AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 2.77 /5 (sur 94 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Minneapolis, Minnesota , le 23/04/1969
Biographie :

Arthur Phillips est un romancier américain.

Après avoir passé quelques années à Paris, Arthur Phillips vit à New York avec sa femme et ses deux enfants.

L'Égyptologue est son premier roman publié en France. Traduit en dix-sept langues, élu meilleur livre de l'année par le Washington Post et le New York Times, il a rencontré un succès international.

Source : amazon.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Arthur Phillips   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

3 avril 2013 Le suspense le plus éprouvant depuis Ne le dis à Personne et Avant d'aller dormir. Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari, Nick, forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan, leur vie aisée, leur travail dans la presse, pour s'installer dans la petite ville du Missouri où Nick a grandi. le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, celui-ci découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. L'enquête qui s'ensuit prend vite une orientation inattendue : sous les yeux de la police, chaque petit secret entre époux et autres trahisons sans importance de la vie conjugale prennent une importance inimaginable et Nick devient bientôt un suspect idéal. Alors qu'il essaie désespérément de son côté de retrouver sa femme, celui-ci découvre qu'elle aussi lui dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres bien plus inquiétantes. Il serait criminel d'en dévoiler davantage tant l'intrigue que nous offre Gillian Flynn recèle de surprises et de retournements. Après Sur ma peau et Les Lieux sombres, la plus littéraire des auteurs de polars, qui dissèque ici d'une main de maître la vie conjugale et ses vicissitudes, nous offre en effet une véritable symphonie paranoïaque, dans un style viscéral dont l'intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller. À propos des Lieux Sombres : « Une étoile du roman noir est née. L'intrigue est dense, sophistiquée, diabolique. Un polar hypnotisant. » Olivia de Lamberterie, Elle À propos de Sur ma peau : « Dire que c'est un roman exceptionnel, oui, très bien, mais ça ne suffit pas. Je pense, croyez-moi si vous le voulez, que je n'ai pas lu un thriller aussi entêtant depuis des années. » Stephen King À propos des Apparences : « Je viens de passer une semaine où je me suis senti tour à tour manipulé, trahi, provoqué, trompé et confondu. Sans compter que toutes mes certitudes se sont révélées fausses. Cela pourrait sembler suffisant, eh bien non ! Figurez-vous que je pense sérieusement à le relire sans perdre une minute ! » Arthur Phillips « C'est un livre à la fois exceptionnel et terrifiant. Je n'ai jamais rien lu de tel sur la façon dont la normalité apparente et les ténèbres qui hantent chacun de nous peuvent à ce point se confondre qu'il en devient impossible de les distinguer. » Tarta French

+ Lire la suite

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
viou1108   03 mars 2013
La tragédie d'Arthur de Arthur Phillips
J'aimais d'abord Venise pour sa beauté de surface, exactement comme tous les autres pigeons.
Commenter  J’apprécie          160
viou1108   26 février 2013
La tragédie d'Arthur de Arthur Phillips
...l'évaporation de la jalousie est une des plus plaisantes émotions que je connaisse; c'est une libération aussi profonde et vibrante que toute autre sensation physique. C'est l'effacement de la peur, l'élimination de l'inquiétude, le frémissement chatoyant une fois que le danger - pour lequel le corps s'est tendu - est passé. Ce n'est pas l'arrivée d'un courage ou d'une confiance permanente; la jalousie fonctionne comme la marée, elle flue et reflue à jamais, et accepter qu'elle va revenir est une partie du plaisir que l'on peut avoir quand elle s'éloigne. Il n'y a pas de fin heureuse, mais pas non plus de souffrance éternelle.

.
Commenter  J’apprécie          80
viou1108   06 mars 2013
La tragédie d'Arthur de Arthur Phillips
As-tu pensé à ce que tu ferais si ce truc marche comme nous pensons tous qu'il va marcher? Le moins qu'on puisse dire, c'est que tu n'auras plus de besoins. Tu crois que tu continueras à écrire? J'ai toujours été curieuse de voir ce que deviennent l'ambition et les artistes ambitieux lorsque tout à coup l'argent ne pose absolument plus aucun problème. (...) Si j'étais toi, je crois que je me demanderais si je serais toujours un écrivain le matin où je deviendrais millionnaire. Même Shakespeare a pris sa retraite quand il a fait son beurre.
Commenter  J’apprécie          70
Woland   05 avril 2009
Angelica de Arthur Phillips
[...] ... Les mains ensanglantées, sa femme était agenouillée près du lit en feu tandis qu'un vent froid soufflait de la fenêtre ouverte et que l'enfant se tenait à côté sans rien faire, son vêtement de nuit maculé de sang. Il ne pouvait trouver de sens à la scène qui s'offrait à ses yeux. Il s'approcha de la fenêtre mais Constance, qui ne faisait manifestement rien pour affronter le danger qui l'avait ensanglantée et avait mis la chambre en feu, se leva, déterminée à lui bloquer le passage. Il la frôla en passant, souleva la petite fille pour l'éloigner des flammes qui se propageaient, et se précipita vers la fenêtre la plus éloignée pour arrêter le vent qui alimentait le foyer. Il posa Angelica près du miroir où elle se mit aussitôt à pousser des cris perçants, ce qui amena Constance à l'imiter. Au milieu de ces hurlements, Joseph tenta de rétablir un semblant d'ordre, mit les couvertures en tas pour étouffer les flammes sur le lit, puis les petits cônes de feu disséminés sur le sol, pareils aux feux de bivouacs d'une garnison miniature. Cette bataille gagnée, il se tourna vers sa femme et vers sa fille qui geignaient, Angelica maintenant dans les bras de sa mère, mais qui l'appelait :



- "Papa, mon pied !"



