AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.36 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Donville les Bains (50) , le 02/04/1946
Biographie :

Bernard Chenez, dit Chenez, est un dessinateur français né le 2 avril 1946 à Donville-les-Bains en Normandie, dans la baie du mont Saint-Michel.

À partir de 1972, il réalise des illustrations, expositions, bandes dessinées, campagnes publicitaires, couvertures, affiches, livres, etc.

Bernard Chenez est l'auteur de 23 ouvrages regroupant ses dessins d'éditorialiste à L'équipe, à L'évènement du jeudi au au Monde.
Il porte avec l'écriture le même regard acéré et tendre que celui qui fait ses succès quotidiens dans la presse écrite et audiovisuelle.

Source : wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Emisson complete : http://www.web-tv-culture.com/les-mains-dans-les-poches-de-bernard-chenez-1303.html Ses dessins ont été, pendant de nombreuses années, des rendez-vous attendus des lecteurs de l?Evènement du Jeudi, du Monde ou de l?Equipe. de 1972 à 2014, Bernard Chenez fut l?un des dessinateurs de presse les plus réputés. Tendre, caustique ou humoristique, son trait était identifiable entre tous. Depuis, tout en continuant à dessiner de façon indépendante, Bernard Chenez s?est retiré dans cette Normandie qu?il affectionne. Et c?est là-bas que lui est venu le goût de l?écriture. Un premier roman paru en 2005 « Le resquilleur du Louvre » laisse entrevoir une belle sensibilité dans la plume. Il réitère avec « Journal sans heures », un ouvrage joliment poétique sur la femme avec un F majuscule. Voici maintenant ce nouveau titre « Les mains dans les poches ». Certes, le mot roman apparait sur la couverture. Et pourtant, par des chapitres courts, on plonge plutôt dans une sorte de carnet intime, de ballades littéraires dans lequel l?auteur nous entraine avec pudeur et émotion. Car c?est bien son propre parcours que nous raconte Bernard Chenez, en tous les cas, les premières années de cette vie bien remplie, du gamin au jeune adulte, de la cour de récréation au premier boulot, un CAP de chaudronnier en poche. L?auteur nous raconte les amours adolescentes, la découverte de la littérature, de la musique et du cinéma, le catéchisme avec un curé qui sent l?ail, les baignades dans la rivière les après-midi d?été et puis l?engagement politique, le militantisme ou encore la sensation d?immortalité en survolant la baie du mont Saint Michel. Des moments de vie, des instantanés du quotidien, ces petites parenthèses enchantées qui semblent insignifiantes quand on les vit et se révèlent pourtant fondatrices quand vient le moment de regarder en arrière. Sans chronologie, loin de toute nostalgie, porté simplement par la sincérité des mots, la délicatesse des phrases, on suit notre narrateur dans ce bonheur simple des souvenirs enfuis et pourtant si présents. Voilà un petit livre qui procure un grand plaisir de lecture. « Les mains dans les poches » de Bernard Chenez est publié aux éditions Héloïse d?Ormesson.

+ Lire la suite

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
mcd30   28 septembre 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
Les choses ne sont jamais seules. La plus petite des pierres porte son ombre.
Commenter  J’apprécie          140
mcd30   03 octobre 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
C'est ma main qui la première a vu mon père. Nous marchions. Devant moi, les souvenirs sont confus parce que multiples. Je ne lève ni ne tourne la tête vers lui. Aujourd'hui, je sens encore cette main, paume gravée de profonds sillons, phalanges noueuses, doigts longs, secs, aux ongles carrés. Des créneaux de château fort. (p. 116)
Commenter  J’apprécie          100
mcd30   04 octobre 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
L'adolescence ne laisse un bon souvenir qu' aux adultes ayant mauvaise mémoire...

François Truffaut
Commenter  J’apprécie          80
Olivia-A   25 juillet 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
Être autodidacte ça oblige aux chemins de traverse. On en fait des détours pour aller où la colère vous emmène. C'est comme monter un escalier en loupant des marches. Faut pas s'en plaindre. A personne. Faut continuer de monter, et cacher ses bleus aux genoux.
Commenter  J’apprécie          40
catherinedub   09 octobre 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
Les suites pour violoncelle seul, c'est comme se frotter le dos avec la plus grande des serviettes après le plus délicieux des bains.
Commenter  J’apprécie          40
catherinedub   09 octobre 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
vouloir parcourir les chemins de son enfance, c'est étaler des coques de noix sur une table, les recouvrir d'une nappe légère, et tenter de mettre le couvert.

Au mieux chaque assiette est de travers. Eventuellement les verres se brisent.

Pourtant je persévère. Je m'obstine à dresser une table, attendant des convives qui ne viendront pas.
Commenter  J’apprécie          30
Olivia-A   25 juillet 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
Il y a à Tokyo une ligne de train qui s'appelle Yamanote-sen. Circulaire. Entièrement aérienne. Elle délimite officieusement le centre de cette mégapole. Le temps de parcours est d'environ une heure. L'un de mes plaisirs est d'en faire le tour complet. Placé dans la première voiture, juste derrière la vitre du conducteur. La fois suivante, j'effectue le parcours à contre-courant, le nez collé sur la grande vitre du dernier wagon.

Ma façon d'écrire se juxtapose à cette façon de voyager.

J'annote seulement les gares au gré du parcours. Tantôt dans le sens de la marche, tantôt à contresens. Je m'interdis de descendre à une station. Je m'autorise juste le changement de quai. Seul le voyage compte.

Mon écriture n'a comme fil conducteur que le roulement incessant des roues sur les rails.



N'étant pas sujet au mal des transports, ce non-respect de la chronologie m'apporte la jouissance de l'imprévu.
Commenter  J’apprécie          20
Marti94   30 septembre 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
Faut-il être tout nu pour avoir l'air comme tout le monde?

Pour que s'effacent les différences sociales?

Je n'en suis pas si sûr.

Commenter  J’apprécie          20
mcd30   03 octobre 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
Les vraies leçons de colère, ce n'est pas dans les assemblées générales que je les ai apprises. C'est après la cantine, dans les locaux du comité d'entreprise. En empruntant le Voyage au bout de la nuit, Mozart, Bach et les autres, je me suis construit une vie au comptant, une mort à crédit. (p. 48)
Commenter  J’apprécie          10
catherinedub   09 octobre 2018
Les mains dans les poches de Bernard Chenez
Cupidon est agile quand il a le rouge aux joues et se fait les premières dents
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Pas de sport d'hiver, cette année ... Pas grave c'est trop dangereux !

Je suis un roman italien de Antonio Manzini, plein d'humour, mon héros a été muté en montagne en sanction et il n'aime pas travailler. La victime est retrouvée sur une piste. je suis, je suis ...

Bien frappé
L'Énigme de la Chambre 622
La mort des neiges
Piste noire

15 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , Sports d'hiver , neigeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..