AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.89 /5 (sur 363 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Florence , le 24/11/1826
Mort(e) à : Florence , le 26/10/1890
Biographie :

Carlo Collodi est le pseudonyme de Carlo Lorenzini, écrivain italien.

Il est surtout connu pour être l'auteur du chef-d'œuvre de la littérature enfantine, mondialement connu, "Pinocchio".

Carlo Collodi débute dans le journalisme, dans des journaux humoristiques, puis s'engage dans la lutte pour l'indépendance italienne en 1859. Il redevient journaliste en mai 1860. Il écrivit quelques romans et pièces qui n'eurent pas un grand succès.

Ce n'est qu'en 1875 que Carlo Collodi commence à écrire pour les enfants en adaptant les "Contes" de Charles Perrault en italien.

À la suite, dit-on, de dettes de jeux, il commence à écrire "Pinocchio" en 1881, qui paraîtra en feuilleton dans le Journal des enfants jusqu'en 1883. Ce roman lui amènera le succès, mais Collodi ne retrouvera jamais la même inspiration pour ses œuvres ultérieures.

Un de ses neveux, écrivain également, aura une certaine célébrité, notamment aux États-Unis et grâce à la notoriété de son oncle sous le pseudonyme de Collodi Nipote de son vrai nom Paolo Lorenzini.

Il est enterré au cimetière de San Miniato al Monte de Florence.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Carlo Collodi   (26)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Petits et grands, à vos stylos ! Pour cette dictée du jour, un extrait des « Aventures de Pinocchio » de Carlo Collodi. On attend vos commentaires Cette semaine, Olivia Gesbert et Rachid Santaki reçoivent l'actrice Anne Rotger pour se prêter à l'exercice ! #dictée #Pinocchio _____________ Envie de vous tester sur d'autres dictées ? Rendez-vous ici : https://www.youtube.com/watch?v=7T_DhCE3tUs&list=PLKpTasoeXDrpRCjXny8ar6OzBqS1j7Cqu&index=1&ab_channel=FranceCulture ou sur le site ici : https://www.franceculture.fr/emissions/en-francais-dans-le-texte-la-dictee Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (127) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-B   14 mai 2015
Les aventures de Pinocchio de Carlo Collodi
— Quand le mort pleure, c'est signe qu'il est en voie de guérison, dit solennellement le Corbeau.

— Je regrette de contredire mon illustre confrère et ami, fit la Chouette, mais selon moi, quand le mort pleure, c'est signe qu'il n'a pas envie de mourir.
Commenter  J’apprécie          500
Nastasia-B   01 juillet 2015
Les aventures de Pinocchio de Carlo Collodi
ls entrèrent dans l'auberge et se mirent à table ; mais aucun d'eux n'avait d'appétit. Le pauvre Chat, qui souffrait de terribles maux d'estomac, ne put rien manger d'autre que trente-cinq rougets à la sauce tomate et quatre portions de tripes au parmesan ; et comme les tripes ne lui semblaient pas suffisamment assaisonnées, il réclama trois fois du beurre et du fromage râpé ! Le Renard aurait volontiers grignoté quelque chose, lui aussi ; mais comme le médecin lui avait prescrit une diète sévère, il dut se contenter d'un simple civet de lièvre au chocolat accompagné d'une garniture très légère de poulardes grasses et de poulets de grain. Après le lièvre, il se fit apporter, pour s'ouvrir un peu l'appétit, une fricassée de perdreau, de lapin, de grenouille, de lézard et de raisins secs ; il ne voulut rien de plus. Il avait un tel dégoût pour la nourriture, disait-il, qu'il ne pouvait rien porter à sa bouche.
Commenter  J’apprécie          390
Nastasia-B   19 avril 2016
Les aventures de Pinocchio de Carlo Collodi
— Illusions, mon garçon ! répliqua Geppetto en secouant la tête et en souriant mélancoliquement. Te semble-t-il possible qu'un pantin à peine haut d'un mètre, comme tu l'es, ait assez de force pour me porter en nageant sur ses épaules ?

— Essayons et vous verrez ! De toute façon, s'il est écrit dans le ciel que nous devons mourir, nous aurons au moins la grande consolation de mourir dans les bras l'un de l'autre.
Commenter  J’apprécie          350
cicou45   09 mai 2022
La fête de Noël de Carlo Collodi
"Une fois l'heure de la classe terminée, le grand divertissement de Luigino était de monter un magnifique cheval. Un animal plein de vie et de courage, qui aurait été capable de parcourir cent kilomètres en un seul jour s'il n'avait pas présenté dès s a naissance un petit défaut : celui d'être un cheval de bois !"
Commenter  J’apprécie          192
Gwen21   05 octobre 2015
Les aventures de Pinocchio de Carlo Collodi
- Oh ! Pauvre de moi ! Pauvre de moi ! hurla Pinocchio en saisissant ses oreilles à pleine main, tirant dessus et essayant de les arracher rageusement comme si ce n’étaient pas les siennes.

- Mon ami, intervint la marmotte pour le calmer, que cherches-tu donc à faire ? Tu n’y peux rien ! C’est le destin ! Il est prouvé scientifiquement que tous les enfants paresseux qui rejettent les livres, l’école et les maîtres, qui passent leurs journées à jouer et à se divertir, deviennent tôt ou tard des petits ânes.

