AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.61/5 (sur 285 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Valence, Drôme , le 22/06/1958
Biographie :

Catherine Fradier est un écrivain français de romans policiers.

Elle a exercé de nombreux métiers avant de se consacrer exclusivement à l'écriture. Elle a été successivement réceptionniste, barmaid, fonctionnaire de police (première femme de la brigade de nuit du 13e arrondissement de Paris), agent de sécurité, commerciale, propriétaire d'un bar restaurant dans le Vercors, assistante administrative, surveillante de nuit, VRP dans l'édition pour la jeunesse.

Devenue complètement inadaptée au travail salarié, elle a décidé de se consacrer l'écriture sous toutes ses formes: romans policiers et d’espionnage, scénarios de courts et de longs métrages, animation d’ateliers d’écriture dans les établissements scolaires et les bibliothèques.

En 2003, elle suit une formation de scénariste à l’IMCA et participe en 2004 au Marathon d’écriture du court métrage dans le cadre du Festival international des scénaristes qui se tient alors à La Ciotat, et à l’issue duquel elle obtient le Prix du Jury européen pour "Ailleurs la moquette est plus douce".

Elle a reçu le Grand prix de littérature policière 2006 pour "La Colère des enfants déchus", le prix SNCF du polar 2008 pour "Camino 999" (qui fut attaqué par l'Opus Dei lors d'un procès retentissant).

Auteure d’une douzaine de courts métrages dont sept réalisés en milieu scolaire, elle obtient une bourse du Fonds d’Aide à l’Innovation audiovisuelle pour son projet de série télévisée "Cristal défense", premier titre éponyme d’une trilogie (Prix Michel Lebrun 2010), suivi de "La face cachée des miroirs" (2011) et du "Stratagème de la lamproie" (2014), publiés au Diable Vauvert.

En 2017, Catherine Fradier publie un nouveau thriller très sourcé, "Dossier Kastor", qui place au cœur de son intrigue le terrorisme nucléaire.

Elle vit à Valence dans la Drôme.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Catherine Fradier   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans cette interview, Catherine Fradier revient sur son processus d'écriture et les sujets qui l'ont animé pour l'écriture de son roman "Et nous aurons l'éternité". « En laissant mourir le roman, l'homme avait laissé mourir quelque chose de lui, peut-être son humanité. » Norma, vieille dame au caractère bien trempé, vit avec l'urne de son défunt mari parmi ses nombreux voisins. Romancière au crépuscule de sa vie dans un monde dévasté, elle doit quitter son appartement voué à la destruction et finir ses jours dans un établissement de retrait. Mais telle une Shéhérazade déterminée à obtenir un délai pour choisir sa fin, elle accepte d'être interviewée par une étudiante sur sa vie de « fictionneuse » alors que les livres ont disparu. Et toutes les fictions sont bonnes pour prolonger son récit… Belle réflexion sur la mort, l'amour et la place du livre, un roman réjouissant d'une grande originalité, entre dystopie et littérature.

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
Un quart d'heure plus tard, Kara, accompagnée de Luc et de Quint, garait sa voiture dans le parking souterrain d'un immeuble situé à deux cents mètres du sien, une place qu'elle avait négociée avec un écolo qui ne circulait plus qu'à vélo.
Tous trois se tenaient devant la rangée de boîtes aux lettres, le regard rivé vers l'une d'entre elles, qu'une enveloppe blanche encombrait. Kara glissa deux doigts dans la fente.
Une dépêche AFP reprenait le texte envoyé aux deux journalistes. Il s'agissait bien d'un titre. Un fait divers.

"Un homme de 42 ans domicilié à Nanterre (92), a trouvé la mort hier après-midi, alors qu'il était en train de rénover une clôture pour le compte d'une société de travaux publics de Créteil. Les faits se sont produits au quartier de Fayolles, près de la serre abritant l'élevage de truites de Nanterre. Laurent Michat actionnait un système automatique d'enrouleur de fil de fer lorsque, pour une raison indéterminée, il s'est trouvé pris entre le bobineau et le fil. Il est mort étranglé. Une enquête a été ouverte."

