AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.52 /5 (sur 714 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , le 05/02/1957
Biographie :

Azouz Begag est un homme politique, écrivain, diplomate et chercheur français en économie et sociologie.

De nationalité algérienne, en 1987, il demande la nationalité française qu'il obtient en 1989.

Il obtient un doctorat en économie à l'université Lyon 2 sur le thème "L'Immigré et sa ville". Il combine ensuite des fonctions de chercheur au CNRS et à la Maison des sciences sociales et humaines de Lyon depuis 1980, et d'enseignant à l’École centrale de Lyon.

Du 2 juin 2005 au 5 avril 2007, il est ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Promotion de l'égalité des chances, dans le gouvernement Dominique de Villepin. Fonction qu'il quitte afin de prendre une part active dans la campagne présidentielle de François Bayrou. Il perd les législatives de 2007 et les Régionales de 2010 avec un score de 4% en Rhône-Alpes.

En octobre 2007, Azouz Begag est le président du 18e Festival international de géographie (FIG) de Saint-Dié-des-Vosges.

Depuis le mois de septembre 2008, il est professeur invité à l'Université de Californie à Los Angeles. Il est chargé de recherche du CNRS.

De 2013 à 2016, Azouz Begag occupe à l'ambassade de France au Portugal le poste de conseiller culturel et de coopération.

Il est l'auteur de plus de vingt livres, dont plusieurs romans s'inspirant de son enfance comme "Le Gone du Chaâba" (1986) ou encore l'hommage rendu à son père dans le livre "Le Marteau pique-cœur" (2004).

Il est aussi parolier de chansons et le scénariste du film "Camping à la ferme" (2005) où il expose sa vision d'une France multi-ethnique.

+ Voir plus
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Azouz_Begag
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Interview d'Azouz BEGAG par Laurent Jacqua .
Laurent Jacqua a rencontré Azouz Begag. Il évoque notamment ses relations avec Brice Hortefeux quand tous deux se croisaient en conseil des ministres...
Podcasts (1)

Citations et extraits (185) Voir plus Ajouter une citation
TerrainsVagues   05 août 2015
Salam Ouessant de Azouz Begag
Ce n’est pas parce que je n’ai jamais su dire de mots d’amour que je dois en payer le prix toute ma vie ! D’autres en disent à tout moment, mais ne les pensent pas un instant. Moi je n’en dis pas, mais je les pense tout le temps !
Commenter  J’apprécie          430
fanfanouche24   10 mars 2018
Mémoires au soleil de Azouz Begag
Ce jour-là, une envie de vengeance m'avait gagné. Je rêvais de voir plus tard mon nom de famille en haut de l'affiche pour sortir mon père de l'anonymat, de l'indigénat, et lui rendre sa dignité d'homme libre. La langue française allait devenir l'instrument de ma revanche contre son analphabétisme. (p. 28)
Commenter  J’apprécie          290
TerrainsVagues   04 août 2015
Salam Ouessant de Azouz Begag
Avec Yvon, j'ai appris que les méandres de la mélancolie sont tortueux et que la douleur d'être loin de chez soi ne se mesure pas en kilomètres sur une carte Michelin. C'est une émotion à fleur de peau, un petit vertige de chaque jour qui ronge l'âme, une vague, qui creuse incessamment.
Commenter  J’apprécie          280
fanfanouche24   11 mars 2018
Mémoires au soleil de Azouz Begag
Les vieux d'ici rêvent de là-bas,

les jeunes de là-bas rêvent d'ici

leurs rêves se croisent en Méditerranée,

puis se noient. (p. 87)
Commenter  J’apprécie          284
Dosamuse   20 septembre 2014
Le gone du Chaâba de Azouz Begag
Le maître a toujours raison. S'il dit que nous sommes tous les descendants des gaulois, c'est qu'il a raison, et tant pis si chez moi nous n'avons pas les mêmes moustaches.
Commenter  J’apprécie          270
fanfanouche24   11 mars 2018
Mémoires au soleil de Azouz Begag
Le jour où il m'a sorti que le mot "hospitalité" rimait avec "humanité", j'ai pensé qu'il allait finir poète lui-aussi, comme moi et les retraités chibanis qui ont appris à contempler le goutte-à-goutte de la pluie.



Beaucoup de gens

ne les aiment pas , les migrants,

Et pourtant en chacun d'eux, un poète attend. (p; 99)
Commenter  J’apprécie          250
TerrainsVagues   02 août 2015
Salam Ouessant de Azouz Begag
Les vieux qui ont vécu

se taisent

pour laisser des rêves

aux enfants

qui n'ont encore rien vu.

Ils pleurent la nuit

pour ne gêner personne.
Commenter  J’apprécie          222
MonsieurTouki   05 janvier 2013
Le gone du Chaâba de Azouz Begag
« Alors ? dit Moussaoui en me fixant d’un oeil malicieux et plein de reproches.

- Alors quoi ? » fais-je sans me douter le moins du monde de ce qu’il peut bien me vouloir.

Ses yeux se font lance-roquettes et, méprisant, il lâche :

« T’es pas un Arabe, toi ! »

Aussitôt , sans même comprendre le signification de ces mots, je réagis :

« Si, je suis un Arabe !

- Non, t’es pas un Arabe, j’te dis.

- Si, je suis un Arabe !

- J’te dis que t’es pas comme nous ! »

Alors là, plus aucun mot ne parvient à sortir de ma bouche. Le dernier reste coincé entre mes dents. C’est vrai que je ne suis pas comme eux.

Une terrible impression de vide s’empare de moi. Mon coeur cogne lourdement dans mon ventre. Je reste là, planté devant eux, et, sur mon visage, mille expressions se heurtent, car j’ai envie de pleurer, puis de sourire, résister, craquer, supplier, insulter.

Nasser intervient :

« Et en plus tu veux même pas qu’on copie sur toi ! »
Commenter  J’apprécie          202
fanfanouche24   12 mars 2018
Mémoires au soleil de Azouz Begag
Quand on est amnésique, on n'a plus de préjugés sur les gens d'ailleurs, les Autres, les différents, puisqu'on ne se souvient plus de rien. Les Blancs n'ont plus peur des Noirs et les Noirs n'ont plus peur des Blancs. (p. 113)
Commenter  J’apprécie          202
araucaria   19 octobre 2016
Béni ou le paradis privé de Azouz Begag
Noël et son père barbu ne sont jamais rentrés chez nous, et pourtant Dieu sait si nous sommes hospitaliers! Jamais de sapin-roi-des-forêts devant la cheminée, de lumières multicolores et d'étoiles scintillantes qui éclaboussent les yeux des enfants, encore moins de crèche avec des petits Jésus et des moutons en chocolat. Rien du tout. Et tout ça parce que notre chef à nous c'est Mohamed. Dans son bouquin, il n'avait pas prévu le coup du sapin et des cadeaux du 25 décembre. Un oubli comme celui-là ne se pardonne pas facilement. On aurait presque envie de changer de chef, du coup, pour faute professionnelle!
Commenter  J’apprécie          190
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le gone du Chaaba

A coté de quel fleuve le Chaaba est-il?

La Seine
Le Rhône
La Loire

10 questions
124 lecteurs ont répondu
Thème : Le gone du Chaâba de Azouz BegagCréer un quiz sur cet auteur
.. ..