AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.26 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : Roumanie
Né(e) à : Iasi Roumanie , le 14/11/1898
Mort(e) à : Auschwitz-Birkenau , le 02/10/1944
Biographie :

Benjamin Fondane, alias B. Fundoianu, né Benjamin Wechsler (ou Wexler) est un philosophe, poète, dramaturge, essayiste, critique littéraire, réalisateur de cinéma et traducteur juif roumain, naturalisé français en 1938, principalement d'expression française.
Il publie de la poésie dès son plus jeune âge et prend, vers 1913, le nom de plume B. Fundoianu. En 1918, il est l'auteur du drame Tăgăduința lui Petru (Le Reniement de Pierre), courte pièce de théâtre. Après la fin de ses études secondaires à Iași, il part pour Bucarest et devient le centre d'un groupe d'avant-garde. Il publie dans d'importants périodiques et fonde brièvement en 1921-22 une troupe théâtrale, Insula (L’Île).
Il arrive à Paris en 1923 où il devient Benjamin Fondane, ajoutant la culture française à ses racines roumaines et hébraïques. C'est à Paris qu'il écrit sa première œuvre en français, Exercice de français, publiée en 1925. Il rencontre Tristan Tzara, qu'il interviewe; il adhère lui-même au mouvement surréaliste, et publie de nouveaux poèmes.
En 1924, il rencontre le philosophe russe Léon Chestov ; les deux hommes se lient d'une amitié forte, et Chestov deviendra le maître de Fondane en philosophie. Il entre aux studios Paramount à Joinville-le-Pont comme assistant metteur en scène et scénariste. .En 1933, il travaille avec Dimitri Kirsanov à un film expérimental Rapt, libre adaptation du roman de Ramuz La séparation des races. En 1936, il écrit et réalise le film Tararira en Argentine.
En 1940, Fondane est engagé lors de l'invasion nazie en France. Fait prisonnier, il s'évade, est repris et il est hospitalisé au Val-de-Grâce. Fondane fut arrêté en même temps que sa sœur Line, à la suite d'une dénonciation, le 7 mars 1944. Sa femme réussit à obtenir sa libération en tant qu'époux d'une aryenne, mais ne put obtenir la libération de sa sœur. Fondane refusa d'être libéré sans sa sœur. Sa dernière lettre de Drancy contenait son testament: des indications précises pour la publication de son œuvre. Le 30 mai 1944, il fut déporté vers Auschwitz, et assassiné dans la chambre à gaz le 2 ou le 3 octobre 1944.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
C'est toute la douleur du monde..., Benjamin Fondane lu par Ève Griliquez
Podcasts (1)

Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
Malaura   09 juin 2014
Le mal des fantômes de Benjamin Fondane
Et je pense à l’effroi de ma pauvre existence

A la fuite éperdue qui me ramène à moi,

A ce goût du voyage dont je reviens plus pauvre,

A cette soif des hommes dont je reviens gelé…

Pardonnez-moi mes frères, de vous avoir cherchés

Avec un cœur sans foi, avec les mains gercées…

J’ai crié avec vous, j’ai pleuré avec vous,

Que ne puis-je arriver à croire en votre vie ?

Commenter  J’apprécie          490
Malaura   14 juin 2014
Le mal des fantômes de Benjamin Fondane
Je vais m’allonger sur le dos

Moitié ici, moitié ailleurs

Les jambes posées sur le vide,

Les bras ballants, les yeux ouverts

De l’autre côté de la nuit…

Commenter  J’apprécie          470
Malaura   31 mai 2014
Le mal des fantômes de Benjamin Fondane
…La terre est apparue aux premiers appels du matin…

Un mot de toi, la ville est devenue brûlante,

Un mot, les hommes naissent au bord des passions

Un mot, la vie éclate !

Et je cherche le sens de ces températures

Horreur du mouvement, chute et bond,

Le monde, qu’est-ce donc que ce monde, ce point !

La vie, qu’est-ce donc que la vie, cette goutte de sang !

Ce Rien vécu d’écueils, ma paresse s’y use…

Commenter  J’apprécie          290
colimasson   30 mai 2020
Poèmes retrouvés (1925-1944) de Benjamin Fondane
… mais l’homme où est-il l’homme ?

L’homme rit – il salue l’après-midi du sang

Il s’étonne d’avoir du retard sur lui-même

Les intestins des routes se gonflent dans son cœur
Commenter  J’apprécie          30
colimasson   27 mai 2020
Poèmes retrouvés (1925-1944) de Benjamin Fondane
Je songe au passant qui

Traverse sans hâte la rue.

Que de fois déjà il l’a vue !

Il ne la reverra plus.



Je pense à l’homme qui

Etend dans ses draps une femme.

La vieille chanson que la femme !

Mais c’est pour la dernière fois.



Je pense au poète vieilli.

Voyez : il écrit un poème.

En a-t-il écrit, des poèmes !

Mais celui-là c’est le dernier.



Je pense à l’homme qui

Eteint sa lampe et se couche.

Tant de fois il s’est endormi !



Mais cette fois c’est pour de bon.

Je pense, je pense, je pense

A la vie des éphémères

Qui meurent en ouvrant les yeux.
Commenter  J’apprécie          40
colimasson   01 juin 2020
Poèmes retrouvés (1925-1944) de Benjamin Fondane
… si la mort t’ennuie

Jouons-la aux dés

Celui qui perdra

Le premier ira.
Commenter  J’apprécie          00
colimasson   15 septembre 2016
Poèmes retrouvés (1925-1944) de Benjamin Fondane
c’étaient des étudiants

Ils parlaient de leur soupe aux betteraves

Nos paroles étaient des oiseaux morts de gel.
Commenter  J’apprécie          140
colimasson   23 septembre 2016
Poèmes retrouvés (1925-1944) de Benjamin Fondane
Voici venir le temps prodigieux des fous
Commenter  J’apprécie          150
Moglug   09 mai 2016
Le mal des fantômes de Benjamin Fondane
[incipit]



Ulysse



A Armand Pascal

dans la mort…



Et c’est l’heure, ô Poète,

de décliner ton nom,

ta naissance et ta race

Saint-John Perse, Exil.



No retreat, no retreat

They must conquer or die

who have no retreat…

Mr. Gay



J’étais un grand poète né pour chanter la Joie

– mais je sanglote dans ma cabine,

des bouquets d’eau de mer se fanent dans les vases

l’automne de mon cœur mène au Père-Lachaise,

l’éternité est là, œil calme du temps mort

est-ce d’arriver vraiment que d’arriver au port ?

Armand ta cendre pèse si lourd dans ma valise.
Commenter  J’apprécie          120
colimasson   13 décembre 2016
Faux traité d'esthétique de Benjamin Fondane
M. Paul Valéry vide la poésie du sensible, de l’histoire, nous interdit le domaine de la souffrance, de la mort, assigne à la poésie son véritable rôle : celui de chanter le drame de l’intellect.
Commenter  J’apprécie          120
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



.. ..