AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.84 /5 (sur 73 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Westonsuper-Mare , 1980
Biographie :

C. J. Skuse est né en 1980 à Westonsuper-Mare, petite ville côtière du sud de l'Angleterre.

Elle est déjà un auteur prolifique Jeunesse, dont deux romans, "Addict" et "Mauvais plans", ont été publiés en France par Gallimard dans la collection "Scripto".

"Nous, les déviants" (La Belle Colère, 2017), comme cet autre titre à venir, "Monster", explore une nouvelle voie, plus proche du Stephen King de "Différentes saisons".

Avec "Serial Killeuse" (Denoël, 2018), elle signe son premier thriller pour adultes.

Ajouter des informations
Bibliographie de C. J. Skuse   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande annonce réalisée pour la sortie du premier roman de CJ Skuse "Pretty bad things"


Citations et extraits (94) Voir plus Ajouter une citation
clairesalander   11 février 2019
Serial killeuse de C. J. Skuse
Je suis la faiseuse de musique. Et la rêveuse de rêves.

Et même si je me fais crucifier par un témoin, le sexisme latent, et même parfois flagrant de la société jouera en ma faveur. Il faut se servir du système. Ils vous croient faible et inoffensive ? Faites semblant d'être faible et inoffensive. Retournez leurs préjugés contre eux. Et dès qu'ils détournent le regard, profitez-en pour leur trancher leur putain de gorge.

Comme l'a dit le vénérable Bart Simpson : Personne n'a jamais soupçonné un papillon.
Commenter  J’apprécie          71
Pays_des_contes   08 mai 2011
Mauvais Plans de C. J. Skuse
J’ai secoué la tête.

- Je pige pas. Expliquez-moi la raison de cette filature frénétique ? C’est parce que j’ai un flingue et que YouTube diffuse un montage de nous deux sur une musique de Bon Jovi ?

- En fait, c’est les Who, a corrigé AC/DC.

- Le morceau Baba O’Reilly ? a demandé papa.

- Oui, a dit AC/DC.

- Cool, a dit papa.

« Non mais ce papa, me suis-je dit, à fond avec les jeunes. »

- On veut juste vous aider comme vous nous avez aidés, a dit Fanfare. Vous montrer notre gratitude. S’il te plaît. On pourrait te donner un coup de main pour retrouver Beau.

- Comment ça, on vous a aidés ? Je vous signale qu’on est des voleurs, pas des stars du rock ni des chirurgiens du cœur. On vole les gens pour avoir de l’argent et aller où on veut. C’est tout. On est pas des modèles.

- On veut pas de modèles, a dit Lèvre baguée. On en a ras-le-bol des modèles. Vous êtes ce qui est arrivé de mieux à l’Amérique depuis Bonnie et Clyde. Ça nous donne de l’espoir.
Commenter  J’apprécie          30
Pays_des_contes   11 juin 2012
Rock addict de C. J. Skuse
- Les paparazzis sont à mes trousses. Il va y avoir des photos.

- Je suis désolée de t’avoir fait endurer tout ça. Je m’étais cogné la tête. Je n’avais pas franchement les idées claires. Je voulais juste passer du temps avec toi. Je pensais que ce serait, je ne sais pas, marrant… ou quelque chose comme ça.

- MARRANT ? Tu sais ce que tu as fait ? Pour qui tu te PRENDS, putain ?

- Je suis juste… une fan.

- Une fan ? Ne me parle pas des fans ! Ces stupides connasses. Je les vois à la sortie des concerts, toutes ces grosses lesbiennes moches qui s’imaginent qu’elles ont envie de moi…

- Hein ? Tu ne sais pas ce que tu dis.

- … qui s’imaginent que si elles mettent assez d’eye-liner, je les remarquerai dans la foule et j’aurai envie d’elles. « Oh, Jackson, moi aussi, je suis une âme en peine. » Conneries. Elles me parlent comme si elles me connaissaient depuis toujours, tout ça parce qu’elles ont lu un livre que j’ai lu. Putain, waouh !

Des larmes roulent sur mes joues. Sa voix se répercute dans ma tête comme une bille à roulettes. Je suis immobile, comme une éponge qui absorbe chaque insulte pour chaque fan qui a attendu toute la journée ou toute la nuit dans le froid. Qui a économisé tout son argent de poche pour acheter son album. Qui a embrassé des affiches de lui le soir. Qui a fugué à cause d’un de ses concerts. Il continue à éructer, à m’asséner coup après coup, à faire voler en éclats la petite bulle d’amour idéal qu’on a toutes bâties.

- … Tout ça parce qu’elles croient que si elles achètent ce porte-clé ou ce cendrier ou ce bonnet des Regulators, elles auront un petit morceau de Jackson à montrer à toutes leurs copines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   20 novembre 2020
Alibi de C. J. Skuse
Il a l’air de quelqu’un qui va quelque part et qui est déjà en retard. Il n’a pas le temps de me parler. Je veux savoir ce qui est important au point de n’avoir même pas le temps de s’arrêter. Je veux savoir ce qu’il fait quand il n’est pas chez lui ou à la salle de sport. Et s’il avait un rendez-vous galant ? Il a bien dragué la fille en léopard, l’autre jour à la salle. Oh non, mon Dieu, pas elle. Ni personne d’autre. Il est à moi. C’est moi qui l’ai vu la première.
Commenter  J’apprécie          10
Odlag   14 novembre 2017
Nous, les Déviants de C. J. Skuse
Autrefois, on voyait de la magie partout. Parfois, en grandissant, on perd cette capacité d'émerveillement, sans même s'en rendre compte.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   09 mars 2018
Serial killeuse de C. J. Skuse
Pour ce qui est du sexe, « les critiques sont mitigées ».

