AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 64 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Castres , 1980
Biographie :

Carole Maurel est une animatrice et graphiste.

Titulaire d’un BTS en communication visuelle, elle suit une formation de réalisateur-concepteur en cinéma d’animation à l’école de l'image des Gobelins d'où elle sort diplômée en 2005.

Découverte dans le cadre d’un concours Webtoons, elle ouvre son premier blog en 2007. Depuis, elle travaille dans le domaine de l'audiovisuel en tant qu'animatrice et graphiste.

Elle a signé sa première bande dessinée professionnelle, "Comme chez toi", en 2013.

Elle est aussi illustratrice pour les éditions "Fleurus édition" pour des ouvrages de jeunesse.

En 2016, paraît "Luisa, ici et là" chez La Boîte à Bulles et "L’Apocalypse selon Madga", le premier album cette fois pour la scénariste Chloé Vollmer-Lo (Delcourt).

En 2017, sortent deux albums : "Collaboration Horizontale" avec la scénariste Navie et "Écumes" dont le récit est signé Ingrid Chabbert.

Carole Maurel réside à Nantes.

son blog: http://carolemaurel.blogspot.fr/
page Facebook: https://www.facebook.com/pages/carole-maurel-illustration/134545196570567
+ Voir plus
Source : http://www.carolemaurel.com
Ajouter des informations

Entretien avec Carole Maurel à propos de son album Luisa, Ici et là :



30/10/2016

Votre album raconte la rencontre entre Luisa, 33 ans, photographe culinaire et célibataire, et son double de 15 ans. Comment vous est venue l’idée de cette idée de rencontre avec soi à travers le temps ?


L`histoire de Luisa a beaucoup évoluée, il y a eu plusieurs versions de scénarios. Au départ, j`avais le sujet principal, les personnages mais l`angle déjà fantastique n`était pas encore assez accrocheur , Luisa se faisait pousuivre non pas par elle-même mais par le fantôme de son amie du collège...Puis Je me suis souvenue avoir imaginé un dialogue entre la personne que je suis devenue et l`ado que j`étais , j`ai greffée cette idée à la première et les deux fonctionnaient trés bien ensembles alors qu`indépendemment ce n`était pas le cas. Voilà comment est née la version la plus aboutie du scénario.



Cet album fait donc appel à une dimension fantastique, le voyage dans le temps. Est-ce la première fois que vous empruntez à ce genre ? Etait-il prévu en amont de la rédaction que vous feriez appel au fantastique ? L’appréciez-vous en tant que lectrice ?


C`est la première fois car c`est le deuxième album que j`écris et le premier était vraiment dans un autre registre . Mais je pense que ce ne sera pas la dernière , je trouve que l`angle fantastique permet de se projeter peut etre plus facilement, J’aime le fantastique, l’étrange, le surnaturel et l’anticipation lorsque ces genres permettent d’aborder des problématiques psychologiques sociales ou des sujets plus intimistes (c’est un peu le cas de toutes les histoires finalement…) Dans le cas de Luisa, on a un sujet de fond qui ne concerne pas forcément tout le monde, en revanche, s`imaginer avoir une discussion avec l`ado qu`on a été ou se confronter à la personne que l`on deviendra dans le futur, c`est un fantasme qui appartient à tout le monde ... Le cadre fantastique rend l`histoire de Luisa peut etre plus accessible ou universelle...



Luisa adolescente découvre son homosexualité, devenue frustration chez Luisa adulte, qui fréquente désormais des hommes. Les amis de la jeune Luisa sont particulièrement violents à l’encontre de cette homosexualité. C’est votre vision de la situation des jeunes homosexuels aujourd’hui ?


La situation a beaucoup évolué depuis les années 90 . L`homosexualité est peut être mieux acceptée aujourd`hui mais tout dépend du contexte et de l`envirronement dans lequel les jeunes qui voudraient s`assumer grandissent et vivent ... L`émancipation c`est une question d`environnement, d`entourrage . Luisa connait deux sortes d`expression de l`homophobie, une verbale et assez violente envers son amie lors de son adolescence et une autre beaucoup plus sournoise qui repose sur des non-dits et des tabous vis à vis de sa mère et c`est finalement et surtout ça qui finit par verouiller et bailloner les désirs de l`adulte. Quoiqu`il en soit, un coming out reste toujours une épreuve à surmonter, quelque soit l`âge auquel on le fait, en 1995 ou aujourd`hui. Une épreuve plus ou moins difficile selon le contexte, mais une épreuve quand même !



C’est la fougue de la jeune Luisa qui permet à la Luisa adulte de régler certains de ses problèmes. Quels sont les traits adolescents que vous auriez aimé garder adulte ?


