AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.21 /5 (sur 361 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Los Angeles , le 22/05/1933
Mort(e) à : New York , le 04/12/1987
Biographie :

Arnold Stark Lobel est un dessinateur, auteur et illustrateur de livres pour enfants.

Il a passé toute son enfance à Schenectady, dans l'état de New York.
Diplômé du Pratt Institute de New York, il a commencé à illustrer des livres pour enfants à la fin des années 50, pour l'éditeur new-yorkais Harper and Row.

Après avoir obtenu son diplômé, il épouse Anita Kempler (1934), une illustratrice jeunesse. Ils ont eu deux enfants, une fille et un garçon.

Il est devenu célèbre aux États-Unis avec "Porculus" et la série "Ranelot et Bufolet" et s'est spécialisé dans la mise en images de "nursery rhymes" traditionnels ou inventés. Il est l'auteur de livres très émouvants comme "Oncle Eléphant" et "Hulul".

Mort prématurément du sida, il est considéré comme l'un des maîtres de la littérature pour les petits.

Arnold Lobel a donné aux jeunes lecteurs l'occasion de comprendre des choses que les personnages ne comprennent pas (la Lune ne suit personne) tout en rendant touchants ces derniers. De là vient sans doute le succès mondial de ses livres illustrés.
+ Voir plus
Source : www.ecoledesloisirs.
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le voici, notre rendez-vous hebdomadaire que vous attendiez toutes et tous avec impatience ! Retrouvez tous les livres sur notre site filigranes.be : le Grand lit de Léon d'Emile Jadoul, L'école des loisirs le loup qui voulait être un mouton de Mario Ramos, L'école des loisirs le magicien des couleurs d'Arnold Lobel, L'école des loisirs On se retrouve la semaine prochaine pour de nouvelles aventures !
Podcasts (1)

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-B   02 novembre 2013
Le Magicien des couleurs de Arnold Lobel
Le magicien descendait souvent l'escalier de sa cave sombre et grise. Là, pour oublier ce monde maussade, il s'amusait à faire des expériences magiques. Un jour que le magicien mélangeait et malaxait un peu de ceci avec un rien de cela, il découvrit quelque chose de bizarre au fond de sa marmite.

" C'est bien joli ! " s'écria-t-il. " Je vais en faire davantage. "
Commenter  J’apprécie          200
Musardise   05 août 2016
Hulul et compagnie de Arnold Lobel
"Papa, nous sommes tous couchés, maintenant. Veux-tu nous raconter une histoire ?" "Je vais faire mieux que cela", répondit Papa Souris à ses souriceaux, "je vais vous en raconter sept, une pour chacun de vous, si vous promettez de vous endormir après." "Oh oui, c'est promis", dirent les souriceaux. Alors Papa Souris commença ainsi...
Commenter  J’apprécie          190
Jumax   02 février 2013
Le Magicien des couleurs de Arnold Lobel
"Dans la nuit des temps, il y a longtemps, très longtemps, les couleurs n'existaient pas. Presque tout était gris et ce qui n'était pas gris était noir. C'est ce qu'on a appelé la période grise du monde."
Commenter  J’apprécie          190
Musardise   02 août 2016
Sept histoires de souris de Arnold Lobel
Un jour une souris entendit parler d'un drôle de puits : en y jetant une pièce de monnaie, on obtenait ce qu'on lui demandait. "Quelle chance !" dit la souris, "je vais avoir tout ce que je voudrai !". Elle alla au puits, y jeta une pièce de un franc et fit un souhait. "Aïe !" dit le puits, comme si on lui avait fait fait mal. Le lendemain, la souris recommença. Elle jeta dans le puits une pièce de un franc et fit un souhait. "Aïe ! dit encore le puits, comme si on l'avait battu.



Le puits aux souhaits
Commenter  J’apprécie          1810
jeunejane   08 mars 2017
Hulul de Arnold Lobel
Soudain, la chambre s'emplit d'une lumière argentée.

Hulul regarda par la fenêtre : la lune sortait de derrière les nuages.

- Lune, dit Hulul tu m'as suivi tout le chemin.

Quelle merveilleuse amie !
Commenter  J’apprécie          172
Musardise   08 août 2016
Sept histoires de souris de Arnold Lobel
Un jour, comme d'habitude, il faisait sa petite promenade, quand il perdit soudain tous les boutons qui tenaient les bretelles de son pantalon. Des dames passaient par là. "à l'aide, au secours", cria le Père La Souris. Mais les dames furent scandalisées : "C'est affreux ! Votre pantalon est tombé !" Et elles s'éloignèrent à toute vitesse. Le Père La Souris courut chez lui et appela à l'aide. Mais sa femme lui répondit : "Tu as l'air d'un imbécile à te promener en caleçon." Et elle lui donna un bon coup sur la tête.



Le Père La Souris
Commenter  J’apprécie          150
Musardise   31 août 2016
Hulul de Arnold Lobel
Il retira toutes les couvertures de son lit. Les bosses avaient disparu. Tout ce qu'il put voir au bout de son lit, ce fut ses deux pieds. "Mais j'ai froid maintenant", dit Hulul. "Je vais remettre sur moi les couvertures." Dès qu'il l'eut fait, il revit les mêmes bosses. "Les revoilà !" s'écria-t-il. "Bosses ! Bosses ! allez-vous-en ! Je ne vais pas fermer l’œil de la nuit."



Des bosses étranges
Commenter  J’apprécie          120
Musardise   03 août 2016
Sept histoires de souris de Arnold Lobel
Un jour, un souriceau sortit en bateau, mais il n'y avait pas de vent et le bateau n'avançait pas. "Vent !" s'écria le souriceau, "descends vite, et pousse mon bateau de l'autre côté du lac !" "J’arrive", dit le vent d'ouest. Et il souffla tant et si bien que le souriceau et le bateau s’envolèrent... et atterrirent sur le toit d'une maison.



La souris et les vents
Commenter  J’apprécie          120
Jumax   14 juin 2012
Hulul de Arnold Lobel
" Quand il est en bas, il se demande comment ça va en haut. quand il est en haut il se demande comment ça va en bas.

- Je voudrais bien, dit Hulul, être en même temps en haut et en bas."
Commenter  J’apprécie          120
Musardise   30 janvier 2015
Sept histoires de souris de Arnold Lobel
Mais au bord de la route il y avait quelqu'un qui vendait des chaussures de basket. Aussitôt le souriceau en acheta une paire. Il les mit et courut, courut, courut, jusqu'à ce qu'elles soient usées. Alors, le souriceau se déchaussa et marcha, marcha, marcha... jusqu'à avoir si mal aux pieds qu'il ne pouvait plus avancer. Mais au bord de la route, il y avait quelqu'un qui vendait des pieds.



Le voyage
Commenter  J’apprécie          110
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur
.. ..