AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Carlo Rovelli (92)


Carlo Rovelli
Eve-Yeshe   25 avril 2020
Carlo Rovelli
Mais ce n’est pas l’absence qui provoque la douleur. Ce sont l’affection et l’amour. S’il n’y avait pas d’affection, s’il n’y avait pas d’amour, la douleur de l’absence n’existerait pas. C’est pour cette raison que la douleur de l’absence, au fond, est belle et bonne, parce qu’elle se nourrit de ce qui donne sens à la vie.
"L'ordre du temps"
Commenter  J’apprécie          400
BazaR   09 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
J'ignore si le jeune Einstein avait rencontré le "Paradis" durant ses flâneries intellectuelles italiennes, et si l'imagination effrénée de Dante a eu une influence directe sur son intuition que l'Univers puisse être fini et sans bord. Mais qu'il y ait eu influence directe ou pas, je crois que cet exemple montre combien la grande science et la grande poésie sont toutes deux pareillement visionnaires et qu'elles peuvent parfois parvenir aux mêmes intuitions. Notre culture, qui sépare science et poésie, est stupide, parce qu'elle se rend myope à la complexité et à la beauté du monde, révélées par ces deux disciplines.
Commenter  J’apprécie          274
BazaR   08 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
Nous ne vivons pas au sein d'un invisible quadrillage rigide; nous sommes plutôt plongés dans un gigantesque mollusque flexible (la métaphore est d'Einstein). Le Soleil courbe l'espace autour de lui, et la Terre ne tourne pas autour de lui parce qu'elle serait attirée par une mystérieuse force à distance, mais parce qu'elle va tout droit dans un espace courbe. Comme une bille qui roule dans un entonnoir: il n'y a pas de forces mystérieuses engendrées par le centre de l'entonnoir, c'est la nature de la courbe des parois qui fait rouler la bille.
Commenter  J’apprécie          251
BazaR   05 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
De même qu'en combinant la vingtaine de lettres de l'alphabet de diverses manières on peut obtenir des comédies, des tragédies, des histoires ridicules ou de grands poèmes épiques, de même, en combinant les atomes élémentaires, on obtient le monde dans son infinie variété. La métaphore est de Démocrite.
Commenter  J’apprécie          220
BazaR   04 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
Depuis toujours... les hommes se sont demandés comment le monde s'est formé, de quoi il est fait, comment il est ordonné, pourquoi se produisent les phénomènes naturels. Depuis des milliers d'années, ils avaient donné des réponses qui se ressemblaient toutes: elles faisaient référence à des histoires compliquées d'esprits, de dieux, d'animaux imaginaires et mythologiques, et d'autres choses de ce genre. Des tablettes de caractères cunéiformes aux anciens textes chinois, des écrits en hiéroglyphes aux mythes sioux, des plus anciens textes indiens à la Bible... c'est tout un flot coloré - mais au fond assez ennuyeux - de serpents à plumes ou de vaches sacrées, de dieux irascibles, querelleurs ou aimables, qui créent le monde en soufflant sur les abysses, en disant "fiat lux" ou en sortant d'un œuf de pierre.
Commenter  J’apprécie          200
BazaR   07 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
En termes techniques, on dit qu'Einstein a compris que la simultanéité absolue n'existe pas: il n'existe pas un ensemble d'évènements dans l'Univers qui existent tous maintenant. Notre "maintenant" n'existe qu'ici. L'ensemble des évènements de l'Univers ne peut pas être décrit correctement comme une succession de présents, l'un suivant l'autre; il a une structure plus complexe.
Commenter  J’apprécie          190
horline   22 juillet 2021
Écrits vagabonds de Carlo Rovelli
Le philosophe autrichien Karl Popper exerce une influence énorme sur les scientifiques en soutenant que la science n'est pas caractérisée par le fait que ses thèses peuvent être confirmées, mais seulement par le fait qu'il est possible de démontrer qu'elles sont fausses : les théories ne sont justes que dans la mesure où elles n'ont pas encore été « falsifiées ». Cela implique que nous ne pouvons rien savoir avec certitude.
