AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.06 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Neufchâteau, Vosges , le 16/06/1946
Biographie :

Bernard Friot est un sociologue et économiste français.

Il commence sa carrière universitaire en 1971 à l'IUT de l’Université de Lorraine en tant qu'assistant puis maître de conférences en économie. Sa thèse d’État d’économie soutenue en 1993 porte sur la construction de la Sécurité sociale en France de 1920 à 1980.


Il est professeur émérite à l'Université Paris-Nanterre (Paris X).


Ses recherches portent sur la sociologie du salariat et la comparaison des systèmes de protection sociale en Europe. Ses travaux ont également porté sur les retraites, allant à l'encontre des réformes proposées par le gouvernement en 2010.

Il est militant du Parti communiste français depuis le début des années 1970. En 2012, il crée l'association Réseau salariat.

Il participe à plusieurs émissions du site Hors Série pour présenter le salaire à vie, en septembre 2015 pour évoquer son ouvrage "Émanciper le Travail" et en septembre 2017 à l'occasion de la publication de "Vaincre Macron".

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
EN ROUTE VERS LA RÉVOLUTION - BERNARD FRIOT Entretien de Théophile Kouamouo avec l’économiste Bernard Friot qui révèle les véritables enjeux derrière la réforme des retraites et les perspectives ambitieuses pour le mouvement social.

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89   25 juin 2019
Vaincre Macron (et révolutionner le travail) de Bernard Friot (II)
Tous titulaires de notre salaire et de notre outil de travail : chaque personne, à sa majorité, doit être dotée de la capacité de maîtriser son travail et de contribuer effectivement à la souveraineté populaire sur la valeur économique.
Commenter  J’apprécie          101
de   26 mars 2012
L'enjeu du salaire de Bernard Friot (II)
Ce n’est pas la moindre des perversions de la réaction réformatrice (comme il y a une réaction nobilitaire dans le temps qui ont précédé la révolution de 1789) que de nous enfermer depuis trente ans dans un récit de notre histoire collective qui nous voue au non-futur : une opinion fort répandue est que les enfants auront une vie plus difficile que leurs parents. Nous pouvons sortir de ce récit mortifère
Commenter  J’apprécie          41
de   28 décembre 2011
L'enjeu des retraites de Bernard Friot (II)
L’épargne n’est pas une opération interpériodique de soi à soi par laquelle de la monnaie ou de la valeur sont transférées d’une période à l’autre sous forme de ”revenu différé”, chacun récupérant demain sa mise d’aujourd’hui. L’épargne est un rapport social intrapériodique dans lequel la propriété de titres est une propriété lucrative qui donne à son détenteur le droit de recevoir une partie de la monnaie mise en circulation à l’occasion de l’attribution de valeur à la richesse produite. Qu’on soit en répartition ou en capitalisation, c’est toujours le travail de l’année qui produit la richesse correspondant à la monnaie qui finance les pensions de l’année.
Commenter  J’apprécie          30
olivierpalarbre   21 septembre 2015
Emanciper le travail : Entretiens avec Patrick Zech de Bernard Friot (II)
Faire société, ça n'est pas seulement organiser la production des biens et des services nécessaires à la vie commune, ce qu'en langage technique on désignera par l'expression "production de valeurs d'usage". C'est aussi affronter la violence dans laquelle cette production s'opère, une violence qui s'exprime dans la valeur économique : la valeur d'échange dans le capitalisme, dont il s'agit de se débarrasser pour une pratique de la valeur libérée de la violence spécifique au capital.
Commenter  J’apprécie          31
de   26 mars 2012
L'enjeu du salaire de Bernard Friot (II)
Cette ligne de crête, c’est celle d’une action politique délibérée de sortie du capitalisme s’appuyant sur le déjà-là émancipateur dans les deux dimensions du salaire qui se sont imposées dans le conflit salarial du XXe siècle : la qualification personnelle et la cotisation finançant du salaire.
Commenter  J’apprécie          20
Hippolyte78   23 décembre 2017
Après l'économie de marché : Une controverse de Bernard Friot (II)
La vérité est qu'on produit beaucoup trop et que c'est cette production incroyable de bien et de services de toute sorte qui est à l'origine de la destruction à grande échelle des milieux naturels.
Commenter  J’apprécie          20
olivierpalarbre   21 septembre 2015
Emanciper le travail : Entretiens avec Patrick Zech de Bernard Friot (II)
La violence de la pratique capitaliste de la valeur parvient à maintenir l'intérêt de la plupart des gens, elle est supportée parce qu'elle est instituée.
Commenter  J’apprécie          20
de   26 mars 2012
L'enjeu du salaire de Bernard Friot (II)
Nous devrions en être à 100% du meilleur salaire pour tous à 55 ans quelle que soit la durée de cotisation
Commenter  J’apprécie          20
olivierpalarbre   21 septembre 2015
Emanciper le travail : Entretiens avec Patrick Zech de Bernard Friot (II)
Le salaire est un barème négocié qui inclut des caractéristiques étrangères au prix de la force du travail, comme l'importance du poste dans la sécurité du procès de production, les responsabilités, la pénibilité : donc, c'est déjà une conquête de qualifier un poste de travail.
Commenter  J’apprécie          10
olivierpalarbre   21 septembre 2015
Emanciper le travail : Entretiens avec Patrick Zech de Bernard Friot (II)
Sur ce marché (du travail), les offreurs de travail deviennent en réalité des demandeurs d'emploi : ils sont mis sous tutelle puisque ce sont les propriétaires des outils de travail qui peuvent rentre effective la force de travail comme productrice de valeur.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Bernard Friot (II) (56)Voir plus



.. ..