AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.99 /5 (sur 93 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Arthur Frayer est diplômé de l'école de journalisme de Strasbourg en 2008.

Reporter indépendant, il collabore avec Le Monde, M, Télérama, Jeune Afrique, Snatch, Slate... Il est aussi secrétaire de rédaction à Télérama, Jeune Afrique, Les Échos et formateur au CFPJ et à l’ESJ Pro.

Pour voir par lui-même ce qui se passe dans l'univers carcéral, il a passé le concours de gardien de prison et est devenu, l’espace de quelques mois, un "infiltré".
En stage à Fleury-Mérogis, puis en poste à Orléans, il raconte ses huit mois passés en détention dans son livre "Dans la peau d'un maton" (2011).

Il est également auteur de "J’ai vu des hommes tomber" (Don Quichotte, 2012), qui dresse un tableau de la France des précaires et des oubliés.

Il travaille aujourd'hui sur les quartiers difficiles, l'immigration clandestine et les économies parallèles.
De ses deux ans d'enquête en immersion au Pakistan, en Turquie, en Bulgarie et en France, il rapporte un témoignage sidérant du monde invisible de l'immigration clandestine : "Dans la peau d'un migrant" (2015).

son site : https://arthurfrayerlaleix.com/
Twitter : https://twitter.com/art_frayer?lang=fr
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Arthur Frayer-Laleix - 8 mois dans la peau d'un migrant


Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Rob7   23 août 2019
Dans la peau d'un maton de Arthur Frayer-Laleix
N'oubliez pas, quand même, que le meilleur d'entre eux ne vaut rien !
Commenter  J’apprécie          100
patatarte2001   01 août 2015
Dans la peau d'un maton de Arthur Frayer-Laleix
D'un signe de tête, il me fait comprendre que je dois palper le prisonnier...Le vieux bonhomme lève les bras comme un automate, sans même un regard pour moi..... Je lui palpe les bras, les aisselles, les flancs, les poches de pantalon. Je ne sais pas trop ce que je suis censé contrôler. Je sens seulement ses bras décharnés, ses os pointus. Mes mains passent sur ses épaules. Puis sur ses jambes : deux rameaux secs. J'ai l'impression de violer le peu de dignité qui lui reste.
Commenter  J’apprécie          70
Rob7   27 août 2019
Dans la peau d'un maton de Arthur Frayer-Laleix
Tout homme disposant d'un pouvoir est susceptible d'en abuser.
Commenter  J’apprécie          80
Rob7   23 août 2019
Dans la peau d'un maton de Arthur Frayer-Laleix
Il n'accuse pas l'homme en tant qu'individu. Il accuse le système.
Commenter  J’apprécie          70
patatarte2001   01 août 2015
Dans la peau d'un maton de Arthur Frayer-Laleix
Après trois semaines de formation à l'Ecole nationale de l'Administration Pénitentiaire (Enap), me voici au pied du mur. Dans tous les sens du terme !
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   05 décembre 2013
Dans la peau d'un maton de Arthur Frayer-Laleix
Il faut garder ses distances avec les prisonniers pour éviter tout soupçon de corruption. Il faut les vouvoyer, « c’est dans le Code de procédure pénale », et ne rien accepter d’eux, même un café, « parce que après ils l’utilisent contre nous comme moyen de chantage ». Il ne faut pas se lier d’amitié, sans toutefois « se transformer en monstres glacés, insensibles et hermétiques à leurs demandes ». En somme, il faut être humain, mais pas trop. Un sacré casse-tête.
Commenter  J’apprécie          40
patmochon   07 décembre 2018
Dans la peau d'un maton de Arthur Frayer-Laleix
Un livre qui explique la réalité du monde carcéral. Un monde parallèle et une économie souterraine très active et prolifique. J'ai du croisé son auteur lors de son infiltration car j'étais durant 6 ans, le civil le plus exposé du centre de détention d'Eure et Loir où je faisais travailler les détenus de 2005 à 2011 au sein de 4 ateliers passant de 80 à 190 détenus en plein essor de l'activité que je dirigeait. Je connais les personnages décrit par Arthur Frayer comme Marseille et son équipe dirigé par leur commandant ripoux (mis sur une voix de garage pour des faits graves dans une autre prison) et dont j'ai moi même été victime , me retrouvant en garde à vue puis en détention provisoire de 4 mois pour une affaire montée de toute pièce par cette équipe. J'ai tout perdu mais remercie cet auteur qui a sortie ce livre durant mon incarcération et parlé de mon affaire aux grosses têtes (radio) lors de son invitation. Tout ce que j'avais relaté aux services de police durant mes interrogatoires se retrouvaient écrit dans ce livre. J'étais un professionnel très qualifié reconnu pour ses compétences et apprécié de mes collègues, hiérarchie et entreprise (groupe Suez) . Redouté et respecté par les voyous que je considérais avant tout comme des hommes et des travailleurs mais restant très vigilant à leur contact car personne dans ce milieu personne ne change contrairement aux idées reçues . Un voleur reste un voleur, un camé reste un camé, un tueur reste un tueur , un violeur reste un violeur et un innocent reste un innocent. Pire le système carcéral actuel, permet à tous ces détenus de se rencontrer, se fréquenter, d'évoluer dans leur domaine et d'étoffer , développer leurs compétences. Pour ma part après être passé dans les dossiers de 3 juges , j'ai été condamné injustement en raison des 4 mois de détention provisoires que j'ai fait et que l'on ne voulait pas "payer" puis reprendre mon service et afin d'éviter un appel de condamnation dans une autre région, un autre tribunal , ma condamnation n'a pas été mentionné sur mon casier judiciaire qui est toujours à ce jour resté vierge.

