AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.03 /5 (sur 40 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bordeaux , 1958
Biographie :

Bernard Foglino est né dans une famille italo-française.

Il a fait des études de Droit et vit aujourd'hui à Paris pour le travail, dans la Finance - travail consistant à raconter des histoires pour faire rêver les investisseurs. Il laisse tomber les chiffres le soir pour écrire.

Le Théâtre des rêves est son premier roman.


Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Bernard Foglino - Equinoxes
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
tulisquoi   25 mars 2010
La mécanique du monde de Bernard Foglino
Vous croyez être qui ? Vous croyez être vous-même ? Vous vous levez, vous travaillez, vous avez des amis, une femme, je ne sais pas, une maison. Quelle blague ! C'est quoi vous-même ? Les gens, ils font de vous ce qu'ils veulent. Ça serait une grosse erreur de croire le contraire. Ils parlent de vous, ils ont des opinions sur vous, ils savent ce que vous faites et croient savoir d'autres choses que vous avez peut-être bien faites. On leur a dit que. Il paraît que. Ils imaginent, ils interprètent, ils déduisent. Ils vous inventent, et vous ne le savait même pas. Vous avez des tas de vies dont vous ne soupçonnez pas l'existence..
Commenter  J’apprécie          90
fannyvincent   27 mai 2014
La mécanique du monde de Bernard Foglino
Je m'appelle Nicolas.

Je répare des photocopieurs.

J'interviens lorsqu'un de ces monstres gris refuse d'accomplir sa mission, dupliquer. Le monstre devient alors réellement monstrueux. Il garde dans son ventre le précieux rapport qu'un gros ponte attend dans l'heure.
Commenter  J’apprécie          50
fannyvincent   26 avril 2018
Equinoxes de Bernard Foglino
Plus les années filent, plus les nombres deviennent lourds. Dix, vingt, ça claque. Vient trente, une syllabe de plus. Quarante rajoute sa gravité dans la balance. Une situation installée ? Des gosses qui grandissent trop vite ? Cinquante… stabilise l’addition des syllabes. C’est un ultime déménagement, une arrivée en zone grise. Une bonne partie de la route est faite, ce qui reste devant est à la fois inconnu et sans mystère.
Commenter  J’apprécie          30
chevalierortega33   30 décembre 2013
Celle qui dort de Bernard Foglino
Respectez le lecteur, il vous en saura gré.
Commenter  J’apprécie          50
fannyvincent   18 décembre 2014
Le théâtre des rêves de Bernard Foglino
- Le théâtre des rêves, c'est en référence à Old Trafford, le stade mythique de Manchester United. Theater of Dreams. C'est le nom qu'on lui donne en Angleterre.
Commenter  J’apprécie          30
fannyvincent   29 décembre 2013
Le théâtre des rêves de Bernard Foglino
- (...) Le football, j'ai jamais compris comment ça pouvait passionner les gens. Se rendre malade pour un ballon, je trouve ça débile.

- Désolé pour toi. Alors, il te manque quelque chose dans la vie.
Commenter  J’apprécie          20
Soundandfury   08 janvier 2013
La mécanique du monde de Bernard Foglino
Alors je l'ai gardé, ce tapis aux étranges desseins. Si on le fixe longtemps, les motifs se mettent à bouger. Il en sort des animaux sauvages, des villes, des nuages, des moulins ivres qui tournent comme des roues de la loterie dans le ciel.
Commenter  J’apprécie          10
Enmargedesmots   15 septembre 2013
Celle qui dort de Bernard Foglino
L'auteur est un ferrailleur, il recycle des matériaux de récupération et sa décharge s'appelle la vie. Un rôdeur aussi, qui se balade sur les plages, ramasse ces soliveaux décharnés, blanchis, polis par le sel, les marées, le vent, et puis les travaille et les sculpte en curieux bibelots, du bloc torturé naissent des choses qui n'ont pas de nom, rarement une utilité.
Commenter  J’apprécie          00
Enmargedesmots   15 septembre 2013
Celle qui dort de Bernard Foglino
Il se sent fiévreux. Son imagination fait des sauts de cabri. Devant la feuille blanche, il sait contenir, doser... La feuille blanche est docile, souple, s'enroule aux désirs calculés qu'il module. Les personnages dansent leur prévisible petit chemin de ronde, semblables à ces automates qui illustrent les menuets de charmantes boîtes à musique.
Commenter  J’apprécie          00
chevalierortega33   30 décembre 2013
Celle qui dort de Bernard Foglino
Il s'était retrouvé au milieu de ce qu'il décréta être une sacrée clique d'allumés.De pauvres gens, affligés de peurs paniques bien plus baroques et importantes que la sienne. Peur des ponts, terreur des réfrigérateurs, des agrafeuses, du chiffre quatre ...
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
35 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur