AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.5 /5 (sur 87 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Innsbruck , 1972
Biographie :

Bernhard Aichner est un écrivain, dramaturge et photographe autrichien, auteur de roman policier.

Auteur et photographe, il a écrit plusieurs romans, des pièces de théâtre, des feuilletons pour la radio et a été récompensé de plusieurs prix.

Best-seller en Allemagne, "Vengeances" a paru dans douze pays, dont la France, les États-Unis et le Royaume-Uni. Une adaptation au cinéma est en actuellement en cours de production aux Etats-Unis.

Source : L'Archipel
Ajouter des informations
Bibliographie de Bernhard Aichner   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans cette interview sous-titrée, Bernhard Aichner se livre sur ce qui l'a poussé à écrire "Vengeances". Comment s'est-il lancé? Pourquoi a-t-il choisi une héroïne? Et surtout, a-t-on droit à la vengeance ? Brünhilde Blum déteste son prénom. Elle déteste encore plus ses parents adoptifs, propriétaires d?une entreprise de pompes funèbres. Lors d?une croisière, Blum ? comme elle se fait appeler ? décide qu?il est temps pour eux de mourir? Elle a 24 ans. Huit ans plus tard, elle vit avec l?homme qui le premier a répondu à l?appel de détresse lancé depuis le voilier. Mark est policier. Elle a repris et modernisé l?entreprise familiale. Ils sont les parents de deux fillettes de 3 et 5 ans. Ils sont heureux. Un jour, Mark est tué en moto, renversé par une voiture. Tout, sauf un accident. Blum découvre que Mark enquêtait sur l?enlèvement de Dunja, une jeune Moldave, séquestrée et torturée. Décidée à se venger, Blum identifie chacun des criminels. Mais ce qu?elle va bientôt découvrir dépasse l?imaginable ! Né en 1972, Aichner a déjà été récompensé par plusieurs prix littéraires. Il a passé plus de six mois avec un croque-mort avant d?imaginer son héroïne. Dans un style épuré et précis, il offre un récit glaçant qui repose sur la personnalité énigmatique, amorale et pourtant attachante de Blum. Vengeances est le premier tome d?une trilogie. Parution le 3 février 2016

+ Lire la suite

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
emi13   10 février 2016
Vengeances de Bernhard Aichner
C'est comme une chanson , comme une dance , comme du champagne. Il faut que tu en fasses l'expérience , Blum , juste une fois. Je ferai bien attention à toi.
Commenter  J’apprécie          90
manue14   15 février 2016
Vengeances de Bernhard Aichner
C’est ma faute, crie-t-elle. Quand il essaie de la retenir, elle le frappe lui aussi, pleure, tente de se libérer de ses bras ; il faut qu’elle fasse tout correctement. Tout ce qu’elle dit maintenant, tout ce qu’elle fait doit le convaincre ; il faut qu’il la croie, qu’il ne doute pas une seule seconde, le bel inconnu. Elle le laisse la retenir, est très proche de lui, cache son visage contre sa poitrine, il la tient, elle halète, le respire, l’entend. Sa voix chuchote : Je m’appelle Mark. Je suis policier. Ça va aller.
Commenter  J’apprécie          60
emi13   07 février 2016
Vengeances de Bernhard Aichner
Le bateau que ses parents ont acheté il y a vingt ans , une merveille , une perle habituellement au mouillage dans le port de Trieste. La voile , la mer , la vie sur l'eau à perte de vue , de la musique dans les oreilles , et la sueur qui s'accumule dans son nombril.
Commenter  J’apprécie          50
tonpdg   14 mars 2017
La maison de l'assassin de Bernhard Aichner
Elle dormit trois heures avant de se réveiller, tourmentée par un rêve. Assise dans son lit, elle revit les images du passé. Il lui sembla tout revivre. C’était si proche : le prêtre qui suppliait qu’elle l’épargne, qui mentait. Un des assassins de son mari. Elle lui avait coupé la tête d’un coup de hache, cette tête qui avait roulé par terre. Blum ne cessait d’entendre ce bruit, le crâne qui cognait au sol, comme la sonnerie d’un réveil qu’on n’arrive pas à éteindre. Ce secret, ce sombre secret qu’elle taisait au monde l’avait arrachée au sommeil. Blum avait cru ne pas pouvoir se sentir plus mal qu’au cours des dernières heures, mais ces images du passé vinrent brièvement masquer les événements de la soirée. Elle ne voyait plus que la tête du pasteur qu’elle avait fourrée dans un sac, son cadavre qu’elle avait éliminé. Du sang partout, un rêve qui n’en était pas un, plus douloureux encore qu’Ingmar et Alfred, que l’alcool qui faisait rage en elle. Six heures après être allée se coucher, Blum souhaitait de nouveau une fin toute simple. Être morte, parce que la vie était trop dure.

