AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.24/5 (sur 243 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nantes , 1966
Biographie :

Carl Pineau est un auteur de romans policiers français.

Carl Pineau commence très tôt à fréquenter la vie nocturne de la ville. Il est encore très jeune lorsqu’une discothèque l’embauche pour animer les soirées. Les lieux cultes nantais deviennent pour lui un univers familier.

À 21 ans, il quitte le monde de la nuit et reprend des études.

Nantes est sa ville de cœur. Pourtant, en 2009, avec sa femme et ses deux enfants, il décide d’aller voir le monde pour réaliser son rêve d’enfant : écrire.

La famille se fixe d’abord au Québec, où Carl suit les cours de création littéraire de l’université de Laval et entame "L’Arménien". Il a reçu, en 2017, le Prix du cercle anonyme de la littérature.

Depuis 2015, la tribu habite en Thaïlande, où Carl continue d’écrire.

"Le sicilien" et "Le nantais" closent la série Nuits Nantaises.

son site : http://carlpineau.fr/
page Facebook : https://www.facebook.com/carlpineauauteur/
Twitter : https://twitter.com/carlpineau
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Carl Pineau   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (121) Voir plus Ajouter une citation
C’est le monde tel qu’il tourne.Les gens sont avides d’événements catastrophiques immédiats, ensuite il faut entretenir la machine par de nouveaux drames, leur maintenir la tête sous une tourmente médiatique. Les étourdir d’infos jusqu’à les priver de tout discernement.
Commenter  J’apprécie          120
Je me suis réveillé au même endroit, la porte de la discothèque était ouverte, la brune avait disparu. Incapable de savoir ce qui s'était passé à son départ, je me suis senti minable et souillé. Mes sinus me faisaient un mal de chien. Il m'a fallu dix minutes pour vérifier les mégots dans les cendriers et comptabiliser la recette : presque huit mille francs dont trois mille en billet que j'ai collés dans une enveloppe.
Commenter  J’apprécie          110
Je glissai ma main sur son épaule.
– Je sais pas si je suis le mieux placé pour… enfin…
Elle baissa les yeux vers le sol.
– T’as peur ? Moi aussi, je suis paniquée. Ou peut-être que tu ne me trouves pas assez mignonne ?
Des taches rougeâtres d’émotion venaient d’apparaître à la base de son cou. En un éclair, je me vis enflammer son corps lors de sa première jouissance.
– T’es la plus jolie fille du monde. C’est juste que t’es super jeune. J’ai trente ans, je suis pas sûr que ce serait bien de ma part…
Commenter  J’apprécie          50
– Greg Brandt, je viens prendre mon poste.
Chenal approchait les quarante ans, il avait un visage rond, un léger embonpoint et portait un costume croisé et une cravate bleu nuit. Une photo sur son bureau le montrait avec sa femme et une enfant joufflue, devant une maison au jardin rutilant. Il a jaugé mon mètre quatre-vingt-cinq et ma carrure. Je me suis senti mal à l’aise, navré d’avoir choisi de porter cet imper stéréotypé qui a semblé l’amuser.
– C’est vrai, j’avais oublié que c’était ta rentrée des classes.
Il a ouvert une chemise et s’est mis à lire comme s’il découvrait mon dossier.
– Tu as fait des études de droit.
– Je préparais un doctorat, en prenant mon temps… avant d’entrer à Cannes-Écluse…
Il a hoché la tête.
– Je suis moi aussi rentré à l’école de Police sur le tard, j’ai consacré mon mémoire au Commissaire de police, fonctionnaire d’autorité d’État…
Il a entrelacé ses doigts et m’a regardé avec un air peiné.
– Ton père était de la maison… une sale affaire.
Je me suis contenté d’un oui évasif.
Il a tourné plusieurs feuilles.
– T’es sorti bien classé… Un petit tour au secrétariat de la Préfecture de Police de Paris et tu choisis le terrain à Nantes… Nous sommes heureux de t’avoir avec nous.
Je l’ai remercié d’un signe de tête, un peu intimidé.
Commenter  J’apprécie          40
Carl Pineau est un auteur qui a une place toute particulière dans mon cœur de lectrice.
Tout d’abord, parce que son premier livre « L’arménien » m’avait bluffé, retourné et m’avait réconcilié avec la lecture, passion dont je m’étais éloignée faute de trouver des livres qui me transportaient.
Son deuxième livre « Le sicilien » est tout autant un chef d’œuvre à mes yeux.
Certes, c’est un polar mais pas que…
Nous voilà plongés dans le Nantes des années 90 avec l’histoire de Dario, gérant de discothèque qui va être accusé de meurtre. L’histoire nous plonge dans le banditisme des années 90.
I va se retrouver face à l’inspecteur Greg Brandt, personnage dont on a fait la connaissance dans l’Arménien et qui garde son côté humain et attachant.
La narration se fait à la première personne, Dario nous raconte son histoire. C’est un personnage qui n’est pas épargné. Les scènes sont décrites avec beaucoup de détails, de vie, et c’est tellement bien fait que j’ai vraiment eu l’impression d’être spectatrice de chaque scène du livre.
L’ambiance des années 90 est si bien retranscrite qu’elle nous transporte et nous dépayse. Le temps de la lecture, j’ai voyagé 30 ans en arrière.
Carl Pineau a ce talent de créer une ambiance, une atmosphère propre dans chacun de ses livres qui vous emportent tout au long de l’histoire et dont vous ne pourrez vous défaire.
Il est fait référence quelques fois à l’Arménien mais le fait de ne pas l’avoir lu avant n’est pas handicapant du tout (je vous conseille toutefois de le lire si ce n’est déjà fait !!).
Enfin, Carl Pineau est un auteur qui est accessible et ça, j’apprécie énormément !
Foncez, vous ne serez pas déçus.
Commenter  J’apprécie          30
Je viens d’écouter Suzanne et The Partisan. So long, Marianne démarre. Chaque mesure me pénètre, chaque inflexion de la voix de Cohen vibre comme une triste litanie.
Commenter  J’apprécie          50
Acculé par des dettes de poker et pour financer ma propre consommation, j'avais mis en place un trafic de hachish et de marijuana.
Pour des raisons personnelles, j'ai une dent contre les dealers, je suis déterminé à démanteler le trafic de cocaïne et d'héroïne.
Et puis, c'est plus facile de mourir que de tuer. Tuer, on doit le porter toute une vie, alors que mourir, c'est juste fini.
Commenter  J’apprécie          40
La vente de haschich, c’est du ressort des blousons noirs, des zonards en bottes cloutées qui braquent les pharmacies, des marginaux accros au cannabis et aux hallucinogènes… Les braqueurs du milieu n’ont rien à voir avec ces loubards et autres soixante-huitards… Finalement, sans vouloir les glorifier, ces trafics ne sont pas de leur standing.
Commenter  J’apprécie          41
Il marqua un silence, puis il eut un air préoccupé.