Quand c’est bien, c’est pas mal. Pas d’orgasme intense, mais pas de quoi se plaindre. Quand c’est nul, c’est rapide. Il jouit, puis s’endort. On a essayé d’épicer un peu tout ça (il a déjà porté une de mes petites culottes, m’a bouffé la chatte dans un bus de nuit, et j’ai des nudes de lui sur mon téléphone) et des fois quand on est chez ses parents et qu’ils ronflent devant Antiques Roadshow, on monte à l’étage et on baise sur leur lit. Et là c’est pas mal du tout, j’imagine à cause du risque que ça implique. Mais son répertoire au lit est devenu aussi prévisible que n’importe quelle série télé au bout de la quatrième saison. Je connais le trajet que va parcourir sa langue, je sais à quel moment il voudra que je sois au-dessus, et combien de va-et-vient il faudra pour arriver au bout. C’est devenu un peu toujours la même rengaine.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 novembre 2020
Alibi de C. J. Skuse
Mais de quoi sont faits mes souvenirs ? Une petite fille de dix ans dont le rire fait penser à un paquet de grelots que l’on secoue, dont le sourire évoque le lever du soleil à l’horizon. Chaque instant qui passe m’éloigne d’elle, de cette fillette de dix ans figée dans ma mémoire comme un moustique saisi dans l’ambre depuis une éternité. Et dire que pendant toutes ces années s’opérait la métamorphose, la mutation en… mythomane. En menteuse patentée, en voleuse de chats à tumeur cancéreuse occasionnelle. Une énorme tristesse s’abat sur moi. J’avais décidé d’embaucher quelqu’un, un spécialiste, pour la retrouver parce que je voulais que cette petite fille de dix ans retrouve sa famille, nous. Mais en réalité je ne la connaissais pas. Et je m’imaginais qu’elle remplirait le vide dans ma vie laissé par la disparition d’autres personnes. Qu’elle me rendrait ainsi un sentiment de complétude.
Commenter  J’apprécie          00
AngeliqueLeslecturesdangelique   12 novembre 2020
Alibi de C. J. Skuse
Je ne m'appelle pas Mary. Mon nom, c'est Joanne. Enfin, c'est le nom qu'ils m'ont donné. Je n'ai pas le droit de dire mon vrai nom à qui que ce soit. J'ai beau être libre de mes mouvements aujourd'hui, il reste des parties de moi qui demeurent emprisonnées. Et pas des moindres. Les gosses dont j'ai parlé à la coiffeuse, ils n'existent pas, pas plus que ma brillante carrière de médecin. Ou qu'un mari du nom de Kaden, coach sportif. Kaden, c'est le nom de mo nouveau voisin. Le sweat pour hommes que j'ai acheté dans une boutique d'occasion puis aspergé de Paco Rabanne, je fais comme si c'était le sien, mais c'est du baratin, c'est aussi pour faire mine, rien de plus. Mary, c'est pour faire mine aussi. Tout ça fait partie de ma stratégie pour ne pas être repérée.

Malgré tout, ils ont quand même réussi... Ils m'ont retrouvée.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 novembre 2020
Alibi de C. J. Skuse
Elle est seule. Ses grands yeux. Ses cheveux sont bruns. Je la reconnais parfaitement, c’est la même, avec dix-huit ans de plus et l’air effrayée. Sur l’écran, elle marque une pause, scrute l’obscurité, puis s’engouffre dans la nuit. Pause, regard dans la nuit par-dessus le remblai, disparition. Pause, regard, départ. Je repasse la séquence six fois.

Ensuite, plus aucun mouvement sur la bande à part quelques détritus emportés par le vent et des embruns jaillissant par-dessus le mur du remblai. Jusqu’à 22 h 27. De l’autre côté de la route émerge soudain une silhouette sombre qui court vers l’endroit où Ellis s’est arrêtée pour regarder par-dessus le mur. La personne porte quelque chose de volumineux, un sac-poubelle peut-être, qu’elle jette par-dessus le remblai et livre à la mer déchaînée. Puis l’inconnu décampe.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   09 mars 2018
Serial killeuse de C. J. Skuse
J’ai vu rouge, littéralement, en m’imaginant Ron et Claudia en train de bouillir dans un énorme chaudron rempli d’huile bouillante, à la médiévale. Enchaînés dos à dos, pendus au-dessus du liquide bouillonnant, hurlant de toutes leurs forces. Les orteils qui touchent la surface. Leurs corps qui s’enfoncent centimètre après centimètre dans l’huile brûlante, leur peau grise rougissant et rougissant encore, se décollant peu à peu de leur chair, le visage de Claudia incarnant la terreur la plus insoutenable de toute l’histoire de l’humanité, Ron suant, criant, suppliant avant d’être enfin réduit au silence par la mort.

Ouais, ce serait pas mal du tout. Je CRÈVE D’ENVIE de tuer à nouveau. J’en crève d’envie. J’en aurais presque des fourmis dans les doigts.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Des saisons dans les titres

Quel est le titre du film de Jean Becker (1983) avec Isabelle Adjani, film extrait du livre éponyme de Sébastien Japrisot ?

L'automne sanglant
Le printemps bougnasseur
L'hiver qui déchire
L'été meurtrier

20 questions
19 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..