AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.25 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Catherine Chalier est l’écrivain et philosophe.

Professeur de philosophie à l’Université de Paris X-Nanterre, elle s’intéresse tout particulièrement aux liens entre la philosophie et la source hébraïque de la pensée. Sa démarche d’écriture et son approche de la spiritualité juive la rendent particulièrement proche de l’esprit et de la forme des Carnets spirituels.

Elle est l'auteur de l’excellent Traité des larmes, fragilité de Dieu, fragilité de l’âme.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Cath36   11 janvier 2012
Le désir de conversion de Catherine Chalier
Prêter attention à son intériorité, à ses propres changements, spirituels et émotionnels, c'est en effet découvrir que la réalité dite extérieure est animée d'un même dynamisme. L'intuition métaphysique en effet - la dilatation de l'esprit dans la chose qu'il étudie - précède le travail conceptuel, mais elle unifie aussi le soi et ce qu'il perçoit. Elle est une conversion, un retournement vers une source de vie dont l'homme, contrairement à ce qu'il croit souvent, n'est pas séparé.
Commenter  J’apprécie          100
Cath36   31 décembre 2011
Le désir de conversion de Catherine Chalier
La transformation de l'âme, sa félicité et sa sagesse sont bien une seule et même chose. Cela requiert seulement -mais c'est insurmontable le plus souvent- de savoir tourner son regard dans la bonne direction, ce qui va de pair avec une nouvelle façon de penser et de se conduire...

Le passage, souvent long et difficile, de l'ignorance à la connaissance constitue également l'avancée lente, éprouvante et décisive, vers une nouvelle et sage façon de vivre.
Commenter  J’apprécie          100
Henri-l-oiseleur   22 mars 2019
Le Rabbi de Kotzk de Catherine Chalier
On mentionna au rabbi de Kotzk l'existence d'un Juste qui affirmait avoir la force de ressusciter les morts. Il répondit : - Ressusciter les morts, c'est l'affaire du Saint, béni soit-il [Dieu], un Juste doit ressusciter les vivants.



p. 72
Commenter  J’apprécie          100
Henri-l-oiseleur   23 mars 2019
Le Rabbi de Kotzk de Catherine Chalier
"C'est pourquoi je lui donne (à Pinhas) mon alliance de paix." (Nombres 23.12)

La paix véritable n'est pas une renonciation mais une paix qui advient après un long combat. Une telle paix est durable.

P. 85
Commenter  J’apprécie          90
Cath36   14 janvier 2012
Le désir de conversion de Catherine Chalier
Il pensait que la conversion -le retournement du faux soi vers une source qui l'appelle à la vie créatrice- pouvait seule, ultimement, apporter un réel espoir aux hommes, chacun devant trouver sa voie pour y parvenir. Jamais Merton ne ressembla aux convertis dogmatiques qui croient à l'unicité du chemin vers Dieu. De là viennent sa grande ouverture d'esprit, sa profonde et insatiable curiosité à l'égard des autres religions.
Commenter  J’apprécie          80
Henri-l-oiseleur   18 juin 2018
Kalonymus Shapiro : rabbin au ghetto de Varsovie (1889-1943) de Catherine Chalier
(1942)



Les pleurs et la tristesse que l'homme ressent seulement en lui-même et pour lui-même peuvent le briser et le faire tomber au point qu'il ne peut plus rien faire. Mais les pleurs qu'il verse avec le Saint, béni soit-Il, le renforcent. Il pleure et il retrouve de la force, il est brisé mais il retrouve le courage d'enseigner et de servir Dieu.



Il est difficile de se relever une fois, deux fois, etc. de toutes ces souffrances. Mais quand quelqu'un fait un effort et relève la tête, qu'il se met à s'occuper de la Torah et à prier, alors il pénètre dans les lieux secrets où le Saint, béni soit-Il, pleure et se lamente avec lui, si l'on peut s'exprimer ainsi. Il retrouve même la force d'étudier la Torah et de servir Dieu.



p. 147
Commenter  J’apprécie          70
Henri-l-oiseleur   24 mars 2019
Le Rabbi de Kotzk de Catherine Chalier
Tant qu'un homme vit, il ne peut penser avoir terminé d'étudier.

P. 72
Commenter  J’apprécie          90
Henri-l-oiseleur   23 mars 2019
Le Rabbi de Kotzk de Catherine Chalier
"Qui augmente son savoir, augmente sa souffrance." (Eccl. 1.18)

Et malgré cela, il vaut la peine de savoir, et la souffrance elle-même y conduit aussi.

Quelqu'un dit au rabbi de Kotsk :-Ne vaudrait il pas mieux que je sache moins de choses, puisque "Qui augmente son savoir, augmente sa souffrance"?

Il lui répondit : au contraire, il est bon de savoir beaucoup de choses, même si on souffre.

Il vaut mieux continuer d'augmenter beaucoup son savoir plutôt que de souffrir pour un petit savoir.

P. 92
Commenter  J’apprécie          74
Cath36   31 décembre 2011
Le désir de conversion de Catherine Chalier
La philosophie a, depuis longtemps médité la conversion. Elle ne l'a pas pour autant relié à une foi religieuse ou à un secret propre à telle ou telle personne, puisqu'elle a surtout vu en elle la possibilité d'un retour vers une vérité proposée à quiconque la cherche en avançant sur un chemin spéculatif, partageable avec autrui même s'il culmine dans une intuition ou une contemplation où, semble-t-il, la solitude est de mise.
Commenter  J’apprécie          70
Cath36   11 janvier 2012
Le désir de conversion de Catherine Chalier
Etudier comment l'évolution est créatrice et y découvrir une source vivante constamment active, c'est, indissociablement, se découvrir soi-même capable de penser, en plénitude, ce qui excède les limites de notre savoir... et réaliser qu'on participe à la grande oeuvre de la création jusqu'à se "sentir plus joyeux et plus fort."

Cette joie et cette force naissent bien de ce sentiment de participation, elles témoignent de la certitude que, malgré les échecs qu'elle a subis, et continue de subir quant la matière prévaut sur l'élan, la création se poursuit, autour de nous et en nous.

Mais d'où vient cette étonnante capacité à trouver des lignes de fissure qui permettent encore à la vie de passer quand elle a dévié, rétrogradé ou échoué, que ce soit dans la nature ou en soi-même ? D'une force et d'une générosité premières qui ne sont pas captives de la matière et qui, sans cesse, font apparaître de nouvelles réalités à travers celles qui disparaissent, répond Bergson.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La Bible: le Nouveau Testament

Combien y a-t-il d'évangiles dans le Nouveau Testament?

1
2
3
4

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , christianisme , bibleCréer un quiz sur cet auteur

.. ..