AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.07 /5 (sur 43 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 16/12/1992
Biographie :

Caroline Giraud est romancière et professeur de philosophie au lycée.

Elle a publié trois romans sous le pseudonyme de Rodrigue Lancai avant de revenir à son vrai nom pour se lancer dans l’autoédition avec "Si la parole était d’or" (2016).

son blog : http://carolinegiraud.blogspot.fr/
page Facebook : https://www.facebook.com/rodriguelancai/
Twitter : https://twitter.com/carolinegiraud1

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
l-opulence-de-la-nuit   04 mai 2020
Les étudiantes fauchées ne prennent pas le taxi de Caroline Giraud
Et je crois, au fond de moi, que le pardon est ce qu'il y a de plus haut et de plus noble, et qu'on ne peut rester indifférent à la grandeur.
Commenter  J’apprécie          20
LPDLouve   20 octobre 2016
La loi de Gaia de Caroline Giraud
Dans la chaleur de l'été, j'ai frois. Où sont tes bras forts et chauds ? Tes bras qui me portent, qui m'enlèvent, qui m'emportent dans un autre monde où je ne suis plus qu'à toi, où il n'y a pas de loi, pas de meurtres, pas de bombes. Un monde où rien de tout cela ne serait jamais arrivé. Cinq ans, Kagan, je t'ai attendu pendant cinq ans, et quand tu m'as enfin touché du doigt, tu as disparu pour toujours. Qui a choisi un destin aussi injuste ? Qui a choisi que je ne te retrouverai jamais après t'avoir quitté ? Qui a voulu nous faire vivre seulement deux mois, deux mois pour nous aimer, et cinq ans pour regretter, un seul jour pour nous haïr ? Et je dois déjà réapprendre à vivre sans attendre à chaque seconde quelques nouvelles de toi dans les médias. Je dois apprendre à vivre en sachant qu'on ne parlera plus jamais de toi, et que tu seras définitivement absent.

Commenter  J’apprécie          00
l-opulence-de-la-nuit   02 juillet 2020
Cendres d'art de Caroline Giraud
Elle voulait retourner dans l'ignorance, en même temps elle avait l'impression que tout un monde s'était ouvert en elle, le monde du passé et ses mystères qui était, par ailleurs, formellement interdit, puisque tout ce que pouvait empêcher l'avenir de se déployer devait être banni.
Commenter  J’apprécie          10
LPDLouve   20 octobre 2016
La loi de Gaia de Caroline Giraud
Kagan, ne part pas sans moi !

Je cours à l'extérieur, je cours sur l'herbe. Je veux m'envoler vers toi, te rejoindre. Je cours vers le figuier, pour m'empaler sur les ronces, que les ténèbres sortent de mon corps en même temps que le sang. Je veux faire sortir les flammes noires qui me détruisent et me brûlent. Je brûlerai chez toi, là d'où rien ne sort, là où sont enterrés nos secrets, nos nuits, nos soupirs, nos larmes, nos peurs, nos espoirs, nos paroles, nos rires, notre bonheur enfin !
Commenter  J’apprécie          00
LPDLouve   20 octobre 2016
La loi de Gaia de Caroline Giraud
Ne pas pouvoir se faire pardonner ... et le vouloir. Crier que l'on regrette, et ne jamais être entendu. C'est ça, la pire des punitions. Comprendre qu'on s'est trompé et rester prisonnier de cette vérité que tout le monde nous refuse. Savoir, et entendre les autres nous nier ce savoir. Avoir changé, être enfin bon et continuer d'être montré comme le méchant, à tous jamais. Ne jamais pouvoir revenir sur ses pas.
Commenter  J’apprécie          00
LPDLouve   20 octobre 2016
La loi de Gaia de Caroline Giraud
Elle s'appelait Mira. C'était ma petite sœur. Elle avait quatorze ans quand il y a eu le bombardement nucléaire qui a détruit le pays. Toute ma famille a été réduite en cendres ce jour - là ... moi, j'étais parti à l'étranger un an pour apprendre la langue. Mira m'avait laissé sa chaîne pour que je pense à elle. Je n'ai jamais pensé qu'à elle, toute ma vie. Et encore maintenant ...

Commenter  J’apprécie          00
LPDLouve   20 octobre 2016
La loi de Gaia de Caroline Giraud
J'avais vu Sarah se jeter devant moi, prête à porter mon fardeau à ma place. Je n'étais plus le tatoué, le robot sans émotion ni personnalité, qui ne servait qu'à nettoyer la maison et couper les arbres. J'étais devenu quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          00
ViviBookstory   31 octobre 2017
Les étudiantes fauchées ne prennent pas le taxi de Caroline Giraud
Il est difficile de porter plainte lorsqu’on est coupable d’être une victime.
Commenter  J’apprécie          10
ViviBookstory   31 octobre 2017
Fleurs sur béton de Caroline Giraud
L’entreprise avait toujours été le lieu du mensonge, de la tromperie, des coups-bas, des rumeurs, du stress, de la mauvaise concurrence, et moi, si paisible au milieu des maux, je n’avais jamais rien vu.
Commenter  J’apprécie          00
l-opulence-de-la-nuit   02 juillet 2020
Cendres d'art de Caroline Giraud
Le bonheur était la priorité, après le progrés. Le malheur avait disparu, toute forme de souffrance était lointaine, et voilà qu'on entendait un son inconnu qui reversait des émotions disprues.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Star Wars - La Trilogie de Thrawn

Qui est le second du Grand Amiral Thrawn ?

Le capitaine Piett
Le capitaine Pellaeon
Le capitaine Needa

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : star warsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..