AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.01/5 (sur 65 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Hélécine , le 15/12/1967
Biographie :

Né en Belgique en 1967, Benoît Roels est diplômé de l'école d'Arts Plastiques Saint-Luc à Bruxelles, et titulaire d'un certificat d'enseignement. Il débute en 1990 au Lombard en adaptant les romans de la célèbre collection "Signe de Piste" de Foncine en BD. En 1993 il publie "Les Fous de Monk" avec Di Giorgio et entame la série "Oknam" chez Dargaud, coscénarisée par Pascal Renard. Il signe également deux "Wooly Man" avec le même scénariste. Soit onze albums avant d'entamer "Bleu Lézard" aux éditions Glénat, dont il assure texte, dessin et couleurs. C’est en 2006 qu’il se lance dans la mise en images de la série "Les Mystères d’Osiris" d’après Christian Jacq. Il publie "Quipou", un one shot de 140 planches de BD à l'aquarelle en 2017. Il passe à l'écriture pure, en 2018, pour son premier roman "L'Éclipse du goéland". Son deuxième roman "LesPantins innocents" paraît en 2020.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Benoît Roels   (28)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

bande annonce de l'intégrale quipou


Citations et extraits (10) Ajouter une citation
Osiris, le premier des pharaons, régnait sur un pays cohérent, dont toutes les provinces, sans perdre leur originalité, vivaient dans l’union.
Commenter  J’apprécie          50
Cette nouvelle bd reflète parfaitement les qualités de cet auteur. Tout y est présent! Les couleurs sont harmonieuses, choisies avec soin et le dessin est effectué avec une grande précision. On plonge vite dans l'histoire et le suspens est présent. C'est sans doute une de ses meilleures bandes-dessinées. Et quel mérite d'avoir créé cette œuvre seul: le scénario, le dessin et les couleurs! Je ne peux que le féliciter et qu'il continue à nous embarquer dans des nouvelles aventures!
J'ai rarement vu un livre avec tant de qualités réunies. Bref, si vous ne l'avez pas encore lu, je vous le reconseille vivement!
Commenter  J’apprécie          20
Le bleu est une plongée inconsciente interminable.
Commenter  J’apprécie          40
Tout le monde ne peut pas être orphelin !
Commenter  J’apprécie          40
Un voyage inattendu au sein de l'Art
Commenter  J’apprécie          41
Vermeer prit son couteau à peindre et incorpora un soupçon de jaune de Naples à son blanc de plomb. Puis il s’empara d’une petite brosse ronde, la trempa dans son mélange pâteux et déposa une goutte de peinture sur la croûte de pain de son tableau.
— Waouhhh ! C’est beau, Papa.
— Tu vois. Quand on arrive à la fin, il ne faut pas peindre par couches fluides et translucides, mais au contraire, en déposant de la matière, j’en suis persuadé, poursuivit-il d’un œil gourmand. Il faut éclabousser le pain de lumière, en fragmentant sa touche.
— Je peux essayer ? osa l’enfant.
Commenter  J’apprécie          10
D’un geste vif, Lenny jeta le tableau par terre pour en briser la vitre. Sans attendre, il prit une lame et détacha la toile. Georges décrocha "Le Concert", une œuvre de Johannes Vermeer. Il sortit un cutter de sa poche et coupa délicatement la toile au plus près du bord pour la séparer de son cadre à la lourde moulure dorée. Puis, il le roula serré et le mit dans le sac de sport.
— J’ai le Vermeer, on se barre !
¬ — Attends, je t’ai dit que je prenais aussi le Rembrandt, décida l’autre malfrat, ça doit valoir un max de blé.
Commenter  J’apprécie          10
Je pense qu’avec ce foutu confinement passé à mes côtés, tu n’es plus en mesure de discerner mes vraies valeurs. Ce qui t’amusait désormais t’irrite. Ce qui t’émerveillait t’exaspère. « À force de voir tous les jours le même, il n’y a plus grand-chose qui étonne » , disait Charlélie Couture. Tu es aveuglée par mes petits défauts qui t’apparaissent, de plus en plus, comme des catastrophes atomiques. Oui, je suis parfois un peu distrait et énervé. Qui ne l’est pas, dans ce monde où l’on doit penser à mille et une choses à la fois ?
Commenter  J’apprécie          10
A Abydos, l’Acacia d’Osiris dépérissait. Si l’arbre s’éteignait, les mystères de la résurrection ne pourraient plus être célébrés et l’Égypte disparaîtrait.
Commenter  J’apprécie          20
Ce bon vieux Sam à qui il n'arrivait jamais rien depuis qu'il était marié ! Lui qui s'était bien sagement rangé des voitures. A son corps défendant, d'ailleurs : il n'arrêtait pas de se plaindre qu'il s'encroûtait, que sa vie manquait de piquant.
(...)
Et voilà que l'aventure et le mystère venaient frapper à sa porte.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Benoît Roels (154)Voir plus

Quiz Voir plus

La Faute ...😉

" Déjà il rêvait d'une thébaïde raffinée, à un désert confortable, à une arche immobile et tiède où il se réfugierait loin de l'incessant déluge de la sotise humaine ".

Déja, plutôt que déjà
Incessent, plutôt que incessant
Sottise, plutôt que sotise
Tébaïde, plutôt que thébaïde

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , orthographeCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}