AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.19 /5 (sur 97 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1951
Biographie :

En 1973, tout juste diplômé de l’Ecole de kinésithérapie de Lyon, Bernard Montaud se forme auprès de Françoise Mézières qui lui ouvre les yeux sur une conception globale du corps. Il continue sa quête en se formant à l’ostéopathie et à l’acupuncture. Il étudie également le chinois ancien, l’hébreu et les grands textes sacrés.

En 1983, pour mettre en application ses découvertes, une association (Art’As) se créé autour de lui et deviendra une École de la vie intérieure basée sur la pratique, la recherche et l’étude de la Psychologie Nucléaire. La même année, il fonde une nouvelle méthode d’investigation du passé : la Psychanalyse Corporelle.

En 1985 il rencontre Gitta Mallasz, dont il devient le compagnon de route et qui l’incite à écrire son expérience. Tout naturellement, il n’aura de cesse de mettre en pratique dans l’ordinaire et de prolonger l’enseignement qu’il reçoit d’elle.

En 2001, avec des professionnels de la santé, il met en place un centre de formation médicale continue (FMPN) où seront enseignés la Psychanalyse Corporelle, l’Accompagnement des naissants, l’Accompagnement des mourants et Médecine des Actes.

En 2003 il fonde l’association Réflexe-Partage. Cette association a pour but de susciter une autre forme de solidarité, où chacun donne à sa mesure et sans urgence ce qu’il a en trop à ceux qui n’ont pas assez.

Aujourd’hui, Bernard Montaud se consacre à l’écriture, développant toujours davantage la Psychologie Nucléaire. Il forme des psychanalystes corporels dans le cadre de l’IFPC (Institut Français de Psychanalyse Corporelle . En juillet 2008, en réponse à la crise du monde occidental qui s’annonce, il fonde le R.I.S. : Réseau d’Initiatives Solidaires.
+ Voir plus
Source : www.editas.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Tatooa   04 juillet 2020
La vie et la mort de Gitta Mallasz de Bernard Montaud
- Mais qu'est ce que vous croyez que c'est, comprendre son Ange ? Les gens pensent que c'est une compréhension intellectuelle. On est assis, tranquille, et tout d'un coup ça devient clair comme une équation mathématique ou bien une belle déduction philosophique. Eh bien, c'est tout le contraire. C'est une compréhension cellulaire. Le corps est pénétré autant que l'âme. Seulement alors, cela devient une certitude inébranlable.
Commenter  J’apprécie          70
Bernard Montaud
armand7000   20 mars 2019
Bernard Montaud
Or le changement ne peut pas venir d’un nouveau gouvernement, ne peut pas venir d’un nouveau système économique et financier ; il ne peut pas venir des autres… mais seulement de soi-même ! CAR C’EST CHACUN DE NOUS QUI DOIT CHANGER, SI NOUS VOULONS UN MONDE MEILLEUR, UN TOUT AUTRE MONDE, BIEN PLUS ÉQUITABLE ET PLUS JUSTE.
Commenter  J’apprécie          60
indika   07 avril 2013
La psychologie nucléaire de Bernard Montaud
La nouvelle perfection humaine est l'imperfection heureuse
Commenter  J’apprécie          70
Tatooa   15 juin 2013
La vie et la mort de Gitta Mallasz de Bernard Montaud
L'âme s'habille de matière pour accomplir une Tâche.

Lorsqu'elle a vivifié la matière autour d'elle, sa Tâche est terminée et la mort l'aide à se dévêtir de sa matière usée.

Elle devient alors libre d'accepter ou non une nouvelle Tâche. Si, par contre, l'âme a absorbé la vie autour d'elle, sa Tâche n'est pas accomplie.La mort l'aide certes à se dévêtir de la matière usée, mais l'âme est obligée de se revêtir encore et encore d'un corps matériel, aussi longtemps que sa Tâche n'est pas accomplie.

Mon "panorama" me fait comprendre que cela dépend entièrement de nous :

Soit la mort est un brave serviteur,

soit elle est un maître inexorable. (Ecrit de Gitta dans les derniers 6 mois de sa vie, publié dans ce livre)
Commenter  J’apprécie          30
Tatooa   15 juin 2013
La vie et la mort de Gitta Mallasz de Bernard Montaud
L'appétit des "grandes expériences" cache une fringale d'auto-jouissance que l'on rencontre souvent chez les chercheurs spirituels. Cela peut vite devenir de la boulimie, et c'est maladif. Plus on veut se gaver "d'intensité spirituelle", plus on s'éloigne d'une vie intense, saine et naturelle.
Commenter  J’apprécie          20
michoko   29 avril 2020
César l'éclaireur de Bernard Montaud
Il m'apprit à choisir les fleurs, les fleurs de SA terre.

Les noms, il s'en foutait, "c'est bon pour les livres" disait-il. Il faut les regarder comme une femme, sentir leur sensualité.

Apprends à prévoir ce que tu vas en faire. Il faut que la rencontre soit méticuleuse et attentive. Ne pas gaspiller, pressentir les couleurs, la longueur des tiges, le moelleux d'une mousse ou l'ampleur d'un feuillage.



Il m'apprit à respecter la cueillette comme un art sacré. On n'arrache pas une fleur comme ça, on ne coupe pas une branche pour rien. Ce n'est permis qu'à celui qui sert la beauté, alors la terre se réjouit, sinon elle reste blessée.
Commenter  J’apprécie          10
Mline1   30 octobre 2016
César l'éclaireur de Bernard Montaud
Il nous parla de la tendresse de l'artisan qui prend soin de ses outils. Pourquoi l'homme n'en ferait -il pas de même avec son corps ? Savoir se reposer, c'était une science, selon lui : celle du juste rythme
Commenter  J’apprécie          20
Mline1   25 juin 2017
César et le maître des hirondelles de Bernard Montaud
Est il possible que l'Homme vive dans une autre dimension, une tout autre dimension ? Non plus celle de l'égo- où nous parvenons à percevoir la vie seulement entre notre naissance et notre mort- mais celle au delà de l'ego, où il pourrait bien être possible de percevoir toute notre vie depuis ses épisodes minéral, végétal, animal et humain. Car enfin, ne sommes nous pas le énième épisode d'une vie qui a commencé bien avant notre naissance et continuera bien après notre mort ?
Commenter  J’apprécie          10
Macile   12 septembre 2018
Le Testament de l'ange : Les derniers jours de Gitta Mallasz de Bernard Montaud
La pluie qui lave, la pluie qui désaltère, c'était sa joie, une joie si sincère que par contagion il devint impossible de redouter les ciels gris.
Commenter  J’apprécie          20
michoko   29 avril 2020
César l'éclaireur de Bernard Montaud
Aucun doute : ce n'était pas au-dehors qu'elle me séduisait , mais au-dedans qu'elle m'attirait. N'était ce pas là le début d'une sensualité sacrée ?

Quand on n'a pas seulement envie d'un corps, mais de ressembler à l'être qui l'habite.

Quand ce n’est plus un sexe que l'on veut pénétrer, mais les secrets d'une âme.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..