AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.38 /5 (sur 107 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Milan , le 01/04/1962
Biographie :

Béatrice Masini est journaliste (Il Giornale, La Voce), traductrice (notamment de Harry Potter) et travaille également dans le monde de l'édition pour enfants (Fabbri editori).

Elle a signé plus de vingt ouvrages, dont beaucoup sont traduits à l’étranger. Lauréate en 2004 du prestigieux Italian Andersen Prize.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Beatrice Masini à "Littératures Européennes"


Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
JessicAlister   17 mars 2017
Seul avec mon chien de Beatrice Masini
L'Enfant c'est l'Homme quand il était petit.

Il est bien meilleur que l'Homme.

Si tu peux choisir

Choisis l'Enfant.
Commenter  J’apprécie          50
Albertine22   18 septembre 2015
L'aquarelliste de Beatrice Masini
C'est un jardin de campagne, ni italien ni français, différent de tous les autres : un bâtard dont la mère se nommerait beauté et le père expérience; il n'a pas le charme de ses frères anglais, où les fleurs les plus rares ont l'allure dépeignée des herbes folles, où les roses s'appuient aux troncs comme des demoiselles fatiguées, et où d'improbables prés couleur d'émeraude s'étendent, compacts et embellis d'humidité. C'est aussi un jardin plein de contradictions, comme son propriétaire : grandiose et humble à la fois, populaire et altier
Commenter  J’apprécie          30
Harioutz   30 avril 2016
Seul avec mon chien de Beatrice Masini
- Maintenant, tu dois y aller, a dit papa. Maman a fait oui de la tête, et ses lèvres se sont serrées dans une petite ligne muette.

On n'a même pas eu le temps de se dire adieu. Papa m'a pris par les épaules et m'a fait pivoter. Puis, il a ouvert le sac que j'avais gardé sur le dos pendant tout ce temps et a glissé Tito dedans.

- Tu vas devoir le porter comme ça, au moins le temps de sortir de la ville. L'effet du médicament ne va durer que quelques heures. Ensuite Tito se réveillera et il pourra marcher tout seul. Mais toi, portes-le encore un peu, tu iras plus vite. Au mois jusqu'à la source Itria.

- Et ensuite ?

- Continue, suis le plan. Ne t'arrête pas tant que tu ne seras pas arrivé au Bois de Celm. Nous t'y rejoindrons. Nous partirons dès que possible. Il faut penser à l'avenir. Tu vas très bien t'en sortir. Nous dirons que tu es tombé malade. Et pendant ce temps nous préparerons nos affaires. Et nous viendrons. Va jusqu'au bout du plan, et attends-nous là-bas. Nous te rejoindrons et ensuite nous continuerons ensemble.

- Pour aller où ?

On aurait dit que je n'avais plus de voix : plus qu'un fil, très fin, prêt à se casser.

- Là où il n'y a pas d'édits insensés, de souverains encore plus insensés et de peuple prêt à obéir. Il doit bien exister un endroit pareil quelque part, et nous le trouverons. (p.49-50).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
djdri25   19 mai 2012
Enfants de la forêt de Beatrice Masini
Tout cela est peut-être la faute des mots, se dit Tom.

Grâce à eux et à cause d'eux. Il se souvenait nettement de l'impression de désolation qui s'emparait de lui auparavant, pendant un long, très long moment, quand il n'arrivait pas à trouver un mot. Il se rappelait la déception et la colère qu'il ne parvenait pas à exprimer qu'en serrant les poings, parce que même s'il se tapait la tête, les mots, s'ils ne voulaient pas sortir, ne sortaient pas. Rien n'y faisait.
Commenter  J’apprécie          30
lilimarylene   30 décembre 2010
Le dernier été de Beatrice Masini
La mer fait un travail précis, avec les cailloux. Elle enlève les aspérités, elle polit et travaille, prenant tout le temps qu'il faut. Les cailloux de mer sont parfaits. Et si les souvenirs eux aussi devenaient comme ça à la fin, rabotés, modelés, émoussés ? Réduits à leur essence, à leur rondeur. Corrigés par le temps. Toutes aspérités oubliées. S'il y avait des vérités qui piquaient, moi maintenant, je ne le sais plus.
Commenter  J’apprécie          30
Enmargedesmots   24 avril 2014
L'aquarelliste de Beatrice Masini
En voyageant, elle est une autre : non celle qu’elle a toujours été, non celle qu’on attend et à qui on s’attend à l’arrivée. En suspens. Et elle a toujours eu cette sensation précise, même avec son père à son côté, quand ils étaient loin de chez eux, libres ensemble, définis seulement par le lien qui les unissait. […] A présent, sa voie est tracée, et un puissant aimant attire la voiture vers son but. Qu’on l’appelle destin, ou devoir. Et si une robe de voyage doit être sombre, pour dissimuler la saleté et les taches, elle a tout exprès choisi la sienne claire, pour qu’elle portât bien les empreintes du changement. Son dernier petit défi. p.18.
Commenter  J’apprécie          20
Enmargedesmots   24 avril 2014
L'aquarelliste de Beatrice Masini
Les fleurs, molles et mouillées, dans leurs cadres vert et dorés ; les feuilles, mortes depuis longtemps quand on contemple leur portrait suspendu au mur : tout cela est si gracieusement imité, et si vain ! Car dans la vie réelle, tout cela vaut beaucoup mieux en vrai qu’en effigie. Au contraire, les histoires écrites sont plus fortes, plus colorées, plus vivantes que la vie ; et comme si cela ne suffisait pas, les pages qui les accueillent sont prêtes à prendre et reprendre vie chaque fois qu’on y pose les yeux. p.71-72.
Commenter  J’apprécie          20
vivelaroseetlelilas   30 mai 2015
L'aquarelliste de Beatrice Masini
Elle ne comprend pas que certaines vérités ne sont pas faites pour flotter au vent comme des bannières, mais doivent plutôt rester repliées au fond de malles oubliées.
Commenter  J’apprécie          30
Harioutz   30 avril 2016
Seul avec mon chien de Beatrice Masini
Edit

Le Roi ordonne à son Peuple

Que les chiens de toute race, taille et âge

Soient bannis du Royaume

Par tous les moyens possibles. (p.21).

Commenter  J’apprécie          30
Sophie_Bazar   04 avril 2016
L'aquarelliste de Beatrice Masini
Il y a aussi des jours qui commencent de la pire façon et ne peuvent que s'améliorer, quand la colère, la frustration et cette rancoeur qui vous pousse à détester tout le monde, à commencer par vous-même, se font jour avec l'aube, puis se dissolvent comme givre au soleil.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Titres gruyère (2)

La ...... au bois dormant

Séduisante
Belle
Princesse
Magnifique

18 questions
89 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature jeunesse , contes , titresCréer un quiz sur cet auteur

.. ..