Son pied saignait. Il enleva Angelica des bras de sa mère, qui refusait de la lâcher, l'étendit sur des coussins et envoya Constance chercher de l'eau et des pansements. Elle résista ! Elle ne semblait pas même entendre les paroles de Joseph, elle avait laissé son hystérie atteindre un tel sommet qu'elle en était hébétée, et ce n'est qu'après plusieurs demandes qu'elle parut comprendre ce dont il s'agissait. Son départ calma l'enfant presque instantanément. ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
viou1108   26 février 2013
La tragédie d'Arthur de Arthur Phillips
Elle se donnait sans doute beaucoup de mal pour que je me sente inclus, pour que je sois à elle. Mais cela ne faisait que prouver la vérité qui résonnait dans les creux de mon âme creuse et fissurée: être rassuré sur sa propre importance est la preuve tangible que l'on n'a pas réussi à être d'une extrême importance.
Commenter  J’apprécie          40
claraetlesmots   21 février 2012
Une simple mélodie de Arthur Phillips
Un morceau de musique ne fera probablement pas votre conquête la première fois où vous l’entendrez, même s’il est possible que l’ « accroche » si bien nommée se plante dans votre oreille dès son premier passage. Le plus souvent, l’attaquant est légèrement familier et tire profit de cette familiarité pour obtenir l’accès au câblage complexe de votre vie intérieure. Et intervient alors une prise de possession, une possession mutuelle, car de même que la chanson devient une partie intégrante de vous-même et de votre histoire, elle affirme son emprise en plantant une croche tourbillonnante dans votre cœur.
Commenter  J’apprécie          20
Woland   05 avril 2009
L'égyptologue de Arthur Phillips
[...] ... A l'époque où j'ai connu votre famille, en 1922, vous n'étiez pas encore né, j'imagine. Quand votre tante a-t-elle rencontré votre oncle ? Vous savez, elle en pinçait un peu pour moi, votre tante. Elle vous a dit ça ? Je suppose que non et je suis sûr que votre oncle était un type épatant. Mais quand je l'ai rencontrée, elle était fiancée à cette infernale tapette d'explorateur aristo et je devais être exactement ce qu'il lui fallait : un homme, un vrai, d'une réputation irréprochable, inlassablement à la poursuite de la vérité et plaçant la vérité au-dessus de tout.



Quel titre donner à cette affaire ? Réfléchissez : cela a débuté d'abord comme une enquête en droit de succession bancale, puis c'est devenue une affaire de personnes disparues avec une douzaine de clients différents, ensuite un double meurtre, une enquête prénuptiale sur le passé du prétendant, puis une affaire de recouvrement de créances et, brusquement, un double meurtre totalement différent. Avec la mise sous les verrous de ce fichu Arabe (curieusement, impossible de me rappeler son nom), nous avons au moins résolu le dernier crime, mais une bonne partie de cette noix de coco refuse de remuer quand je la secoue, maintenant encore. ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Woland   05 avril 2009
Angelica de Arthur Phillips
[...] ... Une voix chuchotait derrière la porte d'Angelica et [Constance] entra, le corps aussitôt moite et glacé : flottant à quelques centimètres au-dessus d'Angelica, le visage de la couleur d'une langue, et contorsionné comme celui de Joseph l'avait été [quand, un peu plus tôt, ils avaient fait l'amour.] Cela descendait sur la fillette endormie, tel un ange de la mort ou un antique dieu de l'amour, bien décidé à soumettre le corps minuscule à son désir. Mais Constance l'avait interrompu. Il s'arrêta net, la reconnut et se laissa fléchir. Il conserva sa forme masculine, arbora le visage de Joseph, puis se transforma d'abord en fibres bleues, puis en lumière bleue et, en tant que lumière, s'écoula, entra dans l'armoire de l'enfant, pénétrant par l'étroite brèche entre les deux battants. ... [...]
Commenter  J’apprécie          00
Woland   05 avril 2009
L'égyptologue de Arthur Phillips
[...] ... Qu'est-ce là ? M'a-t-on déjà informé de tout cela ? Mon câble ne vous a-t-il pas dit que ce Ferrell était un fabulateur, un mythomane, et un étranger vous rassure après cela ? Si cela n'est rien de plus que des malentendus exacerbés par le chassé-croisé de notre correspondance, d'autres lettres ne feront que déformer davantage les choses, chacune passant à côté de la suivante, la figeant dans l'absurde alors qu'elles se croisent à l'aveuglette à la surface de l'eau. Que se passe-t-il [chez vous] en ce moment même ? Ce que je lis concerne des événements passés depuis longtemps, des astres morts. Je ne puis comprendre qui est ce Ferrell ni comment il s'est infiltré au sein de ma famille. ... [...]
Commenter  J’apprécie          00
keisha   19 février 2012
Une simple mélodie de Arthur Phillips
L'avion roula sur la piste, et un oiseau vola auprès de lui, se moquant du géant de métal rigide.(...). Avec une habile manoeuvre de sa baguette magique, le pilote transforma en jouets ce qui se trouvait sur la terre, puis jeta une couverture grise sur son oeuvre
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Fondation d'Isaac Asimov

De combien de parties est composé ce premier livre ?

Trois parties
Quatre parties
Cinq parties
Six parties

10 questions
89 lecteurs ont répondu
Thème : Le Cycle de Fondation, tome 1 : Fondation de Isaac AsimovCréer un quiz sur cet auteur