AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.22 /5 (sur 1054 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 30/11/1976
Biographie :

Benoît Philippon est un écrivain, un réalisateur et un scénariste français, auteur de roman noir.

Il grandit en Côte d'Ivoire, aux Antilles, puis entre la France et le Canada. Diplômé en Lettres Modernes à la Sorbonne Nouvelle, il devient scénariste en 2000.

En 2002, un premier scénario est porté à l’écran : "Sueurs", un film d’action produit par Samuel Hadida avec Jean-Hugues Anglade. Benoît développe ensuite plusieurs scripts pour le cinéma, de la comédie au thriller. Il s’immerge également dans l’univers de l’animation. Il participe à l’écriture de plusieurs séries ("Pat et Stan", "Chaplin&Co", "7 nains et moi").

En 2009, Benoît passe à la réalisation en cinéma avec "Lullaby". Le film est coproduit par Orange Studio, Forecast et Christine Vachon ("Loin du Paradis", "Carol"). Tourné en anglais avec un casting international dont Forest Whitaker, Rupert Friend, Clémence Poesy, et la participation de Charlie Winston, "Lullaby" est sélectionné dans divers festivals internationaux (Pusan, Taipei, Camerimage) et sort dans plusieurs pays étrangers.

"Mune : Le Gardien de la Lune" (2015), un film d'animation 3D, est son second long-métrage. Il a écrit le scénario original et l’a coréalisé avec Alexandre Heboyan. Le film a gagné le prix du meilleur film aux festivals de Tokyo, Toronto et Erevan et est, en 2015, le 7ème plus gros succès français à l’étranger.

En 2015, Benoît coréalise le court-métrage "Nephtali", en collaboration avec Glen Keane, pour la 3ème scène de l’Opéra de Paris.

En 2016, il écrit son premier roman, "Cabossé", édité chez Gallimard, collection Série Noire, qui obtient le Prix Transfuge du meilleur espoir polar 2016 et le Prix du Goéland Masqué 2017 du meilleur premier polar.

En 2017, il développe, avec le dessinateur Malec, "Super Mimi", une série jeunesse en bande-dessinée, éditée par Jungle Éditions, sortie en Février 2018.

"Mamie Luger" (2018), son second roman, sort aux éditions les Arènes, dans la collection EquinoX, suivi de "Joueuse" (2020).

Twitter : https://twitter.com/philippon_b?lang=fr
+ Voir plus
Source : http://toutlecine.challenges.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Benoît Philippon   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Mamie Luger de Benoit Philippon aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1038068-divers-litterature-mamie-luger.html • Vos libraires de @lagriffenoire vous font livrer vos précieux livres à travers toutes la France ! Rendez-vous dans notre librairie en ligne les ami(e)s www.lagriffenoire.com • Votre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Info : Les livres commandés hors stock librairie, seront livrés dans un délai d'environ 10 jours selon la maison d'édition. • Nous vous remercions pour votre confiance inestimable envers les librairies que vous soutenez, @Jean-Edgar Casel & @Gérard Collard • • • #lagriffenoire #lagriffenoirejeunesse #lagriffenoirebd #librairies #conseillecture #librairiesuniesCovid2020 #lapetitelibrairie #editionslivredepoche
+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (277) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   02 juin 2019
Mamie Luger de Benoît Philippon
Elle arbore un visage radieux d’une patience ancestrale, celle des vieux qui passent leur journée sur un banc à contempler la vie battre à cent à l’heure autour d’eux, alors qu’eux savent tout ce que cette précipitation a de vain.
Commenter  J’apprécie          400
nadiouchka   11 juillet 2018
Mamie Luger de Benoît Philippon
L’inspecteur relève ses yeux de bouledogue blasé vers la grand-mère, pas intéressée pour un sou par la lecture de son rapport/

- Et vous avez accueilli les forces de l’ordre de police en disant : « Vous pourriez vous essuyer les pieds avant d’entrer ! ».

- Ben quoi ? Déjà qu’arrêter une petite vieille aux aurores, c’est pas bien courtois, mais rentrer chez elle avec leurs godillots crottés, ils manquent sérieusement d’bonnes manières, vos troufions.

P.13
Commenter  J’apprécie          380
marina53   29 mars 2019
Mamie Luger de Benoît Philippon
- Mais Nana, c'est des garçons. C’est eux les plus forts.

- Détrompe-toi, ma chérie. C’est ce qu'ils veulent nous faire croire. Mais il faut surtout pas te laisser berner.

- Mais Nana, les garçons, ils sont grands et costauds.

