AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.03/5 (sur 80 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Bénédicte Vergez-Chaignon est une historienne française spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et de l'Occupation.

Ajouter des informations
Bibliographie de Bénédicte Vergez-Chaignon   (26)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Echange entre Bénédicte Vergez-Chaignon, historienne, spécialiste de la Seconde guerre mondiale et de l’Occupation et Xavier Fos, président de stratégies françaises. L’historienne répond à de nombreuses questions sur Jean Moulin, dans un grand entretien. Bénédicte Vergez-Chaignon raconte le rôle qu’a joué le personnage de Jean Moulin dans sa carrière d’historienne. La spécialiste de l’Occupation a accepté de répondre à nos questions. Quelle est la part d’ambiguïté dans le parcours de Jean Moulin ? Comment sa jeunesse à Béziers, ses parents, forgent son parcours professionnel ? Quel est le rapport aux femmes de Jean Moulin ? Xavier Fos interroge Bénédicte Vergez-Chaignon. L’historienne revient sur l’engagement de Jean Moulin, auprès de Pierre Cot, contre le régime de Vichy. Xavier Fos, président de stratégies françaises fait l’interview de Bénédicte Vergez-Chaignon. L’historienne revient sur le rôle du chef de la Résistance en France auprès d’Astier de la Vigerie, de Frenay et de Jean-Pierre Lévy. Bénédicte Vergez-Chaignon partage son analyse sur le sujet de l’attentat du DC10 au-dessus du Ténéré en 1989. L’agent secret rencontre le club stratégies françaises. Bénédicte Vergez-Chaignon explique comment s’est passée l’arrestation de Jean Moulin à Caluire et le rôle de Hardy. Elle évoque la figure de Romanin, le Jean Moulin artiste, dessinateur et galeriste. La spécialiste de l’Occupation nous explique les dessous de l’image iconique de Jean Moulin. Bénédicte Vergez-Chaignon revient sur son parcours auprès de Daniel Cordier, l’écrivain de Alias Caracalla. Elle rappelle quelques éléments sur sa biographie de Philippe Pétain, antisémite.

+ Lire la suite

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Les hommes ne sont jamais autant eux-mêmes que lorsqu'ils agissent en estimant faire ce qu'ils doivent faire. Ils ne sont jamais si libres que quand ils disent qu'ils n'ont pas le choix. Alors, ils choisissent leur vie et, peut-être leur destin.
Commenter  J’apprécie          70
Jean Moulin est plus qu'un nom. C'est une expression qui a acquis son propre sens. C'est le nom d'un homme qui n'appartient plus à cet homme. C'est le nom d'un bomme qui ne s'appartient plus.
Jean Moulin est le nom d'une vie ou, plutôt, c'est le nom d'un destin. Mourir jeune, mourir trahi, mourir torturé, mourir pour une cause signifient plus que mourir. En mourant dans ces circonstances, Jean Moulin fait plus que cesser de vivre. Il perd sa vie et celle-ci devient un destin et un emblème. Sa vie cesse de lui appartenir et il cesse de s'appartenir. Il devient un héros.(P.10)
Commenter  J’apprécie          20
La xénophobie assumée de Pétain a livré à l’arbitraire policiers des personnes particulièrement vulnérables et dépourvues d’autres protection que celle qu’elles pouvaient espérer de la France. Et elles ont contribué à faire porter à l’État français une part de responsabilité dans la perpétration de la Solution finale. C’est contre le Maréchal et contre son gouvernement que des Français, que des fonctionnaires, que la hiérarchie de l’église catholique ont agi à leurs risques et périls, pour protester contre les persécutions et porter secours aux persécutés. Vichy s’est laissé entraîner par idéologie et par vanité, dans la logique qui consiste à obliger des complices, des témoins et parfois des victimes a participé au crime. Mais choisir l’ordre des mises a mort ou les justifier par le sacrifice de l’intérêt supérieur de la patrie, ce n’est pas le sens communément admis du verbe « sauver ».
Commenter  J’apprécie          10
Il était de ceux qui n'ont jamais admis la défaite.Il était prêt à faire le sacrifice de sa vie pour que la France vive.
Commenter  J’apprécie          20
S'il est vrai que la justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique, il y a tout lieu de penser, en outre, qu'elle va jouer une marche funèbre sur un tempo accéléré, mais sans disposer ni de toutes les partitions, ni de tous les instruments.
Commenter  J’apprécie          10
Le fait que Moulin ait refusé d'avaliser une accusation mensongère concernant des troupes indigènes est compris comme une manifestation non pas seulement de patriotisme, mais de combat contre le nazisme appréhendé avec lucidité dans sa dimension raciste et criminelle.
Commenter  J’apprécie          10
Même si les Allemands ne sont pas demandeurs d’une législation antisémite française, Pétain et Laval anticipent la bonne impression qu’il pourrait créer en s’inscrivant volontairement dans cette antisémitisme qui sera, à n’en pas douter l’un des marqueurs de l’identité de la nouvelle Europe sous domination nazie.
L’idée d’un statut des juifs est donc bien dans les esprits, statut dans la préparation doit logiquement être dévolue au ministre de la justice Raphaël Alibert. Ce qui explique la phrase à la fois ridicule et choquante que rapporte le ministre du travail Charles Pomaret, phrase dans laquelle Alibert se serait vanté d’être en train avec son chef de cabinet de « préparer un texte aux petits oignons ».
Commenter  J’apprécie          00
A bien des moments, rien ne ressemble plus à une vie héroïque qu'une vie ordinaire. (P.11)
Commenter  J’apprécie          20
Les conditions matérielles, passables en été, deviennent inutilement pénibles en hiver puisque les hôtels, généralement fermés hors saison, n’ont pas de chauffage. Le secrétaire général au ministère des colonies qui avait été le premier a évoqué les attributions de charbon s’était fait éconduire au motif qu’on aurait quitté Vichy avant les premiers frimas. On fut fort dépourvu quand la bise fut venue. Dans la nuit du 16 au 17 janvier 1941, le thermomètre tombe à moins 23°C.
L » allier charrie des glaçons. Durant l’hiver 1941 – 1942 c’est une tempête de neige qui isole la ville. Le 9 janvier il fait moins 23° C.
Commenter  J’apprécie          00
Dans ses bagages, il emporte une carte d'identité parfaitement en règle au nom de Joseph Mercier […]. Elle constitue pour l'heure la preuve la plus nette de ses intentions de mener une activité clandestine et surtout, de quitter la France sous une fausse identité.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Bénédicte Vergez-Chaignon (141)Voir plus

Quiz Voir plus

Vous m'avez dit de dire Hardy !

Laurel

Hardy
Buster Keaton
Mardi
Jacques Dutronc

12 questions
9 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..