J`ai beau chercher, je crois que j`en ai gardé énormément malgré moi , je crois que je suis restée globalement la même, avec quelques responsabilités en plus . J`ai gardé la fougue mais je sais la canaliser plus facilement peut-être...
Certains traits se sont affirmés, d`autres atténués , mais je n`ai pas perdu grand chose de ce que j`étais et ça me joue parfois même de vilains tours...



Pour cet album, vous vous êtes occupée à la fois du scénario et du dessin. Comment se déroule le travail lorsque l’on réalise seule une bande dessinée ? Avez-vous une partie favorite ?


Pour les étapes que je préfère :le storyboard parce que c`est à ce moment là que les personnages commencent vraiment à « vivre » et à exister. Et l`autre c`est la couleur, et satisfaction de voir sa planche finalisée .


Pour ce qui est du scénario :
J`appréhende de me remettre à l`écriture , j`en ai trés envie mais j`ai découvert avec L`apocalypse selon Magda et les projets qui sortiront en 2017 combien ça pouvait m`être bénéfique de travailler avec des scénaristes. J`ai toujours un peu de mal à parler de l`étape "scénario" pour Luisa car ça me parait trés loin, j`avais commencé à écrire fin 2012...
Il a fallu preque 8 à 9 mois pour que l`histoire devienne expoitable et acceptée par un éditeur, c`est dire à quel point cette étape là a été longue...Celà dit quand on écrit pour sois, ça facilite certaines choses , on anticipe un peu mieux le découpage, la mise en image on visualise déjà les planches et les changements n`engagent que nous (...et l`éditeur) du coup on s`autorise peut être un peu plus de liberté mais ça peut aussi être un piège...
Parfois travailler avec quelqu`un d`autre permet aussi de proposer des choses qui vont au delà de ce qu`on est capable de faire , on a tellement peur de "tomber à côté" des intensions de l`autre que celà nous pousse à être plus exigeant envers nous-même et c`est trés bien. J`ai plus de chance de me surprendre moi-même en travaillant avec quelqu`un d`autre que toute seule...



Et vous ? Si demain matin, vous trouvez derrière votre porte votre vous adolescente. Que lui dites-vous ?


Ah ben justement, j`ai déjà imaginé la situation puisque c`est ce qui m`a amené à écrire Luisa...
Je crois que je serai partagée entre deux sentiments : entre complicité tendre et profonde exaspération... Je ne lui en dirai pas trop sur son avenir (je n`aime pas qu`on me "spoile".).. Je pense que je tenterais surtout de me rassurer , je lui dirais des choses comme "t`inquiète, au final, tout ira bien..." On est tellement anxieux quand on est ado, c`est une période de doute dificile durant laquelle on se retrouve confronté à des émotions et une partie de sois qui nous échappe, je me donnerais deux ou trois trucs et astuces pour apprendre à "dompter l`animal" ahah...



Êtes-vous déjà venue au festival Quai des Bulles ? Quel est votre ressenti vis à vis du festival ?


Je suis ravie d`être invitée pour la première fois, ça fait des années que j`en entends parler , que je vois des collègues y aller avec beaucoup d`enthousiasme , j`ai hâte de découvrir tout ça !



Carole Maurel et ses lectures :



Quel est l’ouvrage qui vous a donné envie d’écrire ?



J`ai toujours eu envie de dessiner mais je crois que deux personnes m`ont donner envie de scénariser mes albums et de considérer le dessin autrement , en le mettant au service de l`histoire que l`on veut raconter... Les albums de Bastien Vivès, Polina, Le goût du chlore et les albums de Cyril Pedrosa... C`est très récent en fait...



Quelle est votre première grande découverte littéraire ?



Il y en a eu plsusieurs mais parmis les plus marquantes : ça doit d`abord se situer dans mon sac de terminale L : Nathalie Sarraute, Sidonie-Gabrielle Colette ... et bien plus tard Anaïs Nin...



Quel est l’ouvrage que vous avez relu le plus souvent ?


J`aime bien relire les Nouvelles pensées de l`Amazone de Natalie Clifford Barney et côté BD , je replonge assez souvent dans le Journal, tome 1, février 1992 et septembre 1993 de Fabrice Neaud , il y a tellement à apprendre de son travail...



Quel est l’ouvrage que vous avez honte de ne pas avoir lu ?



J`ai pas lu les Harry Potter...et en fait j`ai pas honte...je me sens juste un peu marginale quand je l`avoue...



Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?



Jocker !



Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?