– Ce crime est un des plus sanglants qu’il m’ait été donné de voir. L’assassin de Luc devait avoir de sérieux griefs contre lui. Il voulait être certain qu’il ne survivrait pas. Or vous êtes une des personnes à qui Luc aurait pu se confier. Peut-être même la seule ? Croyez en mon expérience, lorsque l’on a perdu quelqu’un de cher, vivre sans savoir est le pire des poisons.
Il me regarda avec insistance, sans dissimuler son intérêt pour ma réponse.
– Je vous assure que j’aimerais vous être utile. Depuis quelque temps, Luc ne me racontait plus grand-chose d’intime.
– Et ce, « quelque temps » datait depuis combien de temps ?
Je réfléchis plusieurs secondes.
– Vous suggérez qu’il y aurait eu un événement déclen­cheur… Peut-être. Mais je vous le répète, rien ne me vient à l’esprit.
Greg Brandt hocha la tête avec résignation.
Commenter  J’apprécie          30
Je le trouvais plutôt diplomate. Une mâchoire large et un chapeau mou, il paraissait échappé d’un roman de Simenon. Son costume à rayures sous un pardessus beige me donna l’impression qu’il cultivait la ressemblance avec Maigret. J’eus l’idée de lui demander où était sa pipe, mais décidai prudemment de m’en dispenser.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Carl Pineau (172)Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'arménien" de Carl Pineau.

Où Françoise trouve-t-elle une valise dans l'appartement de Luc ?

sous son lit
dans une commode
dans la cheminée

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Nuits nantaises, tome 1 : L'Arménien de Carl PineauCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..