Quelle est alors la valeur de la connaissance, si les certitudes absolues font défaut ? La grandeur de Bruno De Finetti est d'avoir compris comment nous pouvons construire un savoir commun et fiable malgré cette absence. Il cerne le caractère subjectif de la probabilité et le caractère probabiliste, mais convergent, de la connaissance. La clé qui rend cela possible est un subtil théorème, dû à un mathématicien anglais du XVIIIe siècle, Thomas Bayes, qui montre deux choses. Premièrement, que chaque nouvelle preuve empirique modifie la probabilité des croyances. Deuxièmement, et c'est un point crucial, que ces modifications conduisent nos croyances à converger, même si elles sont différentes au départ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
BazaR   06 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
La puissance de la nouvelle construction intellectuelle newtonienne se révèle immense, au-delà de toute espérance. Toute la technologie du monde de XIXe siècle et de la modernité s'appuie dans une très large mesure sur les formules de Newton. Trois siècles se sont écoulés, mais c'est encore grâce à des théories fondées sur les équations de Newton que nous construisons aujourd'hui des ponts, des trains et des gratte-ciel, des moteurs et des systèmes hydrauliques, que nous savons faire voler des avions, calculer des prévisions météorologiques, prévoir l'existence d'une planète avant de la voir, et que nous envoyons des engins spatiaux sur Mars.
Commenter  J’apprécie          170
BazaR   17 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
Quand Lemaître soutient l'idée que l'Univers s'étend et qu'Einstein n'y croit pas, l'un des deux a raison, l'autre tort. Tous les résultats d'Einstein, sa réputation, son influence sur le monde scientifique, son immense autorité ne comptent pas. les observations lui donnent tort, et le débat est clos. Cet inconnu, ce petit curé belge a raison. C'est là toute la force de la pensée scientifique.
Commenter  J’apprécie          140
BazaR   16 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
La nature se comporte avec nous comme ce vieux rabbin chez qui s'était rendus deux hommes pour trancher une querelle. Après avoir écouté le premier, le rabbin dit: "Tu as raison." Le second insiste pour être écouté. Le rabbin l'écoute et lui dit: "Tu as raison toi aussi." Alors la femme du rabbin, qui écoutait depuis une autre pièce, s'écrie: Mais ils ne peuvent pas avoir raison tous les deux!" Le rabbin réfléchit, acquiesce et conclut: "Tu as raison toi aussi." A chaque expérience et à chaque test, la nature continue à dire "Tu as raison" à la relativité générale comme à la mécanique quantique, malgré les thèses opposées sur lesquelles les deux théories semblent être fondées. Il est clair que quelque chose nous échappe encore.
Commenter  J’apprécie          130
Aela   20 mars 2015
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
Nous sommes en train de compter les grains d'espace dont le cosmos est formé. Un cosmos immense mais fini.
La seule chose vraiment infinie, c'est notre ignorance.
Commenter  J’apprécie          110
Carlo Rovelli
Jacopo   31 décembre 2019
Carlo Rovelli
La distinction entre passé, présent et futur cesse d'être pertinente au niveau microscopique, fondamental.
Commenter  J’apprécie          100
Aela   11 avril 2018
L'ordre du temps de Carlo Rovelli
La physique du XIXème et du XXème siècle a découvert quelque chose de bien plus inattendu et déconcertant que le fait, somme toute marginal, que le temps s'écoule à des vitesses différentes à des endroits différents: la différence entre passé et futur - entre cause et effet, entre mémoire et espoir, entre remords et intention - n'existe pas dans les lois élémentaires qui décrivent les mécanismes du monde.
Commenter  J’apprécie          100
Aela   02 mars 2016
Sept brèves leçons de physique de Carlo Rovelli
