AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.77 /5 (sur 194 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 16/07/1978
Biographie :

Barbara Martinez vit et grandit dans le sud de la France jusqu’à son entrée à l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg où elle obtiendra son DNSEP option illustration en 2002.
C’est à l’âge de 10 ans qu’elle a découvert la gravure en taille douce, depuis elle chemine dans cette technique qu’elle rehausse parfois de peinture. Elle réalise aussi des illustrations textiles.
Illustratrice et/ou auteur de plusieurs albums aux éditions Grandir, Lirabelle et Callicéphale, elle est également créatrice de livres uniques ou à tirages limités aux éditions bibliophiles Buloba qu’elle a créées en 2003.

http://www.buloba.fr

Source : http://pointsdesuspension.com
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (1)

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
latina   11 août 2012
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans de Barbara Samson
Ma mère me poursuit dans la chambre, le flan à la main en criant toujours :

- Tu vas bouffer, tu vas bouffer? Tu vas voir si tu ne vas pas le bouffer! T'as joué avec lui pendant dix minutes, maintenant, c'est moi qui joue avec toi !

Je la traite de folle, de tarée, de débile, de vieille peau. Je l'insulte avec une volupté mauvaise. "Vieille peau", c'est mon mot préféré. C'est l'insulte qui percute, qui fait mal. Entre un "Fous-moi la paix" et un "Lâche-moi", il y a "Connasse" ou "Salope", ou "Vieille peau". Toujours le même dialogue.

Elle, de son côté :

- Merci, merci beaucoup, toujours aussi gentille à ce que je vois ! Mais qu'est-ce que je t'ai fait? Pourquoi toujours moi? Pourquoi? Je n'en peux plus !

Il y a derrière nous, depuis des années, une accumulation de bagarres et d'insultes, mais aujourd'hui, c'est la guerre, et c'est la première fois que nous en arrivons là. Si loin.
Commenter  J’apprécie          210
Gwordia   19 juin 2012
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans de Barbara Samson
Si je lui disais que je n'aime de moi que l'idée que l'on m'aime ?
Commenter  J’apprécie          190
latina   12 août 2012
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans de Barbara Samson
Je ne savais pas que ma mère était aussi inquiète. Je croyais avoir caché suffisamment de choses pour la rassurer. On ne peut pas rassurer une mère en se taisant et en cachant.
Commenter  J’apprécie          150
Gwordia   19 juin 2012
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans de Barbara Samson
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans, le coup de foudre vous atteint en plein coeur, comme une chose évidente, l'événement qui nous est dû depuis toujours. On ne l'appelle pas coup de foudre, on ne le nomme pas. Il est sensations, chaleur sur les joues, palpitations légèes au creux de la poitrine, vide dans les entrailles. Le corps retient son souffle, avance, pose pour ce regard, rien que pour lui, impatient d'être beau, anxieux de disparaître comme il est apparu, avec tout son mystère.



C'est si beau, le mystère. Si éphémère et si violent de douceur, cet échange silencieux entre deux personnes. L'une qui arrive, l'autre qui attendait.



Je rêve ma vie depuis ma petite enfance.



Je voudrais m'aimer, être belle, calme, inaccessible, le genre de fille que l'on respecte, que l'on approche avec précaution, que l'on aime par-dessus tout. Et par-dessus tout je voudrais que l'on m'aime. Un jour le prince viendra.
Commenter  J’apprécie          110
Satine   24 décembre 2010
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans de Barbara Samson
J’ai une fille à moi,

Une fille qui m’attend au moment tendre,

Une fille à moi,

Elle est le monde,

Elle est mienne.





Filles de garages, dévêtues…

Arquées, sautées, nées pour souffrir,

Destinées à se dépouiller dans un lieu déserté.





Nous pourrions être si bien ensemble, je sais que nous le pourrions,

Des mensonges, je te dirais d’affreux mensonges.

Laisse-moi te parler du monde que nous inventerons,

Ni entreprise, ni expédition, invitation ou invention.

Nous pourrions être si bien ensemble.

Le temps perdu à attendre est soustrait du plaisir,

Il décapite les anges que tu détruis ;

Les anges se battent, les anges pleurent ;

Les anges dansent et les anges meurent, affolés par ta beauté.





Libère-moi mon amour, libère-moi.

Tu me rends réel.

Tu me donnes la raison d’être des amants.

Tu m’arraches aux souffrances égarées.

Libère-moi mon amour, libère-moi.

Toi seule peux me rendre réel.

Jim MORRISON





C’est peut-être cela que l’on cherche toute sa vie,

Rien que cela, le plus grand chagrin possible,

Pour être soi-même avant de mourir.

Louis-Ferdinand CELINE

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Gwordia   19 juin 2012
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans de Barbara Samson
C'est peut-être cela que l'on cherche toute sa vie, rien que cela, le plus grand chagrin possible, pour devenir soi-même avant de mourir.



Louis-Ferdinand Céline
Commenter  J’apprécie          80
BacCom1G   01 décembre 2015
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans de Barbara Samson
« « Maintenant, nous deux, c’est à la vie à la mort. » C’est bien plus tard cette nuit-là que j’ai réalisé pourquoi il l’avait dit en me prenant la main. Ce n’était pas anodin, cette phrase. J’avais cru à une déclaration classique, genre « Je suis amoureux de toi, je veux qu’on reste ensemble, que l’on fasse un bout de chemin tous les deux ». C’était une phrase de mort. Elle m’est restée plantée dans le cœur. Elle y est toujours. »
Commenter  J’apprécie          70
Adel89   04 juillet 2017
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans de Barbara Samson
J'aime l'idée de l'amour. Pas l'acte. Mais l'amour se fait, il ne se rêve pas.
Commenter  J’apprécie          80
MelleFifi   07 mars 2018
Monsieur Hibou de Barbara Samson
Rassurez-vous Monsieur Hibou, ce n'est pas grave. Au printemps, de nouvelles feuilles pousseront sur les branches de votre arbre. Je suis sûre qu'elles seront magnifiques.
Commenter  J’apprécie          70
blandine5674   29 mai 2015
L'Epouvantail de Barbara Samson
- Bonjour, pourquoi pleures-tu ? demande le hérisson.

- Je pleure parce que je suis un épouvantail.

- Mais pourquoi cela te rend triste ?

- Parce que je dois faire peur aux oiseaux afin qu'ils ne mangent rien dans le potager. Je vais rester seul toute la journée. Je n'aurai pas d'amis.
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur
.. ..