- C’est vrai, ma chérie. Mais ils sont aussi très cons. Donc quand tu seras plus grande, tu comprendras que tu ne dois pas te laisser dominer, et pour ça il te faudra utiliser ta tête.
Commenter  J’apprécie          361
palamede   03 mai 2019
Mamie Luger de Benoît Philippon
... Lucien a choisi un argument ... percutant : il lui a collé une tarte. Moyen ancestral de remettre la femme à sa place sans trop avoir à se justifier de son manque d’intelligence. L’homme s’en était toujours tiré ainsi, alors pourquoi changer ?
Commenter  J’apprécie          361
marina53   10 avril 2019
Mamie Luger de Benoît Philippon
– Donc quand vous avez tiré sur de Gore, vous saviez qu’il ne s’agissait pas de Gitans ?

– P’t’être bien que oui.

– Vous pouvez expliquer votre geste ?

– J’l’ai jamais aimé, lui.

– Ça ne justifie pas de lui tirer dessus.

– Qui m’empêche ?

– La loi, Berthe. La loi, dit l’inspecteur flegmatique.

– Dis donc, tu commences à m’casser les pieds, avec ta loi ! explose la grand-mère. On n’est donc plus libre de rien, dans c’pays ? J’croyais qu’y avait écrit « Liberté, Égalité, Fraternité » sous not’ drapeau. J’vois pas d’liberté, là, j’vois des menottes, l’égalité, vous m’faites bien rigoler, en tant qu’femme depuis un siècle, j’ai bien vu qu’on nous roulait dans la farine, et la fraternité, viens pas m’chatouiller avec ça. J’ai pas gardé un Luger dans ma commode par hasard !
Commenter  J’apprécie          322
marina53   26 février 2018
Cabossé de Benoît Philippon
- T'aimes bien les ricains, , hein, Roy ? (...)

- Ouais. J'avoue. Plaisir coupable.

- Pourquoi coupable ?

- On est en France. Ça fait mauvais effet d'aimer les Ricains. Sont venus dézinguer du Boche sur nos belles plages normandes vu qu'on a pas été foutus de le faire nous-mêmes, y nous ont collé du Coca en intraveineuse et fait bouffer du cinéma pop-corn alors que nous, « les Français », on coule des bronzes en lisant du Voltaire, alors on se sent supérieurs. Voltaire, j'sais pas, j'ai pas lu. Paraît qu'c'est un mec brillant. Perso, un coup d'oeil en coin de Brando, j'trouve ça plus tripant et j'ai pas envie de m'excuser. Ça déplait aux bouffeurs de camembert ? Ben, qu'ils restent dans leur village de Gaulois à s'enculer entre cousins. Moi, quand j'écoute Sam Cooke dans mon Chesterfield en buvant mon whisky, j'me sens dans un vieux film en noir et blanc et ça m'plaît. J'suis loin du snobisme parisien puant. D'toute façon, j'habite à Belleville. Ça sent plus la pho que le bœuf bourguignon alors venez pas me parler du drapeau français et laissez-moi prendre mon pied sur ma musique ricaine et si j'ai envie de m'appeler Roy, ça m'regarde, j'vous fais pas chier parce que vous vous coltinez des noms de merde comme Marcel ou Robert sur votre carte du FN...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
marina53   14 avril 2020
Joueuse de Benoît Philippon
Quelques départementales plus au sud, dans un village perdu où l'unique panneau de circulation indique "Toutes directions" tant on est ici nulle part et qu'on ne peut se rendre qu'ailleurs, subsiste un irréductible commerce, un PMU qui sent la désillusion et le tabac froid.
Commenter  J’apprécie          320
Ladybirdy   01 juin 2019
Mamie Luger de Benoît Philippon
–Bon, reprenons, vous avez droit à un avocat.

–M’embrouille pas avec tes salamalecs administratifs. Les avocats ont d’intérêt que coupés en deux avec un zeste de citron.
Commenter  J’apprécie          291
palamede   01 mai 2019
Mamie Luger de Benoît Philippon
Son mari voulait la garder à la maison ? En 1952, asservir une femme n’avait rien d’un crime. On appelait ça une femme au foyer.
Commenter  J’apprécie          292
marina53   28 mars 2019
Mamie Luger de Benoît Philippon
T’es belle comme le printemps qui bourgeonne, t’as des seins généreux qui disent bonjour au soleil, t’as un cul haut et ferme. En gros, t’es un aimant à amour ou à emmerdes, c’est selon l’utilisation que tu t’en fais.
Commenter  J’apprécie          282

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Films scandaleux

"Les turpitudes d'une courtisane financées par des Boches". Cette critique vise un film de Jean Renoir (1926) adapté d'un classique de la littérature française:

Boule de Suif
Nana
La Dame aux Camélias

8 questions
104 lecteurs ont répondu
Thèmes : scandales , films , censure , adapté au cinéma , littérature , interdiction , presse , Moeurs et comportement , sexualité , tabou , religion , politiqueCréer un quiz sur cet auteur

.. ..