La dépêche datait de la veille.
Kara émit un ricanement.
- On est même informés avant que les journaux ne soient en kiosque. Au train où vont les choses, on sera bientôt conviés sur la scène du crime.
Commenter  J’apprécie          230
Que lui arrivait-il ? Pourquoi n'avait elle jamais eu droit au bonheur, comme tous ces gens qui vivaient avec leurs enfants, comme ces vieux qui passaient leur retraite ensemble après une longue vie qui, sans avoir été toujours facile, avait été acceptable, se décrivant des bobos qui assaillent leurs corps vieillissants. Pourquoi tout devait lui être arraché, comme ses livres que l'on égarait avant de les voir entièrement lus ?
Commenter  J’apprécie          160
Le padre Carmina se leva, la fille resta en retrait, ne perdant pas de vue les occupants du petit salon, la porte, la fenêtre. La main droite dans la poche de son blouson, elle marcha dans les talons du prêtre.
Quintilius la suivit d'un regard rêveur.
- Mon prochain reportage, je le fais sur les escort-girls.
Luc ricana.
- Si tu arrives à interviewer Maria, je mange un rat.
- Tu la connais ? demanda Kara.
- Tu parles, une terreur. Une fille redoutable. Cinquième dan de karaté, escrimeuse, tireuse d'élite. Elle pilote avion et hélicoptère.
- Et en broderie, elle donne quoi ?
Kara n'avait pu s'empêcher.
Commenter  J’apprécie          130
- C'est quoi exactement, l'Opus Dei ?
- L'Oeuvre de Dieu pour tous. Sinon, l’Église dans l’Église, la garde blanche, Santa Mafia, ou bien le bras armé du Vatican pour d'autres. Une organisation patriarcale, quasi militaire, élitiste et autoritaire, cultivant le goût du secret et qui est destinée à sauver l’Église catholique. C'est la plus forte concentration de pouvoir intégriste dans l’Église. Elle travaille dans l'ombre, s’intéresse à la noblesse, à l'intelligentsia et a une grande influence dans les sphères politiques, économiques et culturelles. L'Oeuvre dispose d'un solide capital pour financer ses activités et le gère à travers des fondations disséminées sur tous les continents.
Commenter  J’apprécie          120
- Ne me mens jamais, Vincent, parce que je ne te le pardonnerai pas.
Il hésita avant de répondre.
- Aime la vérité mais pardonne à l'erreur.
Elle aurait un jour à méditer cette citation.
Commenter  J’apprécie          120
Il faut dire que j'ai parfois du mal à comprendre les blagues des neurotypiques,c'est à dire les gens qui ne présentent pas de troubles du spectre autistique.
Commenter  J’apprécie          120
Kara pensa à ces gens qui dansaient, riaient ou buvaient. Il y avait si longtemps qu'elle ne s'était trouvée dans une fête.
Passer ses journées le nez plongé dans les remugles du monde ne prédisposait pas à se trémousser sur la chenille qui redémarre.
Commenter  J’apprécie          110
Le corps de Surrel se raidit soudain en un soubresaut convulsif. Le sang cessa de couler, le procureur venait de mourir. Exécuté pour avoir abusé, violé, torturé des gosses pendant près de quarante ans. Une infâme ordure venait de crever sous ses yeux. Un tremblement la parcourut, elle tentait de rassembler des mots qui s'étaient vidés de leurs sens ; pardon, compassion, rédemption, rémission.
Exécution.
Commenter  J’apprécie          100
En pleurant, la femme au sari articule quelques mots en bengali à l'adresse du docteur Sourieau. Elle la supplie de sauver Anil,son fils unique .Anil refuse toute nourriture et veut se laisser mourir .
Commenter  J’apprécie          100
Elle l'aperçut, assis à une table un peu à l'écart de celle des autres. Les cheveux blancs, grand, mince, distingué, Michel Montalban avait de la classe.
Elle se pencha et lui embrassa la joue.
- Bonsoir papa.
Un tête à tête dont elle ne se lassait pas. Avec le temps, ce moment d'intimité était devenu indispensable, le sentiment qu'un décompte à rebours, insidieux, gravait dans le marbre chacune de leurs rencontres. Un jour, elle serait seule au monde.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Catherine Fradier (360)Voir plus

Quiz Voir plus

Une petite chose sans importance

De quelle maladie est atteint Sacha ?

Asperge
Asperger
Gastro
Cancer

5 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Une petite chose sans importance de Catherine FradierCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..