AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.59 /5 (sur 57 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 06/08/1946
Biographie :

Bruce Benderson est un écrivain américain.

Petit-fils d'immigrés juifs russes, il enseigne la littérature à l'Université de New-York, collabore à plusieurs journaux et est le traducteur de plusieurs écrivains français aux Etats-unis: Virginie Despentes, Nelly Arcan, Philippe Sollers, Pierre Guyotat, Alain Robbe-Grillet,....

Il est surtout l'auteur de plusieurs romans, nouvelles et essais sociologiques -- New York Rage (1992), Toxico (1995), Pour un nouvel art dégénéré (1998), Sexe et Solitude (1999), Teenagers (2000) -- où réalité et fiction, littérature et critique, sexualité et politique, se mêlent allègrement, à l'instar des oeuvres d'auteurs comme William Burroughs, Hubert Selby, Pier Paolo Pasolini ou Jean Genet entre autres, qui ont fortement influencé son univers.

Figure de la scène littéraire underground, Bruce Benderson est l'un des grand connaisseurs de la faune urbaine new-yorkaise et de la libido américaine contemporaines.

Autobiographie érotique, publié aux Etats-Unis sous le titre de The Romanian, est le journal autofictif d'une aventure homosexuelle à Budapest. Elle relate la "vraie" et folle dérive d'un américain gay venu faire du tourisme sexuel dans une Hongrie en voie accélérée de libéralisation.Bruce Benderson est le lauréat du Prix de Flore 2004 pour son Autobiographie érotique.
+ Voir plus
Source : www.republique-des-lettres.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vincent Eggericx - L’art du contresens Éditions Verdier .
Réalisation : Julia Cordonnier / Montage : Agnès TouzeauVincent Eggericx - L’art du contresensÉd. Verdier, 120 p. www.editions-verdier.frUn voyage dans le temps et dans l?espace tissant l?expérience concrète ? celle de l?apprentissage du tir à l?arc japonais ? avec l?introspection individuelle et l?histoire collective.Un récit de voyage qui est aussi une histoire d?amour et une méditation ponctuée par des éclats de rire?; un voyage à contresens sur l?île la plus propice aux contresens?: le Japon.Vincent Eggericx est né en 1970 à Paris. Après hypokhâgne et des études de lettres, il exerce divers métiers, de veilleur de nuit à marin. En 1998, il publie L?Hôtel de la Méduse (Verticales), en 2004, Le Village des idiots (Denoël). Il écrit périodiquement de brefs essais et des nouvelles pour différentes revues, telles L?Atelier du roman, Inculte, La Revue littéraire. En 2006 paraît Les procédures (Léo Scheer), qui est préfacé par Bruce Benderson. Lauréat de la Villa Kujoyamaen 2007, Vincent Eggericx vit à l?heure actuelle au Japon, à Kyôto.
+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
vonio   14 juillet 2013
Toxico de Bruce Benderson
Comment se fait-il que les psychotropes ne deviennent des " médicaments"que lorsqu'un médecin les dispense? Il me semble à moi que les résidents des rues qui prennent des drogues ne sont pas coupables d'un autre crime que de se soigner eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          70
MonsieurHyacinthe   02 novembre 2015
New York Rage de Bruce Benderson
"(...) Eh, regarde-toi, je pense. Voilà la Première Dame des Etats-Unis, elle porte pas un diamant, pas une montre Gucci, pas une chaîne en or. Merde, si j'avais autant de pognon, j'aurais dix chaînes en or autour du cou, et des Adidas doublés en vison."

Bruce BENDERSON, New York Rage, 1989, 10/18 (p. 13).
Commenter  J’apprécie          60
MonsieurHyacinthe   22 août 2019
New York Rage de Bruce Benderson
"(...) Pour être tout à fait honnête, j'étais allé à un meeting des Alcooliques Anonymes la nuit d'avant. Je n'ai jamais de perte de mémoire, ni d'accidents, mais la quantité de temps perdu à me saouler commençait à m'inquiéter. La réunion n'a fait qu'augmenter mon angoisse. Ils décrivaient la boisson - sans vraiment s'en rendre compte - comme un univers tyranniquement dominé par l'alcool, où l'on entrait par excès (...)"

Bruce BENDERSON, New York Rage, 1989, 10/18 (p. 35).
Commenter  J’apprécie          20
Kerrun   30 août 2016
Autobiographie érotique de Bruce Benderson
Je suis content qu'elle n'ait eu droit qu'à une version expurgée de l'identité de mon amant. Sinon, elle m'aurait déshérité.
Commenter  J’apprécie          20
MonsieurHyacinthe   21 août 2019
Pacific Agony : Chronique d'un voyage imaginaire sur les rives du Pacifique Nord de Bruce Benderson
"(...) Cependant, la triste vérité m'oblige à dire que la pulsion qui montait en moi trouvait son origine dans la misère sexuelle plutôt que dans une critique de la famille nucléaire dictée par le militantisme politique. (...)"

Bruce BENDERSON, Pacific Agony, 2007, Rivages (p. 25).
Commenter  J’apprécie          10
MonsieurHyacinthe   22 août 2019
Pour un nouvel art degenere de Bruce Benderson
"Les dégénérés ne sont pas toujours criminels, prostituées, anarchistes ou malades mentaux reconnus tels ; ce sont souvent des artistes et des auteurs."

Max NORDAU, Dégénérescence, 1892.

Épigraphe à Bruce BENDERSON, Pour un nouvel art dégénéré, 1997, Rivages (p. 7).
Commenter  J’apprécie          10
MonsieurHyacinthe   22 août 2019
New York Rage : Et autres récits de Bruce Benderson
"(...) touchez plus à cette putain de sonnerie si vous voulez pas prendre une praline dans la boîte à ragoût ! (...)"

Bruce BENDERSON, New York Rage, 1989, traduction par Thierry Marignac (L'incertain, 1991), 10/18, p. 9.
Commenter  J’apprécie          10
MonsieurHyacinthe   22 août 2019
Concentré de Contre-Culture : 50 Idées, personnes et événements de l'underground qui ont changé ma vie, pour le meilleur ou pour le pire de Bruce Benderson
"Quiconque épouse l'esprit du temps sera tôt fait veuf."



Épigraphe de August Everding,

in Bruce BENDERSON, Concentré de Contre-Culture, 2007, SCALI (p. 9).
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Au ciné avec Elmore Leonard

A quelle heure part le train pour Yuma dans le film réalisé par Delmer Daves en 1957 d'après une nouvelle d'Elmore Leonard?

3 h 10 pour Yuma
10 h 30 pour Yuma
5 H15 pour Yuma

9 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , romans policiers et polars , littérature américaine , adapté au cinéma , cinema , cinéma americain , westernCréer un quiz sur cet auteur

.. ..