"Les meilleurs livres sont ceux qui racontent ce que l`on sait déjà.” George Orwell



Entretien réalisé par Marie-Delphine


Découvrez Luisa, Ici et là de Carole Maurel aux éditions La boîte à bulles :


étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Nous étions à Saint-Malo pour le festival de BD Quai des Bulles 2018, du 12 au 14 octobre dernier. L'occasion d'y animer des rencontres dessinées (avec Jean Solé et Carole Maurel), de vous proposer des quiz tout au long du week-end et de tourner des vidéos, dont une promenade dessinée avec Emmanuel Lepage. Découvrez l'ambiance très agréable et familiale de ce festival de bande dessinée, dans un cadre superbe. Découvrez notre vidéo de la Promenade dessinée avec Emmanuel Lepage : https://www.youtube.com/watch?v=RIS9faLnRxY Et retrouvez nos photos de Quai des Bulles 2018 juste ici : https://www.facebook.com/pg/babelio/photos/?tab=album&album_id=10155952252830678&__xts__%5B0%5D=68.¤££¤35IIoGiIbGAiPNQ40L'occasion D20IHrMbgdFKXOBpTNQOUumpa6¤££¤0jGojwNL7f-NwcIGbKFZv02PRIAbb7Rd9¤££¤12OfyMRFpppRumhOyCBkxtR48¤££¤9buAMVXjJIL2t6c8siMo-4-Qobgymvu5llyiRufIbe3klsNd4xcqvThUu2uBNvPw-2JSkVCgIIsmbenoPDjSuc-dlE0Iwn7Yi_BDDYBQYHvOP3WO4Xt6gfXY_uOfyMRFpppRumhOyCBkxtR8kMa1wtmh5slRY_FjuvRs6927cVPQBCFNtehn_IHrMbgdFKXOBpTNQOUumpa31v_fZtM-D9vhl6rjwvaCjsMPacQ0easDdpab03YTo891khClkO5Q&__tn__=-UC-R Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/

+ Lire la suite

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
marina53   23 février 2020
Luisa ici et là de Carole Maurel
- Ne te mens pas à toi-même, Luisa !!! Tu sais très bien que tu peux éprouver des trucs pour les filles ! Ne te voile pas la face !

- C'est pas vrai ! Je mens pas !

- Mais bien sûr que si ! Quand on est jeune, on se dit que c'est pas grave, que "ça passera...". Et puis, il y a le regard des autres, celui qui corrompt l'estime de soi... Pas facile d'assumer ses désirs, hein ?!
Commenter  J’apprécie          150
letilleul   05 mai 2016
Luisa ici et là de Carole Maurel
On devient vieux cons, Farid...

Mais non !

C'est juste qu'il n'y a pas que l'alcool qu'on ne tolère plus...

Il y a la connerie aussi !
Commenter  J’apprécie          120
Pixie-Flore   26 mai 2017
Luisa ici et là de Carole Maurel
Quand j'y pense, nous aussi on buvait ces trucs... Whisky-coca et compagnie... Heureusement qu'on a des goûts plus raffinés maintenant... Je vais chercher les bières, tiens...



[p114]
Commenter  J’apprécie          50
cilijoya   29 juillet 2016
Luisa ici et là de Carole Maurel
On ne choisit pas la personne dont on tombe raide dingue, mais on choisit d'assumer ses sentiments ou pas...
Commenter  J’apprécie          40
Trebulle   28 janvier 2018
Luisa ici et là de Carole Maurel
"Imagine un peu... si tu avais l'occasion de téléphoner à l'ado que tu étais... tu lui dirais quoi ?

- Je sais pas ... j'essaierai de la rassurer, je crois...

- Ahahah ! Putain, la pauvre !! Tu lui dirais que ça fait des années que tu collectionnes les mecs, que t'as pas été foutue de te caser... Et que tu photographies des pizzas surgelées pour gagner ta vie !

- Va te faire foutre ...

- Tu pourrais lui dire aussi que, dans son futur, il y aura toujours des potes pour lui remonter le moral..."
Commenter  J’apprécie          00
choumette   19 décembre 2016
Luisa ici et là de Carole Maurel
Tu vas voir qu'elle va me demander si je vends des raiders et des treets aussi ?
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Bar ou café dans les titres (indices)

Georges Simenon : Cela commença par une sensation de vacances (un air de liberté). Quand Maigret descendit du train, la moitié de la gare d'Antibes était baignée d'un soleil si lumineux qu'on n'y voyait les gens s'agiter que comme des ombres.

Liberty Bar
Le café de luxe pour beaux messieurs
Bar des flots noirs

10 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , roman , littérature , littérature française , indices , bistrot , café , Salons de thé , détective , roman graphiqueCréer un quiz sur cet auteur