AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.7 /5 (sur 221 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nice , 1973
Biographie :

Catherine Locandro est une écrivaine et scénariste française.

Elle publie son premier roman, Clara la nuit, qui remporte le prix René Fallet, en 2005.

Catherine Locandro vit à Bruxelles.

Ajouter des informations
Bibliographie de Catherine Locandro   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Les Papillons noirs de Gabriel Katz aux éditions le Masque • le portrait de Greta G. de Catherine Locandro aux éditions Les Pérégrines https://www.lagriffenoire.com/le-portrait-de-greta-g.html • le Secret Hemingway de Brigitte Kernel aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/le-secret-hemingway-1.html • Jours brûlants à Key West de Brigitte Kernel aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/jours-brulants-a-key-west.html • Un fils de Angelo Arancio aux éditions L'échelle du temps https://www.lagriffenoire.com/un-fils.html • Un profond sommeil de Tiffany Quay Tyson et Héloïse Esquié aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/un-profond-sommeil.html • Étés anglais : La saga des Cazalet de Elizabeth Jane Howard et Cécile Arnaud aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/la-saga-des-cazalet-i-etes-anglais-la-saga-des-cazalet-i.html • À rude épreuve : La saga des Cazalet II de Elizabeth Jane Howard et Cécile Arnaud aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/la-saga-des-cazalet-ii-a-rude-epreuve-la-saga-des-cazalet-2.html • Confusion : La saga des Cazalet III de Elizabeth Jane Howard et Cécile Arnaud aux éditions de la Table Ronde https://www.lagriffenoire.com/confusion-la-saga-des-cazalet-iii.html • Nouveau Départ : La saga des Cazalet IV de Elizabeth Jane Howard et Cécile Arnaud aux éditions de la Table Ronde https://www.lagriffenoire.com/nouveau-depart-la-saga-des-cazalet-iv.html • La fin d'une ère : La saga des Cazalet V de Elizabeth Jane Howard et Cécile Arnaud aux éditions de la Table Ronde https://www.lagriffenoire.com/la-fin-d-une-ere-la-saga-des-cazalet-v.html • Poussière d'homme de David Lelait-Helo aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/poussiere-d-homme.html • Je suis la maman du bourreau de David Lelait-Helo aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/je-suis-la-maman-du-bourreau.html • Les enfants endormis de Anthony Passeron aux éditions Globe https://www.lagriffenoire.com/les-enfants-endormis.html • Quand je serai grand, je serai Nana Mouskouri de David Lelait-Helo aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/quand-je-serai-grand-je-serai-nana-mouskouri.html • Vivre vite de Brigitte Giraud aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/

+ Lire la suite

Citations et extraits (94) Voir plus Ajouter une citation
Il avait baissé la tête, ne se sentant pas capable d'affronter son regard, mais le visage de la tragédienne et sa lumineuse tristesse avaient eu le temps d'entrer en lui, à jamais fixés sur la surface sensible de son esprit.
Commenter  J’apprécie          190
Elle réalisait à présent qu'elle avait cherché son père, dans les hommes qu'elle avait aimés, et qu'elle s'était heurtée à chaque fois à l'antagonisme de ses propres sentiments : le désir de s'abandonner et la nécessité de se préserver, l'attirance et le rejet.
Commenter  J’apprécie          170
- Moi je n'étais pas seule tant que mes sœurs étaient là. Les parents meurent, les enfants finissent par s'en aller. Mais les frères et les sœurs, c'est la seule famille qui reste. La seule sur laquelle on puisse compter.
Commenter  J’apprécie          170
Lila s'était toujours trouvé un chevalier servant pour pardonner ses excès et payer ses factures. Il y avait eu son agent, son second mari, et puis ce "saint-proprio" que Sabine n'avait jamais rencontré . Les hommes aimaient les paumées.
Commenter  J’apprécie          150
Mon père ne cessait de répéter que la famille était synonyme d'emprisonnement et d'hypocrisie. Même celle qu'il avait créée par la suite, la nôtre, semblait l'étouffer.
Commenter  J’apprécie          150
Ce que Luca racontait à Alberto, c'était en fait à la Chanteuse qu'il le racontait, même s'il évitait de poser ses yeux sur elle de peut d'être encore plus gêné. Elle s'en rendait compte, il en était certain. Il ressentait physiquement l'attention qu'elle lui portait, ce fil invisible tendu entre eux...
Commenter  J’apprécie          140
- Naïvement , quand j'ai commencé à enseigner, j'ai cru que ma mission était de leur apprendre à penser par eux-mêmes. Mais en fait, je suis juste là pour leur mettre des notes et leur faire décrocher l'examen final.
Commenter  J’apprécie          131
Désormais, c'était sur Facebook que l'on apprenait la mort des gens. Entre une vidéo de chatons et un selfie, le réseau social faisait office de de rubrique nécrologique à l'échelle internationale. De plus, les pages des défunts restaient souvent actives bien après leur disparition, et leurs amis, véritables ou virtuels, continuaient d'y laisser des messages, s'adressant directement à eux pour présenter leurs condoléances, exprimer leur tristesse et regrets. On parlait donc aux morts sur Facebook, principalement pour se sentir exister aux yeux des vivants.
Commenter  J’apprécie          120
" [...] On voyait sur le film ce qu'on n'avait pas tout à fait vu en réalité. Entre elle, la pellicule et l'écran, un accord inexplicable se faisait. Un rapport mystérieux..." Garbo, créature de cinéma par excellence, qui ne se révèle entièrement qu'à travers l'émulsion du film.
Commenter  J’apprécie          120
Il se leva, alla dans la salle de bain et se passa la main dans les cheveux en se regardant dans la glace. Il avait envie de sexe. Il savait qu'il le trouverait dans la rue, juste en bas de chez lui, comme toujours. Cette perspective le rassura, adoucit ses traits. Il quitta l'appartement.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Catherine Locandro (286)Voir plus

Quiz Voir plus

QCM sur le vœu du paon (Jean Come-Noguès)

Comment se nomme le jongleur qui est l'idole de Grillot ?

Nordi
Ragonne
Jordi

8 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : Le Voeu du paon de Jean-Côme NoguèsCréer un quiz sur cet auteur

{* *} .._..