AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.9 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Louvain-la-Neuve , 1975
Biographie :

Catherine Deschepper est docteure en langue et littérature médiévale.

Ajouter des informations
Bibliographie de Catherine Deschepper   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Province de Liège. Résidence d'écriture du château de Paille. Propriété de Gédéon de Ducart d'Olise, mécène engagé. Ils sont quatre ! Quatre invités par « La Société des Auteurs en Devenir » pour plusieurs semaines en résidence d'écriture. Tous n'ont à leur actif qu'une seule publication. Ub seul sera publié... Catherine Deschepper, l'auteure facétieuse, nous balance ici une comédie qui s'apparente à une pièce de théâtre de boulevard. Humour garanti qui sera apprécié par tous ceux dont les zygomatiques ne sont point trop ankylosés suite au port du masque qui contribue à notre sauvegarde en ces temps de pandémie covidienne. Mais ces auteurs débutants, et leurs deux mécènes, sont-ils si caricaturaux que cela ? le monde de l'édition qu'elle égratigne avec délectation serait-il vraiment aussi éloigné de ce qu'elle laisse entendre ? Et ces critiques littéraires au jugement si sûr qu'il peut faire et défaire des carrières, sur quoi repose leur expertise ? Merci à Catherine Deschepper et aux éditions Weyrich. https://blog.weyrich-edition.be/category/plumes-du-coq/ Merci à la librairie Cook&Book qui une fois encore nous a accueillis pour tourner cette vidéo. https://cookandbook.com/librairies/litterature/ Pour soutenir cette chaîne n'oubliez pas de partager, de vous abonner et de placer un petit pouce en l'air. Merci.

+ Lire la suite

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
saigneurdeguerre   15 octobre 2021
Le complexe du gastéropode de Catherine Deschepper
Selon Roger, le texte était - qu'on lui pardonne l'expression - de la resucée de bonnes intentions. Une vraie merde. Un vrai succès de librairie.
Commenter  J’apprécie          132
saigneurdeguerre   16 octobre 2021
Le complexe du gastéropode de Catherine Deschepper
Une sommité de la poésie ne pouvait être normale, il fallait qu'elle eût un comportement erratique, une souffrance fondamentale, une inadaptation au monde et à autrui, voire, comme chacun, à soi-même.
Commenter  J’apprécie          121
saigneurdeguerre   16 octobre 2021
Le complexe du gastéropode de Catherine Deschepper
Ce n'était pas qu'il voulait être seul, c'était qu'il ne parvenait pas à être avec les autres. Et cette infirmité délétère avait transfiguré son élan de vie en colère et dédain contre tous. Il était naturel, dans de telles conditions, qu'il s'instituât poète.

Catégorie : "maudits".
Commenter  J’apprécie          110
saigneurdeguerre   15 octobre 2021
Le complexe du gastéropode de Catherine Deschepper
Monsieur Proust écrit "Longtemps, je me suis couché de bonne heure" et paf, toute l'armada de la critique littéraire s'émeut. Pourtant, franchement, ça sent mauvais, cette phrase, on sait d'emblée qu'on va s'emmerder. Parce qu'un homme qui se couche de bonne heure, bon, d'accord, ça témoigne d'une bonne hygiène de vie, d'un tempérament discipliné et tout et tout, mais, en même temps, on perçoit déjà qu'on ne va pas se tordre de rire. Rigidité, pruderie, dogmatisme, pas de quoi se gratter les côtes.
Commenter  J’apprécie          60
saigneurdeguerre   16 octobre 2021
Le complexe du gastéropode de Catherine Deschepper
En fait, Emile n'était pas dupe. Des autres. De la Littérature. Et surtout de lui-même. Il savait que son goût et son attrait pour la poésie, sa dimension obscure et sa posture d'auteur incompris n'étaient que des paravents à son incapacité notoire à vivre parmi les humains.
Commenter  J’apprécie          50
adtraviata   07 avril 2016
Un kiwi dans le cendrier de Catherine Deschepper
« Emma

Trente ans

Mariée

Quatre enfants



Emma est de ces femmes qui ont, au regard des autres femmes, tout réussi. Elle est entrée dans la vie avec un capital de départ suffisamment riche pour pouvoir laisser les conventions s’installer de façon durable et efficace dans son modèle d’existence. Emma a bien évidemment eu une enfance protégée (un peu trop), une adolescence timide (un peu trop), quelques complexes qui la poursuivent (beaucoup trop). Elle est sortie de l’âge ingrat avec un carnet de bal peu rempli et un imaginaire saturé de romances. Elle a, tout naturellement, fait des études de lettres, qu’elle a réussies sans encombre et au cours desquelles elle a rencontré ce qui, à ce moment-là, devait correspondre autant que faire se peut au prince charmant. Elle a veillé à le choisir perspicace, beau, et attentionné. Elle a multiplié les références littéraires, afin de trouver, dans chacun des gestes, actes et pensées du prince la confirmation de son état. Il était drôle, c’était un héros de Perrault (confondant en cela le personnage et l’écriture de l’auteur, le prince devenant Perrault lui-même). Il était sombre, elle évoquait les romantiques, très sombre, il en devenait Allemand. Avait-il quelque pensée légère qu’il dégageait un potentiel érotique aussi interdit que la lecture des romans du Marquis de Sade. Son indifférence même s’apparentait au flegme apparent des hommes tout en retenue de l’Angleterre de Jane Austin, mais sans nul doute, il devait se consumer d’amour à l’intérieur. » (p. 8 – première page)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
adtraviata   07 avril 2016
Un kiwi dans le cendrier de Catherine Deschepper
« Ce qui est terrible, quand on y pense, c’est qu’Emma n’a donc jamais eu de salle de bain, puisqu’ayant quitté une famille, dont elle était membre plus ou moins consentant, pour fonder une famille dont elle est membre plénipotentiaire, elle a simplement glissé de position comme la savonnette dans la baignoire de ses illusions ablutives. De la même manière qu’elle s’interroge sur son statut de membre de la famille, elle s’interroge sur la posture à adopter au sujet de la salle de bains. » (p. 30)
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Des titres colorés

De quelle couleur est la Dame qui rend visite à Oscar dans le roman d'Eric Emmanuel Schmitt ?

Bleue
Blanche
Rouge
Rose

12 questions
5573 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature étrangère , couleurCréer un quiz sur cet auteur