AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.34 /5 (sur 137 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Écrivain il donne également des cours d'alphabétisation à des adultes du XIXème arrondissement de Paris. B.a-ba est le roman de cette expérience. Il est également l’auteur de Hors jeu (Le dilettante, 2007, son premier roman), d’un recueil de nouvelles, Le métro est un sport collectif (rue fromentin, 2012) et de Sous les couvertures où il réalise son fantasme de passer une nuit dans une librairie.


Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le métro, sa grisaille, ses retards, sa déprime... Les clichés ont la peau dure. Mais il est parfois possible de leur tanner le cuir et de voir au travers. Pour Bertrand Guillot, le métro est avant tout une scène sur laquelle nous défilons tous à tour de rôle (et le prix de la place défie toute concurrence). La comédie n'est pas exclue, la romance non plus, le drame pointe parfois... Bref, aujourd'hui, le romanesque est dans le métro, bien plus que dans les séries ou la télé-réalité. C'est aussi l'un des derniers lieux du « lien social », où les frontières et les séparations si solides en surface s'évanouissent subitement sur les quais. Tout est permis. Dans le métro, il n'y a plus de première classe depuis longtemps. Dans la vie « à l'air libre », c'est un peu différent... Paradoxalement, on étouffe là-haut. Le métro est un sport collectif est le fruit d'une année d'observation, de reportage, de chroniques. Bertrand Guillot traduit, avec justesse et humour, l'ambiance des stations. Son sens du portrait -- particulièrement du portrait féminin --, sa science du détail juste font merveille dans ce recueil où la délicatesse du trait n'atténue en rien le réalisme des personnages et des situations. © éditions rue fromentin, 2012.

+ Lire la suite

Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21   18 novembre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
- Savez-vous ce que disait Confucius ? [...]

- Non.

- Lorsque tu entreprendras quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient faire la même chose... et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire du tout.
Commenter  J’apprécie          323
fanfanouche24   25 septembre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
A voix basse, ils (les livres) partageaient leurs rêves: certains se voyaient passer leur vie en noble compagnie sur les étagères bien rangées d'une bibliothèque; d'autres aspiraient à passer de main en main, voir le monde, traîner sur des bancs publics et finir la nuit dans un bar, avant d'être oubliés un jour sur la banquette d'un train en route vers d'autres aventures. (p.13)
Commenter  J’apprécie          280
fanfanouche24   30 septembre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
- Et tu ne sais pas quelle fin il a choisie ??

-Non. qui s'en soucie ? La vie est dans le début des histoires, Junior. Les fins ne sont jamais que de la morale. (p.57)
Commenter  J’apprécie          240
manU17   28 décembre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
Depuis que Mathilde tenait une chronique régulière au journal, elle ne mettait plus guère les pieds dans une librairie qu'à l'occasion de soirées dédicaces avec auteur, éditeur, cacahuètes et vin blanc. Et elle n'avait sans doute plus acheté de roman depuis des mois. Que pouvait bien devenir l'industrie du livre si les plus grands lecteurs ne concevaient plus les livres que gratuits ?
Commenter  J’apprécie          220
fanfanouche24   24 septembre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
Les livres portaient les espoirs démesurés et les doutes abyssaux de leurs auteurs, ce qu'ils avaient vécu et ce qu'ils auraient aimé vivre, ainsi que d'infimes morceaux d'âme dont ils n'avaient pas conscience. (p.12)
Commenter  J’apprécie          220
fanfanouche24   25 septembre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
La vie littéraire est, comme la vie, soumise aux lois de la sélection naturelle. On y est donc en état de guerre perpétuelle. Mais l'art est de vivre sur le champ de bataile sans se battre et sans être blessé. (p.66)
Commenter  J’apprécie          220
Gwen21   16 novembre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
Sarah aimait prendre son temps pour lire. Elle aimait surtout qu'un bon roman lui prenne tout son temps.
Commenter  J’apprécie          200
Gwen21   17 novembre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
Qu'est-ce que la littérature ? Nul ne le savait au juste, peu se souciaient vraiment de la réponse, mais tous avaient sur la question un avis tranché.
Commenter  J’apprécie          191
Jumax   24 octobre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
Chaque soir, il les regardait, muets et immobiles. Et chaque soir, au moment de baisser son rideau, il ne pouvait s’empêcher de songer que peu-être, en son absence, les romans se mettaient à plaisanter entre eux. C'était un pressentiment de vieux gamin, un songe de vrai libraire. Sa façon d'aimer les livres.
Commenter  J’apprécie          180
manU17   27 décembre 2014
Sous les couvertures de Bertrand Guillot
- [...] Ce n'est pas au livre d'aller vers le lecteur ; c'est un chemin sur lequel tu ne peux que te perdre. Tu parles de mépris, mais n'est-ce pas mépriser le lecteur que de vouloir s'abaisser à son niveau au lieu de l'inviter à s'élever l'esprit ? Le livre ne doit pas suivre les pentes funestes de la télévision.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Fable express V 🐷

À cause de sa santé précaire / Claire ne pouvait être fermière / ......

.....craignant pour ses ovaires
.....elle cueillait la bruyère
....mais aimait les cnidaires
....la ferme tuerait claire

1 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : fables , jeux de mots , humour , couture , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..