AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.4 /5 (sur 63 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Innsbruck , 1972
Biographie :

Bernhard Aichner est un écrivain, dramaturge et photographe autrichien, auteur de roman policier.

Auteur et photographe, il a écrit plusieurs romans, des pièces de théâtre, des feuilletons pour la radio et a été récompensé de plusieurs prix.

Best-seller en Allemagne, "Vengeances" a paru dans douze pays, dont la France, les États-Unis et le Royaume-Uni. Une adaptation au cinéma est en actuellement en cours de production aux Etats-Unis.

Source : L'Archipel
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans cette interview sous-titrée, Bernhard Aichner se livre sur ce qui l'a poussé à écrire "Vengeances". Comment s'est-il lancé? Pourquoi a-t-il choisi une héroïne? Et surtout, a-t-on droit à la vengeance ? Brünhilde Blum déteste son prénom. Elle déteste encore plus ses parents adoptifs, propriétaires d?une entreprise de pompes funèbres. Lors d?une croisière, Blum ? comme elle se fait appeler ? décide qu?il est temps pour eux de mourir? Elle a 24 ans. Huit ans plus tard, elle vit avec l?homme qui le premier a répondu à l?appel de détresse lancé depuis le voilier. Mark est policier. Elle a repris et modernisé l?entreprise familiale. Ils sont les parents de deux fillettes de 3 et 5 ans. Ils sont heureux. Un jour, Mark est tué en moto, renversé par une voiture. Tout, sauf un accident. Blum découvre que Mark enquêtait sur l?enlèvement de Dunja, une jeune Moldave, séquestrée et torturée. Décidée à se venger, Blum identifie chacun des criminels. Mais ce qu?elle va bientôt découvrir dépasse l?imaginable ! Né en 1972, Aichner a déjà été récompensé par plusieurs prix littéraires. Il a passé plus de six mois avec un croque-mort avant d?imaginer son héroïne. Dans un style épuré et précis, il offre un récit glaçant qui repose sur la personnalité énigmatique, amorale et pourtant attachante de Blum. Vengeances est le premier tome d?une trilogie. Parution le 3 février 2016

+ Lire la suite

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
emi13   10 février 2016
Vengeances de Bernhard Aichner
C'est comme une chanson , comme une dance , comme du champagne. Il faut que tu en fasses l'expérience , Blum , juste une fois. Je ferai bien attention à toi.
Commenter  J’apprécie          90
manue14   15 février 2016
Vengeances de Bernhard Aichner
C’est ma faute, crie-t-elle. Quand il essaie de la retenir, elle le frappe lui aussi, pleure, tente de se libérer de ses bras ; il faut qu’elle fasse tout correctement. Tout ce qu’elle dit maintenant, tout ce qu’elle fait doit le convaincre ; il faut qu’il la croie, qu’il ne doute pas une seule seconde, le bel inconnu. Elle le laisse la retenir, est très proche de lui, cache son visage contre sa poitrine, il la tient, elle halète, le respire, l’entend. Sa voix chuchote : Je m’appelle Mark. Je suis policier. Ça va aller.
Commenter  J’apprécie          60
emi13   07 février 2016
Vengeances de Bernhard Aichner
Le bateau que ses parents ont acheté il y a vingt ans , une merveille , une perle habituellement au mouillage dans le port de Trieste. La voile , la mer , la vie sur l'eau à perte de vue , de la musique dans les oreilles , et la sueur qui s'accumule dans son nombril.
Commenter  J’apprécie          50
tonpdg   14 mars 2017
La maison de l'assassin de Bernhard Aichner
Elle dormit trois heures avant de se réveiller, tourmentée par un rêve. Assise dans son lit, elle revit les images du passé. Il lui sembla tout revivre. C’était si proche : le prêtre qui suppliait qu’elle l’épargne, qui mentait. Un des assassins de son mari. Elle lui avait coupé la tête d’un coup de hache, cette tête qui avait roulé par terre. Blum ne cessait d’entendre ce bruit, le crâne qui cognait au sol, comme la sonnerie d’un réveil qu’on n’arrive pas à éteindre. Ce secret, ce sombre secret qu’elle taisait au monde l’avait arrachée au sommeil. Blum avait cru ne pas pouvoir se sentir plus mal qu’au cours des dernières heures, mais ces images du passé vinrent brièvement masquer les événements de la soirée. Elle ne voyait plus que la tête du pasteur qu’elle avait fourrée dans un sac, son cadavre qu’elle avait éliminé. Du sang partout, un rêve qui n’en était pas un, plus douloureux encore qu’Ingmar et Alfred, que l’alcool qui faisait rage en elle. Six heures après être allée se coucher, Blum souhaitait de nouveau une fin toute simple. Être morte, parce que la vie était trop dure.

