AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.48 /5 (sur 26 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris
Biographie :

Brigitte Koyama-Richard est spécialiste de la culture japonaise et plus particulièrement des estampes.

Titulaire d'un doctorat en littérature comparée de la Sorbonne, elle est diplômée en littérature japonaise contemporaine de l'Université Waseda à Tokyo.

Elle est professeur à l'Université Musashi de Tokyo où elle enseigne la littérature comparée et l'histoire de l'art.

Elle a publié plusieurs ouvrages sur le Japon dont "Japon rêvé, Edmond de Goncourt, et Hayashi Tadamasa" (Hermann, 2001), "La magie des estampes japonaises" (Hermann, 2003), "Komodo-e, L'estampe japonaise et l'univers des enfants" (Hermann, 2004), "Mille Ans de Manga" (Flammarion, 2007), "L'Animation japonaise du rouleau peint aux Pokémon" (Flammarion, 2010).

Retrouvez l’auteur en vidéo, pour une conférence de 2012 dédiée à l’animation japonaise des origines à nos jours.
+ Voir plus
Source : http://www.bibliomonde.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Brigitte Koyama-Richard   (17)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le nihonga, par Brigitte Koyama-Richard


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Ellana13   31 janvier 2022
Animaux dans la peinture japonaise de Brigitte Koyama-Richard
Au plus profond de la forêt, au détour d'un sentier de montagne ou d'un chemin de campagne, de même que dans les villes, petits ou grands, des torii [portails] rouges attirent l'attention des passant et leur rappellent qu'ils se trouvent à l'entrée d'un jinja, sanctuaire shintô. En franchissant le torii, l'on pénètre dans un territoire sacré. Les sanctuaires sont protégés par une forêt naturelle ou artificielle ou une bambouseraie dans laquelle vivent les kami, divinités shintô.
Commenter  J’apprécie          20
Wickerbottom   28 octobre 2018
Histoire d'une souris qui a réussi dans la vie : un conte japonais de Brigitte Koyama-Richard
La lune brilla bientôt dans le ciel et la nuit tomba. Au même moment, il entendit des cris effrayants et se cacha dans un petit trou du tronc d'un grand arbre couvert de fleurs.



Heureusement, car c'était l'heure du dîner pour les renards et les tigres ! S'ils l'avaient vu, ils n'auraient fait qu'une bouchée du prince Nezumi !
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraire   10 août 2018
Hiramatsu, le bassin aux nymphéas : Hommage à Monet. Edition bilingue français-japonais de Brigitte Koyama-Richard
assis sur ses jambes repliées, le peintre exécute toujours ses œuvres dans son atelier. A l'aide d'un large pinceau, il applique sur le papier lashi, torinoko ou ganpi, posé à plat sur un panneau contreplaqué, une couche de liant afin de faire adhérer les couleurs. il peint ensuite son sujet à l'encre de Chin. il prépare alors ses couleurs dans de petits récipients de porcelaine, où il dispose le pigment réduit en fine poudre qu'il mélange avec la colle animale. celle ci représente 10% du poids du pigment. il mélange doucement et ajoute l'eau. il applique ensuite le pigment sur le papier à l'aide d'une brosse ou d'un pinceau, puis il laisse sécher et superpose un autre pigment jusqu'à l'obtention de la couleur désirée. Il arrive que l'artiste ait besoin de disposer soin super sur un chevalet pour y ajouter des nuances ou pour les finitions. Aucun vernis ne recouvre l''oeuvre achevée.
Commenter  J’apprécie          10
Ellana13   31 janvier 2022
Animaux dans la peinture japonaise de Brigitte Koyama-Richard
Au Japon, selon les croyances religieuses, en particulier celles du bouddhisme, les animaux vivent dans une voie inférieure à celle des humaines. Ils n'occupent que l'une des trois voies inférieures sur les Six mondes conditionnés de l'existence ou Six destinées du samsâra. Il s'agit d'existences successives, soumises à la souffrance, à l'attachement et à l'ignorance, états conditionnés par le karma. Cet état donne lieu à des naissances et morts successives jusqu’à ce que l'être humain puisse atteindre le nirvana et se libérer du samsâra.

