AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.45 /5 (sur 33 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Chigago , 1967
Biographie :


Un écrivain de fiction. La nature surréaliste de ses oeuvres vient notamment de son emploi décalé des mots. Malgré une syntaxe parfaite, ces mots semblent avoir abandonné leur sens habituel. C'est une écriture expérimentale qu'il met au point, dans laquelle le langage et la syntaxe dévient des structures que nous connaissons.

Les principaux thèmes qui sont abordés sont la famille, le Midwest, la science, les mathématiques et la religion, bien que la façon dont les traite Ben Marcus mène des interprétations nouvelles de ces concepts et de ces valeurs.

Ben Marcus a travaillé à l'université de New York et à l'université de Brown, et il enseigne actuellement à l'université de Columbia où il a été promu président du programme d'écriture. Il est le fils de Jane Marcus, une critique féministe renommée, disciple de Virginia Woolf et est marié à la nouvelliste Heidi Julavits.
+ Voir plus
Source : cherche midi
Ajouter des informations
Bibliographie de Ben Marcus   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Écrivains sur l'écriture : Ben Marcus Version traduite


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Ben Marcus

S’il arrive que nous ne soyons pas déroutés, perdus ou ébahis par le monde autour de nous, s’il ne nous laisse pas sans voix, stupéfiés, c’est peut-être que nous ne le regardons pas d’assez près.

Commenter  J’apprécie          681
Ben Marcus

Le langage agit comme un acide sur son message. Si un point de vue ou un sentiment n'a plus d'importance à vos yeux, alors verbalisez le. Ce sera sans doute sa fin, la fin qu'il mérite.

Commenter  J’apprécie          433

Des haut-parleurs attachés à des arbres diffusaient le répulsif vocal. Des contes de fée retentissaient dans les bois, tout adulte qui s'approchait était pris de convulsions. Les êtres chers se téléphonaient pour échanger des silences, un langage de soupirs, parce qu'en faire plus, amalgamer la moindre parole à ce souffle pénible, les jetait à terre, où certains d'entre nous, sans aucun doute, méritaient d'être.

Commenter  J’apprécie          312

L'habitacle des cars, en cas d'oralisation des passagers, était doublé de bois, insonorisé et verrouillé.

Un palliatif optionnel, appelait-on ces cars. Vos enfants, était-il promis, ne seraient pas soumis à des tests médicaux. Rien d'invasif. Ils seraient en sécurité, on vous les garderait afin que vous recouvriez une santé florissante et partielle. Du baby-sitting médical.

La stratégie reposait sur la ségrégation. Diviser pour mieux régner. Mais diviser pour s'effondrer, diviser pour pleurer était plus juste.

Commenter  J’apprécie          240

A quelles références mythologiques convient-il de recourir lorsque des parents quittent un enfant ? N'y a-t-il pas dans les fables une image classique qui traite du départ ?

Commenter  J’apprécie          204

Marta et moi étions prompts en besogne, nos collaborations frénétiques concentrées sur l'objectif. Nous avions choisi de ne pas nous embrasser, mais parfois nous nous tenions les mains. Non par tendresse, je crois, mais pour l'équilibre. C'est pour cette raison qu'il nous fallait parfois joindre nos parties non sexuelles.

Commenter  J’apprécie          192

De l'autre côté de la rue, en face de chez moi, il y avait, dissimulé, un coin d'impénétrables ténèbres. Absolument aucune lueur, pas même celle des lampadaires. J'avais le sentiment que la lumière d'une lampe, pointée dans sa direction, s'y serait engloutie. Une portion enflée d'obscurité que mon regard semblait faire palpiter toujours davantage.

Commenter  J’apprécie          112

S'il y avait de la lumière, c'était la lueur bleue des lampadaires. Ces lampadaires ne faisaient qu'exacerber l'obscurité, émanant une fumée dense d'un bleu pur qui accentuait l'impression de la nuit. Une absence de lumière définitive que le soleil mettrait des heures à évaporer.

Commenter  J’apprécie          80

Ce qu'il y a dedans

Ce livre échoue au test de compréhension Wixx/Byner. Ce livre échappe à la détection de Phase Nécessaire de la Distribution d'Intrigue Ludlow, qui déniche une progression linéaire et une continuité psychologique dans des textes prétendant être des fictions, et qui sont très peu nombreux à en être vraiment. (...) Le Club du Souvenir et de la Nostalgie des Lecteurs, en Ohio, a attribué à ce livre un total de six points sur vingt-six, et cependant ce livre comportait 415 faux souvenirs émanant des membres de ce club, qui était enclins à insérer des événements de leur propre enfance dans l'intrigue. Ce livre a exigé sept traitements par Lots Simplificateurs dans la Machine à Laver le Langage afin d'aboutir à un résumé de son contenu en cent mots, en accord avec le critère légal institué par la Brochure Annuelle de Tous les Textes. (...) Le Super Sorcier, une machine qui scanne et résume les livres afin de déterminer leurs thèmes et leur contenu, détermina que ce livre était "un compte rendu documentaire du rôle de la bouche dans l'art de la tromperie et de l'échec, avec un accent particulier mis sur les enfants qui ont été enterrés vivants".

Commenter  J’apprécie          50

On pourrait soutenir que, vide de parole, privé de toute communication, un père se dissout. Le titre devient nul, et l'homme suit probablement. On ne dépossède pas un homme de son titre de père en s'attendant à ce qu'il survive. Un ancien père n'est qu'un homme qui jadis avait une responsabilité. Peut-être peut-il à peine se rappeler ce qu'était cette responsabilité. Elle le travaille comme quelque chose qu'il a oublié de faire, quelque chose qu'il a mal fait. La paternité n'est peut-être que l'autre nom des choses mal faites.

Commenter  J’apprécie          51

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Façon de parler(2) ... 😋😋

Quelle expression rappelle qu'il faut appeler les choses par leur nom ?

Il faut appeler un chien un chien
Il faut appeler un singe un singe
Il faut appeler un lion un lion
Il faut appeler un chat un chat

12 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , vocabulaire , argot , expressionsCréer un quiz sur cet auteur