Nous appartenons à un genre d'espèces à la vie courte. Nos cousins se sont déjà tous éteints. Et nous causons des dommages.
Nous sommes la seule espèce sur Terre consciente du caractère inéluctable de notre mort individuelle: je crains que bientôt, nous devenions l'espèce qui verra consciemment arriver sa propre fin, ou du moins la fin de sa civilisation.
Commenter  J’apprécie          70
Anis0206   05 février 2016
Et si le temps n'existait pas ? Un peu de science subversive de Carlo Rovelli
la capacité de changer en profondeur notre image du monde, sur la base des observations et de la pensée rationnelle. La capacité de mettre en discussion des idées et des représentations du monde acquises, et d'en trouver d'autres, plus efficaces. Telle est la grande force visionnaire de la science qui m'a toujours fasciné.
Commenter  J’apprécie          50
Streala   23 septembre 2016
Sept brèves leçons de physique de Carlo Rovelli
Oui ,vraiment très brèves
Oui ,ma bonne dame ,le malheur d en dire trop ou pas assez
Je reste sur ma faim et cet ouvrage ne m a pas éclairée
Du même auteur j ai commencé "et si le temps n existait pas" qui semble nettement mieux
Commenter  J’apprécie          40
Anis0206   05 février 2016
Et si le temps n'existait pas ? Un peu de science subversive de Carlo Rovelli
La grande révolution scientifique du XXe siècle se compose de deux épisodes majeurs. D'un côté, il y a la mécanique quantique, de l'autre il y a la relativité générale d'Einstein.
Commenter  J’apprécie          40
doudou94   01 octobre 2015
Sept brèves leçons de physique de Carlo Rovelli
Il y a des chefs-d'œuvre absolus qui nous émeuvent profondément, le Requiem de Mozart, l'Odysée, la Chapelle Sixtine, les Misérables... En saisir la splendeur peut réclamer un parcours d'apprentissage. La récompense en est la beauté pure. Mais pas seulement : elle est aussi la révélation d'un nouveau regard sur le monde. La relativité générale, le joyau d'Albert Einstein, est l'un de ces chefs-d'œuvre.
Commenter  J’apprécie          41
Aunryz   02 décembre 2020
Anaximandre de Milet, ou la naissance de la pensée scientifique de Carlo Rovelli
Aujourd’hui, après une période où les deux formes de pensée rivales semblaient avoir trouvé une forme de coexistence pacifique, ce conflit semble s’ouvrir à nouveau. De nombreuses voix, d’origines politiques et culturelles assez différentes, chantent à nouveau l’irrationalisme et le primat de la pensée religieuse. À ce jour, la France a su rester en partie à l’écart de cette grande vague, qui inonde des pays aussi différents que les États-Unis, l’Inde, la plupart des pays islamiques ou l’Italie ; mais en France aussi, la confiance dans la pensée rationnelle s’érode dans le public, et le pays ne pourra pas échapper au retour du religieux que nous observons dans le reste du monde. On en voit déjà des signes.
Commenter  J’apprécie          30
gloubik   29 septembre 2019
Écrits vagabonds de Carlo Rovelli
Celui qui soutient que nous n’avons aucune certitude absolue sur le futur du climat de notre planète dit la vérité. Mais il est stupide d’affirmer qu’un danger n’est pas grave parce qu’il n’est pas mathématiquement certain qu’il se produise.

Si nous découvrons une bombe enterrée sous une aire de jeux pour enfants, nous ne la laissons pas là en disant « il n’est pas certain qu’elle éclate ». Si un incendie se déclare dans la cave, une personne raisonnable cherche un extincteur, appelle les pompiers, sort de la maison... Si elle dit « il n’est pas absolument certain que l’incendie se propage. Je vais donc continuer tranquillement à prendre mon petit déjeuner », c’est un idiot. C’est exactement l’attitude de ceux qui soutiennent que le problème n’est pas grave parce que nous n’avons pas de certitude en ce qui concerne le climat.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

citations de twilight

Bella-Fascination: Je n'ai jamais accordé d'importance à la façon dont j'allais mourir mais mourir à la place de quelqu'un que j'aime semble une bonne façon de ...

s'échapper
mourir
partir

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..