AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.48 /5 (sur 180 notes)

Nationalité : Argentine
Né(e) à : Buenos Aires , le 01/05/1943
Mort(e) à : Londres , le 08/05/2011
Biographie :

Carlos Trillo est un scénariste argentin de bande dessinée.

Il commence sa carrière de scénariste prolixe à l'âge de 20 ans en écrivant un scénario pour le magazine Patoruzu. En 1973, il prend la direction du magazine irrévérencieux Satiricon. L'année suivante il rencontre Alberto Breccia avec qui il entame Un certain Danari, puis Horacio Altuna avec qui il crée Chavez le fou. Mais la dictature militaire de 1976 interrompt la parution de la revue et Trillo est obligé de revenir à un discours plus conventionnel.

Il élargit alors son activité et commence à écrire pour diverses revues (El Pendulo, Humor, Superhumor...), tout en continuant à collaborer avec Altuna sur de nombreux titres dont Charlie Moon, Merdichevski, Les Petites Portes de M. Lopez et Slot Machine. Il débute au même moment une collaboration avec Domingo Mandrafina à travers Histoires sans paroles, puis El Husmeante.

Dans les années 80 il continuera à développer son style et à travailler et ferait naitre de nombreuses série avec la crème des dessinateurs argentins : Peter Kampf et Cosecha Verde toujours avec Madrafina, Carnage Plus et Light and Bold avec Jordi Bernet), Fulù, Simon et JC Benedict avec Eduardo Risso ou encore Gangrène avec Juan Gimenez.

C'est en 1992 qu'il crée sa série la plus connue, Cybersix, récit d'anticipation présentant des créatures manipulés génétiquement brillamment illustré par Carlos Meglia. C'est la même année qu'il signeSpaghetti Brothers, un deuxième succès illustré cette fois par le fidèle Mandrafina, qui plonge le lecteur dans la mafia italienne et ses règlements de comptes.

En 2000, avec le dessinateur Walter Fahrer il écrit Mon nom n'est pas Wilson.

Le nouvel éditeur Erko publie deux nouvelles séries de Trillo illustré par Bobillo : Bird et Zachary Holmes. Un grand nombres de ces ouvrages sont inédits en France avec des auteurs peu connus dans l'hexagone : Grogro avec H Domingues Pino Sauro, Tartan, Zandunga avec Saborido Hoover avec J. Zaffino Cenicienta 2000 avec J. Trigo. La production de ce scénariste est impressionnante. On peut simplement regretter qu'il reste un grand nombre d'ouvrages inédit en France.
En 2011, Glénat publie "Fulu".
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Walktapus   23 juin 2015
La grande arnaque de Carlos Trillo
Dans une dictature tout est faux, même les vierges.
Commenter  J’apprécie          163
deuxquatredeux   18 juin 2016
L'héritage du colonel de Carlos Trillo
- Cof, cof.

- Vous disiez, pour parler d'autre chose ?

- Vous savez bien qu'avec cette histoire de démocratie, n'importe qui peut raconter n'importe quoi sur l'armée. Enfin, je veux dire, ce n'est plus comme avant... quand on pouvait nous-mêmes décider de ce qui était bien et mal. Pourquoi le nier, nous sommes devenus faibles. Et c'est pour ça que je ne peux rien faire concernant Analia Silveyra.

- Analia Silveyra ? Qui est-ce ?

- Celle sur laquelle travaillait avec dévouement votre père le jour où nous nous sommes rencontrés. Elle est libre.

- Je le sais. Elle est venue voir maman à la maison. C'est même sûrement cette visite qui l'a tuée.

- Cette garce en est arrivée là ? A souiller de sa présence un foyer exemplaire ? L'amnistie lui a laissé le champ libre pour rentrer de son pays d'exil où elle s'était terrée comme un rat et que fait elle ? Elle va voir votre mère. Cette rebelle n'a aucune morale ! Aller chez vous après ce qu'elle a fait au capitaine Aaron Guastavino, votre cher père ! On aurait dû tous les tuer !

- Excusez-moi Colonel, mais je n'ai pas beaucoup de temps à consacrer à ces histoires... Adieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Sphilaptere   15 août 2017
Chicanos, tome 1 de Carlos Trillo
(Marita au cerbère, en aparté) : Salut beau gosse ! Monsieur Baranda nous a demandé de lui tenir compagnie… hehemm, vous voyez ?

(le cerbère) : Vous j’peux comprendre... mais… l’autre pouffiasse qui vous accompagne, j’vois pas.

(Marita) : « Langue de Feu » ? Regardez bien sa bouche et vous allez piger.

...

(Alejandrina à Marita) Comment as-tu fait pour le convaincre ?

(Marita) J’ai dit que nous étions des infirmières, et que nous venons donner des soins à Baranda.

(Alenjandrina) Pas mal ! Tu es plus intelligente que je croyais, Marita !
Commenter  J’apprécie          100
IreneAdler   12 juin 2014
Zachary Holmes, tome 1 : L'affaire du monstre de Carlos Trillo
- savez vous que le château du baron Frankenstein a un nouveau propriétaire ?

- Oui j'ai entendu dire qu'un comte roumain l'avait acheté. Un dénommé Dracula.
Commenter  J’apprécie          100
CenturyGirl   10 avril 2014
Point de rupture, tome 1 de Carlos Trillo
Il est trois heures du matin. J ai des palpitations. Je ne verrai pas l aube de cette nouvelle journee. Cette nuit sera celle de ma mort. Si au moins je pouvais mourir en dormant...
Commenter  J’apprécie          70
Bouvy   03 juillet 2017
Bang Bang, tome 1 : La fiancée d'Al Capone de Carlos Trillo
Les danseuses, les filles de vestiaires et les putes, c’est bien pour la baise mais pas question de se marier avec elles, n’est-ce pas ?

Pourtant, à un certain moment de sa vie, il faut bien y songer…

Et pour cela, il faut trouver une jeune fille italienne, catholique, pure et vertueuse…

Malheureusement, elles ont toujours le cul bas, les jambes torses, elles sentent l’ail et sont aussi poilues qu’un paillasson…

Commenter  J’apprécie          60
Walktapus   24 juin 2015
La grande arnaque de Carlos Trillo
Vous êtes sur Radio Capitol, qui profite de cette nuit sans fin pour vous distiller depuis quarante heures ce qui se fait de mieux en matière de musique. Voici maintenant Julio Iglesias.
Commenter  J’apprécie          52
lunch   25 février 2014
Spaghetti Brothers : L'intégrale de Carlos Trillo
Ça me fait plaisir de savoir que tu es un criminel, Amerigo, et que moi je suis un flic. Comme ça, un jour... un jour, je pourrai t'abattre sans remords.
Commenter  J’apprécie          50
rulhe   11 septembre 2016
Mon nom n'est pas Wilson, tome 1 : Pâleur mortelle de Carlos Trillo
le succès n est pas final.

l échec n est pas fatal.

c'est le courage de continuer qui compte.
Commenter  J’apprécie          50
raph731   29 novembre 2014
Anton Blake, tome 1 : Détective des sentiments de Carlos Trillo
- A croire que le temps a effacé les moments affreux qu'il m'a fait vivre. Je ne garde plus que les bons souvenirs.

- Bizarre, la manière dont les années modifient les sentiments, n'est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Tintin : quelques énigmes

Très à la mode en ce moment le vélo ! Dans quel(s) album(s) peut-on voir Tintin rouler à bicyclette ?

Les bijoux de La Castafiore
Le Lotus Bleu
Les 2

10 questions
70 lecteurs ont répondu
Thèmes : tintinophile , bande dessinée française , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur

.. ..