AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.56/5 (sur 817 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Dereham, Norfolk , le 18/08/1925
Mort(e) à : Oxford , le 19/08/2017
Biographie :

Brian Wilson Aldiss est un écrivain britannique de science-fiction, d'essais et de littérature générale.

Après ses études, il est engagé par l’armée et participe à plusieurs campagnes en Inde et en Asie du Sud-Est, en Birmanie. Il reviendra en 1947 et ouvrira alors une librairie à Oxford.

En 1955, il publie son premier livre "The Brightfount Diaries", narrant avec humour la vie d'un employé de librairie. Le succès de ce livre lui permet d'intégrer le journal Oxford Mail, où il tient la chronique littéraire.

Il gagne ensuite un concours de nouvelles organisé par le journal The Observer qui lui permet de publier son premier recueil de nouvelles, "L'Espace, le temps et Nathanaël" (Space, Time and Nathaniel, 1957), et de devenir écrivain à plein temps.

En 1960 il est élu et va rester président de la British Science Fiction Association pour un long moment. Il édite de nombreuses anthologies à succès et écrit plusieurs ouvrages qui analysent l’histoire de la science-fiction.

En 1962, il publie "Le Monde vert" (The Long Afternoon of Earth, 1961), inspirée de son expérience de la jungle en Birmanie et dans l'île de Sumatra lors de la Seconde Guerre mondiale. Ce livre remporte le prestigieux prix Hugo.

Sa nouvelle intitulée "Les Supertoys durent tout l'été", écrite en 1969, a été adaptée au cinéma dans le film "A.I. Intelligence artificielle" réalisé par Steven Spielberg en 2001.

Au début des années 1980 il publie une trilogie d'une grande ambition, qu'il considère comme son magnum opus : "Helliconia" (1982-1985).

À l'âge de 75 ans, fidèle à sa manière humaniste, Aldiss publie "Mars blanche" (White Mars Or, 1999).

Il a été décoré de l'ordre de l'Empire britannique en 2005 pour services rendus à la littérature.

site officiel : http://brianaldiss.co.uk/

+ Voir plus
Source : Editions J'ai Lu
Ajouter des informations
Bibliographie de Brian Wilson Aldiss   (46)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Extrait de l'hommage à Brian Aldiss aux Utopiales 2017 avec N.Spinrad, L.Genefort, G.Klein et L.Queyssi.


Citations et extraits (110) Voir plus Ajouter une citation
Brian Wilson Aldiss
La SF n’est pas plus faite pour être lue par des scientifiques que les histoires de fantômes par les fantômes
Commenter  J’apprécie          404
Haydar émit un bruit de gorge profond, quelque chose entre le grognement et un soupir. Avec des accents moralisateurs, il déclara que la mémoire était une malédiction. Selon lui, elle ne faisait qu'apporter des ennuis. Ils venaient juste d'être forcés d'écouter ce qu'il appela "ce merveilleux petit général Makhkamov, qui n'a jamais rencontré un ennemi vivant sur le champ de bataille". Makhkamov s'était occupé avec la vieille affaire consistant à remuer les souvenirs des gens à ses propres fins - rester au pouvoir. Les chefs avaient toujours besoin d'ennemis ; les peuples non. Le général avait rappelé à son public des griefs millénaires contre d'autres peuples, Ouzbeks et autres. Une telle tactique entraîne toujours un supplément de rupture, de victimisation, de guerre et de folie. La mémoire était la malédiction des nations. Mieux vaut, dit-il, s'emparer d'une caravane de chameaux, pour vivre sans mémoires.
L'une des occasions qu'offrait le voyage était d'entendre de nouveaux points de vue. Burnell était toujours impressionné par la fermeté avec laquelle les gens s'accrochaient à leurs idées - et avec laquelle beaucoup de gens parlaient, comme si parler était un plaisir aussi grand que manger et forniquer. (Le Livre de Poche, p. 364-365)
Commenter  J’apprécie          00
Brian Wilson Aldiss
“Science fiction is no more written for scientists than ghost stories are written for ghosts.”
Commenter  J’apprécie          201
"Parle-leur du monde, Bob", proposa une mère.
Fermour consulta Complain du regard.
"Ne t'occupe pas de moi, demanda ce dernier. Je me fiche encore plus des théories que des mouches!"
La théorisation, de même que tout effort de réflexion n'ayant pas un intérêt strictement pratique, était assez mal vue par les autorités de la tribu, d'où l'embarras de Fermour.
Commenter  J’apprécie          180
Peut-être parce qu'ils percevaient , rodant dans l'air , une émanation de cette ancienne férocité : contrairement à la vertue , la violence survit longtemps à ceux qui l'ont manifestée .
Commenter  J’apprécie          160
Semée de pierres et de fragments de rochers , l'île n'avait rien d'un paradis . Mais ses dimensions réduites constituaient un avantage : elle était bien trop petite pour donner asile aux dangereux végétaux géants qui grouillaient sur le continent .
Commenter  J’apprécie          150
- Dites-leur, dites à tous ceux qui passent leur temps à nous espionner et à se mêler de nos affaires, que nous sommes les maîtres de notre destin. Nous savons ce que l'avenir nous réserve et quels sont les problèmes qui résulteront de l'accroissement du nombre de jeunes. Mais nous faisons confiance à notre prochaine génération. Nous savons qu'ils possèderont de nouveaux talents que nous n'avons pas, de même que nous possédons des talents que nos pères ne connaissaient pas.
Commenter  J’apprécie          121
— Vous ne vous rendez pas compte de l’intérêt que ce cas présente pour moi ! Je connais Wantage depuis sa petite enfance. Et, à présent, le voilà qui va mourir ! Ici ! Dans la nuit ! C’est une chose merveilleuse et, en même temps, bien propre à rabattre l’orgueil, que de contempler une vie, une œuvre d’art achevée, un poème parfait. L’homme s’en va pour le Long Voyage, mais son histoire lui survit dans l’esprit des autres.
Commenter  J’apprécie          110
De sous sa tunique sale, il sortit le Manuel des Schémas de branchements et l’agita devant leurs yeux :
— Comment avez-vous fait pour soustraire cela à la fouille ? s’enquit Scoyt.
— Disons, si vous le voulez bien, que j’en suis redevable à la luxuriante pilosité de mon aisselle… »
Commenter  J’apprécie          110
Mais il est notoire que la mémoire des anciens est capricieuse. A travers leurs souvenirs, leur lointaine enfance est le jouet d'étranges déformations.

Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Brian Wilson Aldiss (871)Voir plus

Quiz Voir plus

Harry Potter pour les nuls (niveau facile)

Combien de tomes contient la série Harry Potter

6
7
8
9

7 questions
16955 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..