Voilà mon témoignage , celui d'un civil qui à travaillé pour l'administration pénitentiaire à Lyon - Paris - Chartres - Châteaudun - Orléans, 8 années sachant que le turn-over de ma fonction se situe entre 6 mois et 2 ans tant les conditions de travail sont invraisemblables puisque plus mal considéré que des détenus par les hommes de cette administrations et notre sécurité jamais assuré.

Je me tiens à la disposition de l'écrivain - Journaliste si d'aventure il souhaitait donné une suite à son oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   05 décembre 2013
Dans la peau d'un maton de Arthur Frayer-Laleix
La religion est une affaire intérieure, c’est le respect et l’amour des autres. Le problème, c’est que d’habitude, en France, on pense barbus et bombes dès qu’on parle de l’islam.
Commenter  J’apprécie          40
coca   17 décembre 2020
Dans la peau d'un migrant de Arthur Frayer-Laleix
Il marque une petite pause et cligne des yeux, gêné par la fumée : " Chez vous, aux États-Unis, en France, en Irlande, la télévision ne montre que les mauvaises choses du Pakistan, comme les manifestations avec des types qui brûlent des drapeaux américains. C'est devenu un genre en soi. Ce que les télévisions ne disent jamais, c'est que la plupart de ceux qui crament les drapeaux sont des voleurs et des pauvres qui sont payés pour faire ça ! "
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   05 décembre 2013
Dans la peau d'un maton de Arthur Frayer-Laleix
Les matons ne s’appellent ni par leur prénom ni par leur nom, de peur de se faire entendre des détenus qui pourraient, une fois à l’extérieur, chercher à leur régler leur compte. Plusieurs formateurs ont d’ailleurs lourdement insisté sur la question de l’anonymat : « Dites-en le moins possible sur la coursive. Les voyous écoutent tout ce que vous dites. Ils n’ont que ça à faire de leurs journées. 
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Arthur Frayer-Laleix (136)Voir plus


Quiz Voir plus

Alice de David Moitet

Comment s'appelle le personnage principal ?

Samantha
Alice
Albert
Suzanne

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , intelligence artificielle , suspenseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..