- C’est prouvé ? questionna la marionnette en sanglotant.

- Hélas, oui ! Et désormais les pleurs sont inutiles. Il fallait y penser plus tôt.
Commenter  J’apprécie          286
Nastasia-B   25 septembre 2012
Les aventures de Pinocchio de Carlo Collodi
- Veux-tu multiplier tes pièces d'or ?

- C'est-à-dire ?

- Veux-tu, de cinq misérables écus, en faire cent, mille, deux mille ?

- Je voudrais bien ! mais comment !

- Le moyen est très facile. Au lieu de retourner chez toi, il faudrait que tu viennes avec nous.

- Et où voulez-vous m'emmener ?

- Au pays des Nigauds.

(...)

- Mais comment est-ce possible qu'ils deviennent si nombreux ? demanda Pinocchio, la bouche ouverte de stupeur.

- Je vais tout de suite te l'expliquer, dit le Renard. Il faut savoir qu'au pays de Nigauds il y a un champ béni, que tout le monde appelle le Champ des miracles. Tu fais dans ce champ un petit trou et tu mets dedans par exemple un écu d'or. Puis tu recouvres le trou avec un peu de terre ; tu arroses de deux seaux d'eau de fontaine, tu jettes dessus une pincée de sel, et, le soir, tu vas tranquillement te coucher. Pendant ce temps, au cours de la nuit, l'écu germe et fleurit, et le lendemain matin, à ton lever, en revenant dans le champ, que trouves-tu ? Tu trouves un bel arbre chargé d'autant d"écus d'or qu'un bel épi peut contenir de grains au mois de juin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Nastasia-B   09 octobre 2012
Les aventures de Pinocchio de Carlo Collodi
- Moi, je n'ai rien à voir avec les poissons. Je suis un pantin.

- Et alors, si tu n'es pas un poisson, pourquoi t'es-tu fait avaler par le monstre ?

- Ce n'est pas moi qui me suis fait avaler : c'est lui qui m'a avalé ! Et maintenant, que pouvons-nous faire, dans cette obscurité ?

- Nous résigner et attendre que le Requin nous ait tous les deux digérés !...

- Mais je ne veux pas être digéré ! hurla Pinocchio en se remettant à pleurer.

- Moi non plus, je ne voudrais pas être digéré, dit le Thon, mais je suis assez philosophe et je me console en pensant que, lorsqu'on naît thon, il y a plus de dignité à mourir sous l'eau que dans l'huile !...
Commenter  J’apprécie          250
Gwen21   02 octobre 2015
Les aventures de Pinocchio de Carlo Collodi
- Malheur aux enfants qui se révoltent contre leurs parents et abandonnent par caprice la maison paternelle ! Jamais ils ne trouveront le bien en ce monde et, tôt ou tard, ils s’en repentiront amèrement.

- Cause toujours, mon Grillon, tant qu’il te plaira : moi je sais que demain, à l’aube, je partirai d’ici car si je reste, il m’arrivera ce qui arrive à tous les enfants. C’est à dire qu’ils m’enverront à l’école et, que cela me plaise ou non, on m’obligera à étudier. Or moi, je te le dis en confidence, étudier ne me va pas du tout. Cela m’amuse beaucoup plus de courir derrière les papillons et de grimper dans les arbres pour dénicher les oiseaux.

- Pauvre petit sot ! Tu ne sais donc pas qu’en agissant ainsi tu deviendras le plus beau des ânes et que tout le monde se paiera ta tête ?
Commenter  J’apprécie          230
Nastasia-B   21 janvier 2015
Les aventures de Pinocchio de Carlo Collodi
— Mon ami, tu as sauvé mon père ! Je n'ai pas de mots assez forts pour te remercier ! Permets-moi du moins de te donner un baiser en signe de reconnaissance éternelle !...

Le Thon sortit de l'eau son museau, et Pinocchio, s'agenouillant, lui déposa un baiser très affectueux sur la bouche. À ce trait de tendresse aussi vive que spontanée, le pauvre Thon, qui n'en avait pas l'habitude, se sentit tellement ému que, honteux de se faire voir pleurant comme un enfant, il replongea la tête sous l'eau et disparut.
Commenter  J’apprécie          200
Aunryz   11 août 2015
Les aventures de Pinocchio de Carlo Collodi
Il était une fois…

– Un roi ! – vont dire mes petits lecteurs.

Eh bien non, les enfants, vous vous trompez. Il était une fois… un morceau de bois.

Ce n’était pas du bois précieux, mais une simple bûche, de celles qu’en hiver on jette dans les poêles et dans les cheminées.



------------ texte original -------------



C'era una volta...

- Un re! - diranno subito i miei piccoli lettori.

- No, ragazzi, avete sbagliato. C'era una volta un pezzo di legno.

Non era un legno di lusso, ma un semplice pezzo da catasta, di quelli che d'inverno si mettono nelle stufe e nei caminetti per accendere il fuoco e per riscaldare le stanze.



http://wp.me/p5DYAB-1aD

Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Si c'est un homme

Quelle est la forme ce texte ?

C'est un roman.
C'est un recueil de nouvelles.
C'est un récit autobiographique.

10 questions
1162 lecteurs ont répondu
Thème : Si c'est un homme de Primo LeviCréer un quiz sur cet auteur