Elle voulait tout effacer, ne plus rêver, effrayée par ce passé si proche. Elle était seule. Seule avec ses actes. Seule au Solveig.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
emi13   10 février 2016
Vengeances de Bernhard Aichner
Je ne peux pas faire autrement. Je reviens, ma chérie , ne t'inquiète pas. Ce n'est pas si grave , tu exagères , ma fleur.
Commenter  J’apprécie          30
mimo26   24 décembre 2019
Vengeances de Bernhard Aichner
Ce qu’il dit et ne dit pas, le moindre mot de plus, rien de tout cela n’a de sens parce qu’il se taira, il préférera mourir plutôt que de parler. Blum le sait. Alors elle l’enflamme. Lentement et calmement, elle se penche vers lui, approche le briquet de ses vêtements et met le feu au prêtre comme si elle allumait une bougie, même si sa raison lui crie que c’est de la folie. Elle voit les flammes, les yeux écarquillés du prêtre qui hurle et l’insulte. Le loup essaie de la déchiqueter avec des mots. Jaunig brûle.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   20 février 2017
La maison de l'assassin de Bernhard Aichner
Ça brûle tant. Tout lui fait mal. Sa gorge est une plaie, sa bouche un désert, sa langue un bout de viande desséchée. Avaler est une torture. Plus de salive, plus une goutte d’eau, rien qui puisse interrompre le processus. Elle va perdre conscience, ses organes vont flancher, ses reins, ses poumons. Son corps entier va cesser de fonctionner et elle est impuissante, elle ne peut plus se défendre, donner de coups de pied dans la porte ni griffer les murs. Elle n’a plus de force, ne sait plus depuis combien de temps elle gît ici, combien d’heures sans boire, combien de nuits depuis qu’elle a entendu la clé tourner dans la serrure. Quand le jour commence, quand il s’achève, elle l’ignore.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 février 2017
La maison de l'assassin de Bernhard Aichner
Chaque mot est douloureux, et pourtant elle parle. Blum veut retrouver son quotidien ; l’odeur un peu sucrée des morts, dans sa chambre froide, lui manque. Elle veut s’occuper d’eux, les laver, suturer leurs plaies, les habiller. Travailler et ne pas mourir. Leur laver les cheveux, les peigner, fermer leur bouche et les allonger dans leur cercueil. D’aussi loin qu’elle se souvienne, il en a été ainsi, toute son enfance, toute sa jeunesse ; la mort ne l’effrayait pas, l’entreprise de pompes funèbres Blum était son chez-elle, la salle de préparation sa chambre d’enfant. Tout lui était familier.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   22 mai 2018
Vengeances de Bernhard Aichner
Il avait une famille, des enfants, de l’amour. Un bref instant aurait suffi, une seconde de distraction. J’adore ça, avait-il dit. C’est comme une chanson, comme une danse, comme du champagne. Il faut que tu en fasses l’expérience, Blum, juste une fois. Je ferai bien attention à toi. Pendant des années, il essaya de la convaincre, de la faire monter en selle, de partager cette sensation avec elle. Longtemps, elle a dit non. Et, maintenant, elle sait ce qu’il ressentait. C’est comme tomber, plus rien n’a d’importance, il n’existe plus qu’elle, plus que Blum.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 février 2017
La maison de l'assassin de Bernhard Aichner
Le bonheur a cessé d’exister. Personne ne la soutient, personne ne la prend dans ses bras. Blum est seule. La bonne fée n’arrive pas, aucun vœu ne la sortira de là. Elle paie le prix de ce qu’elle a fait, elle le sait. Impuissante, elle ne peut que rester étendue là et attendre, bouger les lèvres une dernière fois avant que le silence se fasse à jamais. Avant que sa voix disparaisse. Elle donnerait tout pour continuer à parler, à vivre, mais une seule phrase jaillit encore de sa bouche, à peine audible ; la fin est proche.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Vengeances" de Bernhard Aichner.

Dans quoi travaillent les parents de Blum ?

dans l'éducation
dans les pompes funèbres
dans une usine de vêtements

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Vengeances de Bernhard AichnerCréer un quiz sur cet auteur