AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.77 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Orange , 1959
Biographie :

Carole Talon-Hugon est une philosophe française contemporaine, spécialiste d'esthétique, de philosophie de l'art et de théories des émotions.

Elle a été reçue à l'agrégation de philosophie en 1983. Conjointement à son activité de professeur en lycée, elle a entrepris à l'université Paris IV Sorbonne une thèse en philosophie sur les traités des passions au XVIIe siècle, sous la direction du professeur Pierre Magnard (soutenue en 1992).

Elle a obtenu une délégation au CNRS en 1989 pour une durée de deux ans puis est entrée à l'Université Paul Valéry de Montpellier en qualité d'ATER en 1991.

Elle a été élue maître de conférences en 1995 puis professeur en 2004 à l'université de Nice Sophia Antipolis, après avoir soutenu une habilitation à diriger des recherches (HDR) sous la direction de Denis Kambouchner à l'université Paris I Sorbonne en 2002.

Elle a été de 2012 à 2014 déléguée scientifique pour la philosophie à l’AERES et de 2011 à 2013 représentante du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche auprès de la DAP du Ministère de la Culture.

Carole Talon-Hugon est présidente de la Société française d'esthétique, directrice de publication de la Nouvelle revue d'esthétique et directrice de rédaction de la revue de philosophie Noesis.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Peter Handke, Roman Polanski, Woody Allen, Bertrand Cantat ... Faut-il distinguer l'oeuvre de l'artiste ? Assistons-nous à un tournant moraliste ? D'où se produit le jugement ? Peut-on juger des oeuvres de manière uniquement esthétique ? Existe-t-il vraiment un « camp du bien » ? Pour en parler Emmanuel Laurentin reçoit Gisèle Sapiro (Directrice de recherche au CNRS et directrice d'études à l'EHESS au Centre européen de sociologie et de sciences politique), Carole Talon-Hugon (philosophe, spécialiste d'esthétique et de philosophie de l'art) et Eloise Wagner (avocate en propriété littéraire et artistique). Le Temps du débat d'Emmanuel Laurentin – émission du 10 décembre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/temps-du-debat Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤24Roman Polanski14¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Jean-Daniel   15 octobre 2020
Les théoriciens de l'art de Carole Talon-Hugon
Appréhender un objet comme une œuvre d’art suppose, sans qu’on en soit ordinairement conscient, une certaine idée de ce qu’est l’art. De manière générale, on ne perçoit qu’en mettant de l’ordre dans l’amas hétéroclite de nos sensations et en les catégorisant grâce à des concepts (de « fleur », de « bâtiment » ou de « chien », par exemple). Autrement dit, les mots grâce auxquels nous ordonnons le monde ne désignent pas tant des choses que des idées abstraites permettant cet ordonnancement. Cela vaut a fortiori pour les objets culturels ; ils ne sont jamais de purs donnés : entre l’objet sensible offert à nos sens et l’appréhension que nous en avons s’intercalent des médiations. Dans le cas particulier qui nous occupe, l’appréhension d’une chose comme une « œuvre d’art » suppose non seulement la mise en jeu de la catégorie mentale générale d’art, mais aussi de sous-catégories comme celles de « peinture », de « musique », de « sculpture » ou de « performance » et, à l’intérieur de ces sous-catégories, d’autres rubriques encore comme, à l’intérieur de la littérature, celles de « roman », de « nouvelle » ou de « poésie », auxquelles s’ajoutent, selon l’équipement culturel de l’individu, des catégories plus fines par sous-genres, mouvements, périodes, etc.

Cette idée de l’art qui sous-tend notre appréhension de ses objets n’est toutefois pas faite que de catégories classificatoires ; elle est aussi composée de croyances concernant les finalités, les usages et les valeurs de ces objets, et suppose encore une certaine manière de penser leurs producteurs, ceux auxquels ils sont destinés, les lieux et les institutions où ils se font et où ils s’exposent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
enzo92320   03 janvier 2021
Le savoir peut-il se passer de rhétorique ? de Carole Talon-Hugon
Nathalie Heinich - Rhétorique et sophistique chez Pierre Bourdieu



(p.106)



Et quitte à lui donner le dernier mot, renvoyons-lui, comme un miroir, ce qu’il a dit d’un écrivain auquel il aura beaucoup pris, et beaucoup donné, en tentant d’expliquer « comment Flaubert écrivain est produit par ce qu’il contribue à produire» : suivant ici son exemple, j’espère avoir contribué à éclairer ici les modalités à la fois rhétoriques et sophistiques par lesquelles le phénomène Bourdieu, en tant qu’intellectuel prophétique, a été produit par ce qu’il a contribué à produire.
Commenter  J’apprécie          10
pleasantf   10 septembre 2019
L'art sous contrôle de Carole Talon-Hugon
les pouvoirs de l'art en matière de moralisation ne sont pas inexistants, mais ne doivent pas être surestimés.

En d'autres termes, on ne peut confier à l'art la charge de traiter des problèmes sociétaux qu'il ne peut résoudre.
Commenter  J’apprécie          10
Jacopo   03 décembre 2019
Les arts du XXe siècle de Carole Talon-Hugon
Le surréalisme est aussi un avant-garde radicale, mais dans un autre sens : en ce qu'il attaque aux principes mêmes de la poïesis, c'est-à-dire de la création.
Commenter  J’apprécie          10
StephanieMarcos   04 septembre 2016
Moyen Âge et Renaissance de Carole Talon-Hugon
L'histoire de l'art sans esthétique est aveugle et l'esthétique sans histoire de l'art est vide. C'est à partir de ce double constat qu'est né le projet de cette Histoire philosophique des arts qui prend en compte à la fois les oeuvres et le contexte intellectuel dans lequel elles ont vu le jour.
Commenter  J’apprécie          00
StephanieMarcos   04 septembre 2016
La modernité de Carole Talon-Hugon
Le XVIIe siècle ne fut pas seulement celui de la tragédie classique et des fastes baroques du Bernin, mais aussi celui de l'épanouissement du système académique des arts et des grandes querelles artistiques également propices au développement de réflexions critiques sur la pratique artistique.
Commenter  J’apprécie          00
Jacopo   03 décembre 2019
Les arts du XXe siècle de Carole Talon-Hugon
À bien de égards, les début du XXe siècle poursuit le grand mouvement d'exploitation et de renouvellement des genres artistiques qu'avait initié le XIXe siècle.
Commenter  J’apprécie          00
StephanieMarcos   04 septembre 2016
La modernité de Carole Talon-Hugon
On voit là une étape nouvelle et importante du mouvement d'intellectualisation de la pratique artistique qui est né à la Renaissance.
Commenter  J’apprécie          00
Jacopo   03 décembre 2019
Les arts du XXe siècle de Carole Talon-Hugon
Appréhender un objet comme une œuvre d'art suppose, sans qu'on en soit ordinairement conscient, une certaine idée de ce qu'est l'art.
Commenter  J’apprécie          00
StephanieMarcos   04 septembre 2016
Moyen Âge et Renaissance de Carole Talon-Hugon
Ce n'est qu'à l'âge classique que le théâtre deviendra un genre littéraire à part entière ; ce n'était pas le cas au Moyen Âge.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Carole Talon-Hugon (25)Voir plus



.. ..