons au vol.

Commenter  J’apprécie          50
christinebeausson   04 juin 2019
Message Personnel de Arne Dahl
GLENCOE ...

Pourquoi diable aller baptiser le dispositif de protection d'un sommet international censé sauver le capitalisme moribond du nom d'un massacre d'Ecossais des Highlands vieux de trois cents ans et particulièrement vicelard ?
Commenter  J’apprécie          50
nathavh   14 décembre 2014
Message Personnel de Arne Dahl
Je l'ai dit, et je le répète : la mafia est en train d'acheter le monde, à l'est, à l'ouest et au sud. Si on n'en parle pas, c'est juste parce que personne n'ose écrire à ce sujet, ce qui reviendrait à entrouvrir sa porte, ou alors tout simplement parce qu'on est déjà vendu. Beaucoup plus de monde qu'on imagine est déjà vendu d'une façon ou d'une autre, journalistes, politiciens, faiseurs d'opinion.

Tout crime est lié à tous les crimes.

Commenter  J’apprécie          40
nathavh   14 décembre 2014
Message Personnel de Arne Dahl
Tu as des responsabilités familiales dont, même en déployant des trésors d’imagination, je ne peux pas me représenter le poids. C’est malgré tout complètement autre chose que d’avoir la responsabilité de quelques millions de dollars, surtout s’ils sont fictifs.
Commenter  J’apprécie          40
nathavh   14 décembre 2014
Message Personnel de Arne Dahl
Nous avions compris que c'était l'essence même du capitalisme : que le plus fort gagne. L'économie doit être une lutte. Et pour sortir vainqueur de la bataille, il faut enjamber quelques cadavres.

Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Vive la famille ... enfin pas toujours !

Ce livre autobiographique est devenu très connu, car les protagonistes sont célèbres. L'auteure parle notamment des relations entre son frère jumeau et son beau-père.

'En attendant Bojangles' de Olivier Bourdeaut
'Le voleur' de Georges Darien
'La familia grande' de Camille Kouchner
'En finir avec Eddy Bellegueule ' de Edouard Louis

12 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : famille , français , dysfonctionnementCréer un quiz sur cet auteur

.. ..