AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.07/5 (sur 233 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Valenciennes (Nord) , 1974
Biographie :

Caroline Deyns, de son vrai nom Denys, vit et travaille en Franche-Comté.

Caroline Deyns est née en 1974 à Valenciennes.
Caroline Deyns vit et enseigne à Besançon. D'un style inventif, fait de phrases courtes, percutantes d'où surgit et rugit la poésie d'une langue révoltée, son travail d'écriture a été surtout reconnu depuis la publication et le succès (14500 exemplaires) de Trencadis (Quidam, 2020), un grand roman sur Niki de Saint Phalle, puissant, féministe et iconoclaste, salué par les libraires et la presse, et qui reparaît aujourd'hui dans la collection poche de Quidam, Les Nomades.

Ajouter des informations
Bibliographie de Caroline Deyns   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Extrait de la cérémonie de remise du prix Hors Concours 2023 ---- Ressentir un texte, c'est le vivre, le voir, mais c'est aussi... l'écouter ! Pour l'occasion, le comédien et doubleur David Sidibé nous propose une interprétation singulière de "MURmur" de Caroline Deyns, texte finaliste du prix Hors Concours 2023.


Citations et extraits (74) Voir plus Ajouter une citation
Ici, j'ai oublié ce qu'était
l'intimité. Même
habillée, je suis nue.
Commenter  J’apprécie          270
Mais rien n’a jamais moins fait avancer le temps que de lui coller au train ; les minutes s’étirent, épouvantablement longues, à la manière des nuits d’insomnies.
Commenter  J’apprécie          260
Pour peu qu'on sonde un peu les noms - parce que l'onomastique est un endroit où tout est permis - on pourrait en faire goutter une eau noirâtre, dégueulasse, sorte de prédestination sordide.
Commenter  J’apprécie          230
De toute façon, cette odeur du matin joyeux ne doit exister que dans son imagination.
Commenter  J’apprécie          180
C’était cela, cette ouverture aux autres, qui était formidable dans son travail. Certaines oeuvres d’art se contentent de soliloquer, toutes repliées qu’elles sont dans leur hermétisme. Les siennes jamais. Même nées de son histoire, d’un magma d’émotions intimes, les oeuvres de Niki de Saint Phalle ont toujours été accessibles, compréhensibles, tournées vers le monde, retournées au monde : adressées.
Commenter  J’apprécie          162
Et de nouveau la dysphorie. Etre une bonne mère et une bonne épouse et une bonne hôtesse, elle l'a voulu, voulu très fort. Et puis, soudain, malgré les efforts, la lutte intérieure, l'acharnement, elle ne peut plus, ne le supporte plus. A Harry qui ne comprend rien:
Je refuse de n'être qu'une femme d'écrivain qui fait de la peinture !
C'est dit, martelé, pleuré, craché, hurlé. (p. 75)
Commenter  J’apprécie          160
La maîtresse et les autres ne savent pas. Ne peuvent pas savoir. Que les couleurs sont en réalité des tristesses noires qui se griment en Arlequin pour s'assurer qu'on ne les reconnaisse pas : un désespoir qui voudrait passer incognito.
Commenter  J’apprécie          150
Est-ce que les femmes doivent être nues pour entrer au Musée ? Moins de 4 % d'artistes sont des femmes mais 85 % des nus sont féminins.
Guérilla Girls, 1985
Commenter  J’apprécie          150
Harry (...)
C'est un bon compagnon parce qu'il la comprend, et la fraternité vaut plus que la fidélité. Ils ne se sont, après tout, pas mariés pour autre chose. deux sensibilités en miroir, deux cancres de la vie mondaine (...) Sans autre but alors que de faire péter le cadre familial (...) (p. 51)
Commenter  J’apprécie          140
- Je savais bien que tu viendrais ruiner mon projet avec ta petite logique raisonneuse. Tant pis. Je construirai mon propre endroit magique.
- Les Français disent bâtir un château en Espagne.
- C'est ce que je ferai !
- Ils disent cela pour se moquer de l'inconstructible.
- Les Français fantasment et les Américains entreprennent.Je suis franco- américaine, mon château, je l'imaginerai et le construirai avec des courbes comme des bras qui vous entourent, et de la couleur, de la couleur à rendre ivre. Tu m'aideras, dis Harry ? (p. 60)
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Caroline Deyns (292)Voir plus

Quiz Voir plus

La pluie comme on l'aime

Quel auteur attend "La pluie avant qu'elle tombe"?

Olivier Norek
Janathan Coe

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}