AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 130 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Pennsylvanie , le 09/09/1951
Biographie :

Bob Shacochis est né en 1951 en Pennsylvanie.

Écrivain, journaliste, correspondant de guerre, il a couvert l'invasion d'Haïti en 1994.

Il a obtenu le National Book Award en 1985 pour son premier livre, le recueil de nouvelles "Au bonheur des Îles".

Après "Sur les eaux du volcan" publié chez Gallimard en 1996, il a publié "La femme qui avait perdu son âme".

Récipiendaire du Prix de Rome de l'American Academy, il enseigne dans plusieurs programmes d'écriture.

Il vit entre le Nouveau-Mexique et la Floride.

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Bob Shacochis - La femme qui avait perdu son âme .
Bob Shacochis vous présente son ouvrage "La femme qui avait perdu son âme" aux éditions Gallmeister. Traduit de l'américain par François Happe. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/shacochis-bob-femme-qui-avait-perdu-son-ame-9782351781036.html Notes de Musique : Cello Duet No. 1 by Chief Boima. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
popie21   16 janvier 2019
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
De toutes les horreurs insupportables qu'il avait affrontées de son plein gré, la morgue de Port-au-Prince était, à certains égards, la plus abominable, celle qui avait provoqué en lui la sensation de vertige existentiel la plus déstabilisante, et il n'avait aucune envie de voir ses chaussures souillées par le suintement répugnant qui formait des rigoles sur le sol en béton du bâtiment, ni de contempler, glacé de désespoir, cette pièce de la taille d'un wagon de marchandises où les corps boursouflés de bébés et d'enfants étaient entassés comme du bois de chauffage, attendant que les services de travaux publics veuillent bien prêter un camion benne pour être acheminés jusqu'aux marécages de Tintayen.
Commenter  J’apprécie          252
popie21   29 janvier 2019
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
Marija, avant de dire oui, reprit solennellement l'archevêque, il y a une complication dont vous devez être mise au courant : ce bateau a été affrété par des sionistes, les réfugiés qu'ils viennent chercher sont des juifs. Est-ce que vous êtes coupable d'antisémitisme ? demanda l'archevêque à la mère du garçon.

Non, répondit-elle, que les juifs vivent en paix, mais ils vont nous faire passer par-dessus bord, et qui pourrait leur en vouloir, mon Père. En Bosnie, mon mari avait reçu l'ordre de tous les envoyer dans les camps.
Commenter  J’apprécie          240
popie21   02 février 2019
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
Elle possédait ce don qu'ont les adolescents du montage improvisé, qui consiste à opérer des coupes dans une histoire, ou lui apporter quelques petites modifications pour la rendre plus présentable aux oreilles des parents, à omettre des détails gênants, minimiser des relations, transformer les couleurs primaires d'un comportement discutable en pastels irréprochables.
Commenter  J’apprécie          240
popie21   07 février 2019
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
S'il était vrai que les morts continuaient à vivre, ou se perpétuaient, dans les vivants, alors il fallait accepter une autre vérité encore plus essentielle. Les morts avaient de l'importance, les morts n'étaient pas indifférents, tant que la vie avait de l'importance et tant que les vivants n'étaient pas indifférents. Le cœur, apprend-on, quel que soit le moment auquel on l'apprend, que ce soit tôt dans la vie ou plus tard, est une crypte pour les morts, une nécropole privée. Il n'y en a pas d'autre, en fait. Où sont-ils ? Ici, ou alors nulle part. C'était cela que le cœur avait en commun avec l'histoire. Retenir, préserver, se souvenir - un présent éternel.
Commenter  J’apprécie          202
popie21   13 février 2019
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
Année après année, l'histoire était toujours la même, une nation de familles, qui meurent les unes pour les autres, d'une façon ou d'une autre, leur sang coulant dans tous les paysages obscurs de la planète. Qui ne décident pas du destin, mais le servent, et qui ont droit aux honneurs solennels dans les cimetières, aux étoiles sur le mur, aux drapeaux sur les tombes, aux gerbes qui rappellent le sacrifice.
Commenter  J’apprécie          200
popie21   09 février 2019
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
(…) quel que soit, pour une personne ordinaire, le degré d'improbabilité d'une telle symétrie humaine mythique, les gens qui sont faits pour être ensemble finissent par se trouver, ennemis ou amants, à travers l'espace, le temps et l'océan de l'éternité.
Commenter  J’apprécie          200
popie21   01 février 2019
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
Mais je peux te dire une chose, le monde se remplit de douleur quand tu trouves impossible de pardonner à ton père et que tes pires soupçons sur la vie sont ainsi confirmés.
Commenter  J’apprécie          170
motspourmots   29 janvier 2016
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
Mais arrivés à la Drave, les soldats de l'Etat indépendant de Croatie furent désarmés par les Britanniques hostiles et idéologiquement indécis, entassés dans des trains bondés et renvoyés directement en Yougoslavie, entre les mains des communistes, puis massacrés tandis qu'ils sortaient des wagons de marchandises, comme les quatre-vingt mille juifs qu'ils avaient eux-mêmes consciencieusement expédiés vers la Pologne au cours de la guerre.
Commenter  J’apprécie          60
JeanPierreV   11 mai 2016
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
Tout cela lui semblait un peu trop diaboliquement fantaisiste et il eut une fois de plus l'impression qu'on lui avait forcé la main, qu'il avait été embarqué de force dans la troupe d'un théâtre de l'absurde connue pour ses carnages, ne jouant que pour des rois et pour leurs sujets qui ne se doutaient de rien, la distribution et les spectateurs risquant, autant les uns que les autres, une mort violente, ou de fausses exécutions ou, ironiquement, parce que c'était moins excitant, presque une déception dans son manque d'imagination, un massacre en masse
Commenter  J’apprécie          40
encoredunoir   15 février 2016
La femme qui avait perdu son âme de Bob Shacochis
Dans une fulguration de pure clarté, elle comprit aussi que sa vie entière – sa pluralité, le défi de ses improvisations élémentaires, toute cette collection de lieux d’habitation, d’endroits et d’amis, les langues qu’elle apprenait volontiers pour atténuer son caractère étranger – avait été conçue pour faire d’elle un caméléon professionnel, et elle se résolut au fait qu’elle était destinée à vivre de cette façon, comme une actrice dans un théâtre sans mur ni limites ni public.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des cinéastes français inspirés par des auteurs anglophones ...

"L'heure zéro" d'Agatha Christie a été adaptée sous le même titre par ...

Guillaume Canet
Claude Chabrol
Pascal Thomas
François Truffaut

16 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinéma français , romans policiers et polars , américainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..