AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.67 /5 (sur 9 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Chicago , le 23/04/1964
Biographie :

William Felix « Bill » Browder est un homme d'affaires américain, chief executive officer (CEO) et cofondateur du fonds d'investissement Hermitage Capital Management.

Bill Browder est le fils du mathématicien Felix Browder et le petit-fils d'Earl Browder (en), l'ancien dirigeant du Parti communiste américain.

Il a grandi à Chicago (Illinois) et a fréquenté l'université de Chicago où il a étudié l'économie. Il a obtenu un MBA de la Stanford Business School en 1989 où il avait comme condisciples Gary Kremen et Ryland Kelley. Il a ensuite pris la nationalité britannique.

Browder a travaillé chez Boston Consulting Group à Londres puis a dirigé le bureau russe des investissements chez Salomon Brothers. Il dirige actuellement le fonds d'investissement Hermitage Capital Management, une branche de la banque HSBC qui contrôle le plus grand fonds d’investissement étranger en Russie et possède notamment des parts dans des sociétés comme Gazprom, Inter RAO, Rosneft, Sberbank, Sidanko, Surgutneftegaz, etc.. Persona non grata en Russie, il est lié à l'affaire d'escroquerie dénoncée par Sergueï Magnitski.

2015 "Red Notice: A True Story of High Finance, Murder, and One Man's Fight for Justice"
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Bill Browder   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Balthazar21   22 août 2015
Notice rouge de Bill Browder
Rejeter l'école était un bon début, mais si je voulais vraiment désarçonner mes parents j'allais maintenant devoir trouver autre chose.

Puis, vers la fin de mes études secondaires, j'eus la révélation. J'allais endosser un costume, passer une cravate et devenir un capitaliste. Rien au monde ne pourrait emmerder ma famille plus que ça.
Commenter  J’apprécie          60
Balthazar21   26 août 2015
Notice rouge de Bill Browder
Tout ce processus m'apprenait que la culture russe des affaires est plus proche de celle qui prévaut dans une cour de prison que de toute autre chose. Derrière les barreaux, votre seul bien est votre réputation. Votre position a été acquise de haute lutte, et vous n'êtes pas prêt à l'abandonner facilement. Quand quelqu'un traverse la cour pour venir vers vous, vous ne pouvez pas vous contenter de l'attendre les bras croisés. Vous devez le tuer avant qu'il ne vous tue. Si vous ne le faites pas, et que vous survivez à l'affrontement, vous serez considéré comme un faible, on cessera de vous respecter avant même que vous vous en soyez rendu compte et vous deviendrez l'esclave de quelqu'un. Tel était le calcul que tous les oligarques, tous les hommes politiques russes faisaient quotidiennement.
Commenter  J’apprécie          40
Balthazar21   30 août 2015
Notice rouge de Bill Browder
Les Russes ont l'habitude des épreuves, de la souffrance et du désespoir, mais pas des succès et encore moins de la justice. Pas étonnant que cela ait engendré chez beaucoup un profond fatalisme, la conviction que le monde est mauvais, qu'il le sera éternellement et que toute tentative de changer les choses est vouée à l'échec.
Commenter  J’apprécie          40
Balthazar21   25 août 2015
Notice rouge de Bill Browder
Je n'avais pas fait gagner cinq fois mon salaire à la firme, mais cinq cents fois, et je n'avais aucunement l'intention de laisser des patrons qui n'en avaient que le nom me dépouiller des fruits de mon travail.
Commenter  J’apprécie          40
Balthazar21   22 août 2015
Notice rouge de Bill Browder
Pourtant, après quelques mois à boire trop de bière, courir les filles, faire des farces ridicules et passer d'innombrables heures à regarder des matchs à la télé, je commençai à me dire que si je poursuivais dans cette voie, le seul capitaliste que j'allais devenir était du genre de ceux qui ramassent des pourboires comme gardiens de parking.
Commenter  J’apprécie          30
Balthazar21   30 août 2015
Notice rouge de Bill Browder
Mon désir de concilier les antécédents communistes de ma famille et mes propres ambitions capitalistes m'avait conduit en Russie mais, dans ma naïveté, jamais je ne m'étais imaginé que cet objectif puisse entraîner la prise en otage de quelqu'un qui m'était cher.
Commenter  J’apprécie          30
Balthazar21   30 août 2015
Notice rouge de Bill Browder
Il était d'une autre génération qu'Edouard et Vladimir. Tous deux avaient atteint l'âge adulte alors que l'Union soviétique existait encore, et ils avaient vu de leurs yeux combien imprévisible pouvait être le gouvernement russe. Si des personnages puissants souhaitaient votre arrestation, vous étiez arrêté. La loi n'avait aucune importance. Sergueï, lui, avait 36 ans, et il était sorti de l'adolescence à une époque où les choses avaient commencé à s'améliorer. Il voyait la Russie non telle qu'elle était mais telle qu'il désirait qu'elle fût.
Commenter  J’apprécie          20
Balthazar21   30 août 2015
Notice rouge de Bill Browder
Mais le plus important de tout, peut-être, c'est que l'histoire de Sergueï a donné à tous les Russes, ainsi qu'à des millions de gens à travers le monde, une image très précise de la vraie brutalité du régime de Vladimir Poutine.
Commenter  J’apprécie          10
Nikoz   23 septembre 2016
Notice rouge de Bill Browder
Si je suis retrouvé mort, vous saurez qui est l'assassin.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les cadeaux dans Harry Potter

On apprend dans le septième tome que l'un de ses premier cadeaux d'anniversaire lui a été offert par Sirius de quoi s'agit-il ?

Un album photo
Un balais-jouet volant à 1m du sol
Une marmite sauteuse
Une baguette farceuse

10 questions
75 lecteurs ont répondu
Thèmes : harry potterCréer un quiz sur cet auteur