AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.86/5 (sur 379 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1975
Biographie :

Caroline Dorka-Fenech est une écrivaine française.

Diplômée de lettres modernes et de l’Atelier scénario de la FEMIS, elle travaille consécutivement en tant que lectrice de scénarios, script doctor et enseignante.

"Rosa dolorosa" (2020), son premier roman, est récompensé par six prix littéraires.

En 2023, elle revient avec un texte entre révolte et déclaration, qui parle de famille, d'héritage, de religion, d'écriture et de quête de soi : "Tempêtes et brouillards". Ce roman est Révéltation Littéraire de la Fnac pour la rentrée littéraire de janvier 2023.

Ajouter des informations
Bibliographie de Caroline Dorka-Fenech   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Des lendemains qui chantent de Alexia Stresi aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/des-lendemains-qui-chantent.html • Franz Kafka ne veut pas mourir de Laurent Seksik aux éditions Gallimard https://lagriffenoire.com/franz-kafka-ne-veut-pas-mourir.html • La Métamorphose de Franz Kafka et Claude David aux éditions Folio Classique https://lagriffenoire.com/la-metamorphose.html • Les derniers jours de Stefan Zweig de Laurent Seksik aux éditions J'ai Lu https://lagriffenoire.com/les-derniers-jours-de-stefan-zweig-1.html • Jusqu'à la chute de Heinz Linge, Thierry Lentz aux éditions Perrin https://lagriffenoire.com/jusqu-a-la-chute-memoires-du-majordome-d-hitler.html • Les mauvaises épouses de Zoé Brisby aux éditions Albin Michel https://lagriffenoire.com/les-mauvaises-epouses.html • Anatomy : Love story de Dana Schwartz et Julie Lopez aux éditions Albin Michel https://lagriffenoire.com/anatomy-love-story-francais.html • Même le bruit de la nuit a changé de Violette d'Urso aux éditions Flammarion https://lagriffenoire.com/meme-le-bruit-de-la-nuit-a-change.html • Tempêtes et brouillards de Caroline Dorka-Fenech aux éditions De La Martinière https://lagriffenoire.com/tempetes-et-brouillards.html • Rosa dolorosa de Caroline Dorka-Fenech aux éditions Livre de Poche https://lagriffenoire.com/rosa-dolorosa.html • de l'eau dans ton vin de Olivia Leray aux éditions Fayard https://lagriffenoire.com/de-l-eau-dans-ton-vin.html • Rugby : mourir fait partie du jeu de Philippe Chauvin aux éditions du Rocher https://lagriffenoire.com/rugby-mourir-fait-partie-du-jeu.html • le sel de la vie : Lettre à un ami de Françoise Héritier aux éditions Odile Jacob https://lagriffenoire.com/le-sel-de-la-vie-collector.html • Histoire de France à pleines dents de Stéphane Hénaut et Jeni Mitchell aux éditions Tallandier https://lagriffenoire.com/histoire-de-france-

