AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 33 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1958?
Biographie :

Bertrand Schnerb est un historien médiéviste français, notamment connu pour ses travaux sur l’État, la société et les institutions bourguignonnes aux XIVe et XVe siècles.

Agrégé d'histoire, il a également obtenu, en 1988, un doctorat de 3e cycle en histoire, auprès de l'université de Paris 4.

Il est actuellement Professeur d'histoire médiévale à l’université de Lille -III Charles-de-Gaulle, au sein de laquelle il participe aux travaux de l'Institut de recherches historiques du Septentrion (IRHIS).

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Sarindar   05 juin 2017
L'Etat bourguignon 1363-1477 de Bertrand Schnerb
Tant que les ducs jouèrent un rôle de premier plan à la cour de France, il leur fut possible de recruter commodément des hommes formés dans les universités du royaume - Paris et Orléans notamment - ou ailleurs - en particulier à Pavie et à Bologne, l'un des très grands centres de l'enseignement du droit. Mais les troubles de la période 1410-1420 rendirent les communications difficiles entre les pays bourguignons et les grandes villes universitaires ; par ailleurs, le développement de l'Etat princier nécessitait parallèlement la création de structures de formation mieux contrôlées par le prince. C'est dans ce contexte qu'en 1421, le duc de Bourgogne décida de fonder une université dans ses propres principautés afin d'y disposer d'un centre d'enseignement où seraient formés les futurs cadres de l'administration ducale.

[...]

Pour créer une université qui, rappelons-le, était une institution ecclésiastique, le duc devait obtenir l'accord du pape. Des ambassadeurs bourguignons furent donc envoyés auprès de Martin V qui donna son accord et fit parvenir au duc, à la fin de l'année 1422, une bulle prévoyant la fondation d'une université comportant les facultés d'Arts, de Médecine, de Droit et de Théologie. Lorsqu'il eut communication de cette bulle, Philippe le Bon, qui se trouvait à Amiens, transmit à son chancelier Nicolas Rolin l'ordre de procéder à l'organisation matérielle de l'université. Celle-ci ne devait pas être située dans le royaume, afin de ne pas mécontenter les maîtres de l'université de Paris qui, dans leur majorité, avaient apporté leur soutien à la politique bourguignonne et qu'il convenait donc de ménager. Le site devait donc être dans le comté de Bourgogne, en terre d'Empire [le Saint-Empire romain germanique]. On hésita entre Gray et Dole mais finalement cette dernière ville fut choisie. Dole, en effet en tant que chef-lieu de bailliage, siège du Parlement et de différentes institutions financières, faisait figure de capitale administrative de la Franche-Comté ; l'implantation de la nouvelle université dans ses murs répondait donc bien au désir du duc de Bourgogne de disposer d'un centre de formation des futurs agents de son administration et de ses futurs officiers de justice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          385
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur