AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.52/5 (sur 33 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Fontenay-le-Comte , le 11/11/1951
Biographie :

Benoît Garnot est un historien français.

Agrégé d'histoire et docteur en lettres, il est professeur d'histoire moderne à l'université de Bourgogne depuis 1988 et co-dirige l'axe "Droit et justice, juristes et judiciables" de l'UMR-CNRS 5605.

Auteur de nombreux ouvrages, il a contribué à renouveler l’histoire de la justice et de la criminalité pendant l’Ancien Régime, d’abord en modifiant le regard porté sur les documents judiciaires (révélateurs, d’après lui, non de la criminalité, mais de la seule activité des tribunaux), puis en proposant une interprétation qui substitue à la perspective traditionnelle (une coercition organisée par l’État monarchique au bénéfice des catégories sociales dominantes) une approche fondée sur l’idée d’un compromis permanent entre l’institution judiciaire et les justiciables, ce qu'on peut appeler une « justice négociée ». Il a récemment approfondi et développé cette approche, tout en l’élargissant à l’époque contemporaine, dans le dernier de ses livres, consacré à l’histoire de la justice du XVIe au XXIe siècles.

Benoît Garnot est aussi directeur de la revue Annales de Bourgogne.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Benoît Garnot   (35)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
A propos de Charles de Gaulle et François Mitterrand:
A propos du second,
"c'est un homme qui aime intriguer, sachant que la surprise constitue la dynamique de l'intérêt. Il stupéfie pour avoir l'air stupéfiant ; contrairement à de Gaulle qui était stupéfiant et qui stupéfiait malgré lui. L'un et l'autre connaissent la souveraine connerie du peuple. L'un et l'autre l'auront exploitée : le Grand par vocation naturelle, l'autre par manque de conviction profonde. Entre le trop-plein et le trop-vide, la France poursuit sa route"(Bacchanale chez la mère Tatzi, 1985;t 15 (collection Bouquins) p.547)
Commenter  J’apprécie          300
San-Antonio
"Je te signale au passage qu'Eloi fut le trésorier de Dagobert 1er avant de devenir le patron des orfèvres et des forgerons, et qu'il vécut dans les années 600, ce qui ne nous rajeunit pas. Comment? T'en as rien à branler? Et la culture, dis, minable? Quoi! Tu préfères rester en friche plutôt que de te faire chier la bite à mémoriser des conneries pareilles? Libre à toi, mon pote ; mais retiens bien ce que je vais te dire : mourir analphabète, c'est mourir deux fois"
(Bacchanale chez la mère Tatzi, 1985 ; t15 (collection Bouquins)p535).
Commenter  J’apprécie          280
San-A
- Je donne un coup d'oeil sur mon passé, dis-je.
Béru
- Attention d'pas choper un orgelet, ricane le Gros. C'est un risque qu'on prend quand on fait l'voilleur aux trous d'serrure d'la mémoire.
(A prendre ou à lécher.1980 t12 (collection Bouquins) p.1090).
Commenter  J’apprécie          80
Aujourd'hui comme hier, l'erreur judiciaire constitue un risque permanent. Chacun se trouve ainsi menacé : une rumeur, un faux témoignage, une simple erreur d'appréciation, une inimité tenace peuvent faire tomber n'importe qui dans le pire des cauchemars. Maintenant l'ensemble de l'édifice judiciaire, puisqu'il met à mal la notion même de vérité, l'erreur judiciaire ébranle les fondements de la morale sociale.
Commenter  J’apprécie          10
En 1755, quand Voltaire avait reçu le "Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité contre les hommes" de Jean-Jacques Rousseau, il l'avait ainsi remercié d'une manière aussi habile qu'ironique : " J'ai reçu, Monsieur, votre nouveau livre contre le genre humain, je vous en remercie. On n'a jamais employé tant d'esprit à vouloir nous rendre bête...
Commenter  J’apprécie          10
L'ordonnance criminelle de 1670 enjoint, en effet, que le cadavre d'une personne convaincue de suicide, donc coupable d'un "homicide de soi-même", soit jugé, puis traîné, face contre terre, dans les rues de la ville, attaché à une claie tirée par un cheval, et enfin jeté à la décharge publique.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Benoît Garnot (59)Voir plus

Quiz Voir plus

Une "définition" = un personnage

Un homme (demi-dieux) presque invincible, il a combattu pendant la guerre de Troie, et sa faiblesse est employée comme expression :

Persée
Achille
Hercule

7 questions
84 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie grecqueCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}