Si les animaux de vivent pas dans la même voie conditionnée que les humains, le Bouddha leur ouvre la voie du bouddhisme et la possibilité de prendre une forme humaine dans une prochaine vie.
Commenter  J’apprécie          10
Ellana13   31 janvier 2022
Yôkai : Fantastique art japonais de Brigitte Koyama-Richard
Le tanuki était considéré comme un joyeux animal, gros buveur de sake. Il jouait des tours aux humains, aimait se métamorphoser et prendre toutes sortes de poses avec ses énormes testicules qu'il ne dissimulait pas, mais dont il se faisait parfois un habit.
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraire   10 août 2018
Hiramatsu, le bassin aux nymphéas : Hommage à Monet. Edition bilingue français-japonais de Brigitte Koyama-Richard
cerisiers en fleurs éclairés par une lune gibbeuse, délicates fleurs d'érables jaune d'or ou rouge intense jonchant une rivière, paysages vallonnés et fleuris où se dresse soudain le cône majestueux du mont Fuji ... Hiramatsu Reiji nous offre un foisonnement d'œuvres d'une grande beauté. des paysages du japon aux grattes ciel new-yorkais, en passant par les villages coréens ou chinois, il nous étonne sans cesse par la variété de ses œuvres, tantôt inspiré par les grands maitres japonais du passé comme Ogata Korin ou Katsushika Hokusai, tantôt proche de l'abstraction.

Commenter  J’apprécie          10
Ellana13   31 janvier 2022
Yôkai : Fantastique art japonais de Brigitte Koyama-Richard
Un yôkai est une entité surnaturelle incontrôlable pour les humains; il peut prendre l'aspect d'un phénomène étrange (bruit, odeur, etc.) ou d'une créature "extraordinaire", la plupart du temps terrifiante, qui peut adopter toutes sortes de formes. Utilisé également pour désigner la représentation picturale de ces êtres invisibles, le mot yôkai est souvent négatif, car synonyme d'une créature ou d'un phénomène qui échappe au contrôle des humains.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   10 août 2018
Hiramatsu, le bassin aux nymphéas : Hommage à Monet. Edition bilingue français-japonais de Brigitte Koyama-Richard
les planches sont remises à l'imprimeur qui humidifie le papier, puis le bois de chaque côté à l'aide d'une brosse de crin de cheval, et imprime le dessin à l'encre de chine. il pose une petite quantité de couleur sur le bois de chaque côté, l'étale à l'aide d'une brosse, pose la feuille de papier et applique ainsi chaque couleur en allant des teintes les plus claires aux plus foncées à l'aide d'un tampon appelé bren.

Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   10 août 2018
Hiramatsu, le bassin aux nymphéas : Hommage à Monet. Edition bilingue français-japonais de Brigitte Koyama-Richard
quand je peins, je suis toujours très attentif à ce que j'ai sous les yeux; et je suis pleinement conscient de ce qui se trouve au delà du motif que je désire peindre. En terme de création pictural il s'agit par exemple de l'équilibre entre la lumière et l'ombre, la clarté et l'obscurité, la légèreté et la lourdeur, le rationnel et l'irrationnel.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   10 août 2018
Hiramatsu, le bassin aux nymphéas : Hommage à Monet. Edition bilingue français-japonais de Brigitte Koyama-Richard
le nihonga est pour lui une révélation: d'emblée la pureté, la beauté, la multitude des pigments minéraux le fascinaient. A l'aspect brillant de la peinture à l'huile, il préfère la matité des pigments du nihonga. il apprécie la souplesse du papier japonais, de la soie, des pinceaux et des multiples brosses dont la forme est unique au japon.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Mots perdus 😵😵

Férir ?

Mourir
Frapper

8 questions
135 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , vocabulaire , VerbesCréer un quiz sur cet auteur