Elle voulait tout effacer, ne plus rêver, effrayée par ce passé si proche. Elle était seule. Seule avec ses actes. Seule au Solveig.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
emi13   10 février 2016
Vengeances de Bernhard Aichner
Je ne peux pas faire autrement. Je reviens, ma chérie , ne t'inquiète pas. Ce n'est pas si grave , tu exagères , ma fleur.
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar   08 avril 2021
Vengeances de Bernhard Aichner
Si elle refusait, on l’enfermait dans un cercueil. D’innombrables fois, des heures entières dans le noir, une petite enfant effrayée et seule. Blum. Hagen brisait sa volonté, chaque fois. Elle, obligée de s’allonger, et lui qui vissait le couvercle au-dessus d’elle. Tu ne me laisses pas le choix, Brünhilde. Quand arrêteras-tu enfin de résister ? Je n’ai pas le choix, Brünhilde. Et le couvercle se refermait. Une enfant dans une caisse de bois. Elle tenait aussi longtemps qu’elle le pouvait, elle aurait bien voulu être plus forte, mais elle n’était qu’une enfant. Elle endurait cela sans pouvoir se défendre, personne ne l’aidait, personne ne se souciait de ses larmes, de ses supplications. Je ne veux pas faire ça. Je ne peux pas.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   08 avril 2021
Vengeances de Bernhard Aichner
Il est midi devant Dugi Otok. Elle ne bouge pas. Elle s’est endormie, dira-t-elle, elle n’a rien entendu, la musique était trop forte, le soleil l’a fatiguée. Elle répondra à toutes les questions, elle se justifiera et elle pleurera. Elle fera tout ce qui sera nécessaire, tout. Plus tard, pas maintenant. Maintenant, il n’y a que le ciel au-dessus d’elle ; elle y dessine du bout des doigts, elle trace des cercles, écrit sur ce bleu. Elle se représente son avenir, imagine sa nouvelle vie, seule. L’agence, qui lui appartient désormais. Elle va tout transformer, moderniser, mener l’entreprise sur la voie du succès. Elle va tout diriger. Elle-même. Elle va ramener le bateau à Trieste et prendre un nouveau départ..
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   08 avril 2021
Vengeances de Bernhard Aichner
Il y a de la sueur partout. Comme elle savoure le fait d’être nue. Une adulte qui ne se laisse plus dicter par ses parents ce qu’elle doit faire ou ne pas faire. Tu ne te déshabilleras pas, Brünhilde. Pas sur notre bateau. Tant que nous vivrons, ce seront nos règles qui auront cours, Brünhilde. Plus maintenant. Il n’y a plus de règles, il n’y a plus qu’elle qui décide, elle seule. Plus d’ordres, plus d’interdictions. Elle s’est déshabillée, s’est allongée sur le pont, et elle étire son corps dans le vent. Tout son être flotte comme un drapeau, elle s’épanouit sous le soleil, heureuse. Toujours plus, à chaque minute qui passe. Elle est seule.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   08 avril 2021
Vengeances de Bernhard Aichner
Blum était plus forte qu’eux. Elle pouvait décider de ce qui leur arriverait. Aucun d’eux ne pouvait lui faire de mal, peu importaient leur poids et leur taille, ils ne bougeaient plus, ne respiraient pas, leurs bras et leurs jambes gisaient simplement là. Ils étaient comme des poupées, de grosses poupées froides avec lesquelles elle jouait. Elle se confiait à eux, leur disait tout, toujours. À part ça, elle restait silencieuse, pas un mot à ses parents ; elle voulait être au calme, ne rien savoir, faisait simplement ce qu’on attendait d’elle et se retirait dans son monde. Jusqu’à cet instant…
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   08 avril 2021
Vengeances de Bernhard Aichner
. Aussi loin qu’elle se souvienne, il y avait des cadavres. Ils arrivaient en corbillard, ils sortaient directement de leur lit où ils s’étaient endormis pour toujours, ils arrivaient sanglants, mutilés, morts par infarctus, poignardés, assommés, autopsiés, ils entraient tout simplement dans la vie de Blum, s’introduisaient dans son petit univers. Personne ne lui demandait si elle le souhaitait. Si elle pouvait le supporter. Ils étaient juste allongés là, des gens morts sur la table en aluminium. Effrayants au début, puis un jour, finalement, calmes et paisibles.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Vengeances" de Bernhard Aichner.

Dans quoi travaillent les parents de Blum ?

dans l'éducation
dans les pompes funèbres
dans une usine de vêtements

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Vengeances de Bernhard AichnerCréer un quiz sur cet auteur