AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.32 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : Tunisie
Né(e) : 1952
Biographie :

Azza Filali est née en 1952. Elle est professeur de Gastro-entérologie à l'hôpital La Rabta à Tunis. Elle a par ailleurs obtenu un master en philosophie à l'université Paris-I en 2009.

Son premier livre Le Voyageur immobile (Alif – Les éditions de la Méditerranée, 1991) était un essai sur la pratique médicale. Ont suivi un second essai Le Jardin écarlate en 1996, puis Monsieur L (roman, Cérès, 1999), Les Vallées de lumière (roman, Cérès, 2001), Propos changeants sur l'amour (nouvelles, Cérès, 2003), Chronique d’un décalage (roman, Mim éditions, 2005).
En 2007, elle est invitée en résidence d’écrivains, ainsi que les auteurs Théo Ananissoh, Hélène Gaudy, Frank Secka et Claude Rizzo, par l’Institut français de coopération de Tunis, autour du thème « Regards sur l’adolescence tunisienne ». Vie de miettes, un conte, paraît dans le recueil Vingt ans pour plus tard (elyzad, 2009).
Aux éditions elyzad sont publiées également L’heure du cru (2009), Prix spécial du jury Comar 2010, « Quatre-vingt-dix jours » in Enfances tunisiennes (2010). A paraître Ouatann.


+ Voir plus
Source : http://www.elyzad.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Azza Filali   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La romancière Azza Filali était l'une des invitées de "Maghreb-Orient Express" ce dimanche 16 novembre 2014. Elle a publié aux éditions Elyzad "Les Intranquilles" dans lequel ses personnages évoluent dans la Tunisie de l'après Ben Ali, une période de turbulences juste avant les premières élections libres. TV5 Monde


Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation

J'ai toujours pensé qu'homo erectus méritait un hommage universel, quelque célébration, pourquoi pas une 'journée internationale' (...) on fête bien le travail qui met les hommes à genoux et on oublie l'ancêtre qui les a mis debout !

Commenter  J’apprécie          150

Ces vaccins à l'essai passent sans transition de rats de laboratoires américains à des humains décharnés au fin fond de la savane ; ce passage du rat à l'homme a échappé à l'auguste Darwin, mais l'abominable mixture contemporaine qui allie science, gros sous et racisme bienveillant a permis d'opérer ce bond majestueux par-delà les espèces.

Commenter  J’apprécie          140

C'était une femme tranquille, aux propos mesurés. Son humeur naviguait sur quelque fleuve lointain, où l'eau était plate et les turbulences bannies... Aussitôt que la vie accouchait d'un excès, Zeineb se retirait d'un pas déterminé. Calfeutrée dans sa chambre, elle attendait que le borborygme des émotions s'apaise et que les jours reprennent leur vide coutumier.

Commenter  J’apprécie          130

La chambre, scrupuleusement rangée, est triste, comme lorsque la vie est partie laissant derrière elle, l'odeur rance des histoires terminées; au mur, une photo de maman, sur la terrasse de la maison de la plage.

Commenter  J’apprécie          120

Pour lui je demeurais un inconnu. Les bières partagées avaient créé une familiarité sans chaleur, une solitude à deux.

Commenter  J’apprécie          120

Je n'aime pas relire mes livres. Sitôt achevés, j'oublie leurs héros et mes phrases. Quand il m'arrive de les croiser sur quelque étal de libraire, leur vue éveille en moi une familiarité rance, un ennui poli, celui que j'éprouve face à une maîtresse dont le goût m'est passé.

Commenter  J’apprécie          100

Je te propose de trinquer à nos épouses pratiquantes, frigides et momifiées avant l'heure... Que Dieu leur pardonne d'avoir bousillé leurs vies et, accessoirement, les nôtres !

Commenter  J’apprécie          100

- C'est quand même bizarre que tu ne saches pas mettre un sefsari, tu n'as pas eu de mère ?

- Bien sûr que j'ai une mère, mais grâce à Dieu, elle porte le hijab comme mes tantes et mes soeurs.

- Elles doivent être sourdes comme toi...Avec le drap qui te lange le crâne, tes oreilles sont hors réseau

Commenter  J’apprécie          91

"Les élections ? Tu rêves ou quoi ? Les frères vont les gagner haut la main, ils ont acheté suffisamment de monde... Sans compter les imbéciles qui s'imaginent qu'en votant pour eux, c'est le bon Dieu qu'ils mettent aux commandes !"

Commenter  J’apprécie          90

Employé depuis trente ans dans une usine de chaussures, il vivotait entre un salaire étriqué et trois crédits qu'une banque généreuse lui avait alloué sur vingt ans.

Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura


Quiz Voir plus

GUERRE OU BATAILLE (titres à compléter)

Tolstoï "......................... et Paix"

Bataille
Guerre

10 questions
77 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , roman , livresCréer un quiz sur cet auteur