+ Lire la suite

Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
Ce fut comme si, envahie par le blanc, chacun de ses membres s’était mis à basculer dans un monde sans forme, sans nom. Un monde où elle et lui seraient devenus deux méduses dans une étendue de mer lumineuse comme une lune. Deux méduses se rapprochant et se frôlant et scintillant. Deux méduses blanches, s’enlaçant sans prendre peur. Deux spectres. Deux seigneurs. Traversés par des courants qu’ils n’auraient cessé de choisir eux-mêmes, ignorant les autres. Ignorant tous les autres. La mère et le fils, uniquement.
Commenter  J’apprécie          280
Dans Le Roi Lear comme dans toute existence : l’enfant mal aimé souffre. Quels que soient les biens matériels qu’il reçoit, un château, la moitié d’un royaume, tout un trésor d’argent, l’enfant mal aimé souffre. Et c’est cette souffrance qui, à défaut de ressources protectrices, menace de l’engouffrer dans la carrière du mal. 
Commenter  J’apprécie          280
Aux fenêtres, les linges pendus paraissaient en lambeaux. Et, à cette heure-ci, il n'y avait personne. Seuls les Messina passaient sous les fils électriques fragiles et noirs qui couraient d'une façade d'immeuble à l'autre, composant une toile d’araignée funèbre au-dessus d'eux.
Commenter  J’apprécie          221
Devant elle, Lino paraissait avoir décidé de se laisser mourir, et elle dut rassembler ce qu’il lui restait de force pour lui parler sans faiblir. Puisque, à voir la désolation de ses yeux, de ses mains, elle n’avait soudain plus aucun doute. Elle savait. Et c’était comme si ses entrailles l’avaient toujours su.
Commenter  J’apprécie          180
Nouvelle visite au parloir. Lunettes noires. Robe noire. Rosa contemplait son fils amaigri qui lui parlait d'une voix tuberculeuse.
- Tu peux enlever tes lunettes ? Ça me rappelle quand tu t'engueulais avec l'autre, là, ...mon père...quand j'étais gosse.
Commenter  J’apprécie          140
Mais dans les escaliers qui menaient à son appartement, seule, embrumée par le joint d'Hassan fumé trop vite, au bord du vertige, les souvenirs de ce qui s'était passé vers midi, sur ces marches, se mirent à l’envahir. L'enlèvement de son fils. Les cris lancés. Les corps empoignés. Tout semblait avoir eu lieu à une époque déjà lointaine. Les portes des voisins étaient toujours closes, elle les dépassa en accélérant. Elle ouvrit son appartement et alluma la lumière du salon. Il était sans dessus dessous. Elle préféra éteindre. Rester un instant là dans la pénombre, immobile.
Commenter  J’apprécie          90
Le départ
Hiver 2005
Un désir de roman m’avait réveillée avant l’aube et j’avais commencé à écrire, pendant des heures obscures, à lutter pour trouver un sens à l’informité de mes idées. L’incipit me résistait. Cent fois effacés, cent fois récrits, les mots enfant, mère et absence se blessaient dans la même phrase, lorsque mon père téléphona.
« Je déménage, Carina, m’annonçait-il. J’ai revendu mon appartement. Mes affaires seront transportées par bateau. Ça va me coûter cher mais j’ai comparé les prix. J’ai calculé. Tout est réglé. Je pars vivre à Marrakech. Je quitte la France. Tu prendras l’avion pour venir me voir. Il y a régulièrement des promotions sur les vols. Ce ne sera pas compliqué. »
Il avait détaillé sa décision comme on évoque une escapade anecdotique, des petites vacances.
Commenter  J’apprécie          50
Qui n'a pas d'héritage viens de nulle part. Qui n'a pas héritage, peut-il aller quelque part ?
Commenter  J’apprécie          52
Elle savait que son fils buvait, souvent et trop. Elle savait qu'il fumait des joints, souvent et trop. Qu'il ait pu tenter la cocaïne, elle l'avait déjà envisagé. Elle ignorait qu'il était capable d'aller en acheter, seul.
Commenter  J’apprécie          40
En m'invitant à sortir de son coupé, devant chez moi, il m'avait agrippée. Et j'aurais pu me laisser aller. Il me plaisait. Physiquement, artistiquement. Mais au moment où ses lèvres avaient touché les miennes, mon père m'était apparu. C'est un brouillard de sensations davantage qu'un souvenir exact. Une houle, sous la chair, davantage qu'une image précise. Mais cela avait surgi : un ressac indéfinissable venu déposer en moi les embruns d'un dégoût.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs de Caroline Dorka-Fenech (428)Voir plus

Quiz Voir plus

QUIZ TAQUIN

Qui est l'auteur du livre Hypnose mode d'emploi publié aux éditions Stock.

Gérard Moncomble
Gérard Filoche
Gérard Mordillat
Gérard de Cortanze
Gérard de Nerval
Gérard Miller
Gérard Tixier
Gérard Philipe
Gérard Macé
Gérard Depardieu

1 questions
5 lecteurs ont répondu
Thèmes : moravieCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}