AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.6 /5 (sur 179 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 26/02/1941
Biographie :

Catherine Missonnier est née à Paris, en 1941, pendant la guerre. Petite elle a entendu exploser beaucoup de bombes pas loin de chez elle. C’est peut-être pour exorciser ses peurs d’enfant qu’elle a besoin d’écrire des histoires qui finissent bien.
En fait elle n’a commencé à écrire que fort tard. Elle a d’abord pris le temps de découvrir quelques pays (Madagascar, la Côte d’Ivoire, les USA, l’Argentine…) et de faire des études pas très drôles , mais fort utiles pour trouver un travail passionnant et impossible : transformer les cités de banlieue en lieu où il fait bon vivre.
Ce qui s’y passe aujourd’hui prouve que ses efforts n’ont pas servi à grand chose. C’est d’ailleurs parce qu’elle s’en est rendue compte qu’elle a décidé un jour de laisser tomber et d’écrire des histoires.
Depuis toute petite elle en avait inventé des centaines, pour se faire peur, pour amuser ses amies de pension, pour calmer ses quatre enfants. Elle n’avait jamais pensé les écrire. En 1988 elle s’est lancée et depuis elle a publié une trentaine de romans et quelques nouvelles, passant allègrement du roman d’espionnage pour CE2, au polar sombre sur fond de banlieues déglinguées (qu’elle connaît bien), au récit d’amours adolescentes sous des tropiques encore colonisés.
+ Voir plus
Source : http://www.m-e-l.fr/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=48523 UNE LIGNÉE DE FEMMES Peut-on échapper à l'emprise de sa mère ? Catherine Missonnier TÉMOIGNAGE, AUTOBIOGRAPHIE, RÉCIT Jusqu'à quel point sommes-nous le produit de notre histoire familiale. Avons-nous même une marge de liberté ? A travers le destin de quatre générations de femmes tentant à toute force de concilier leurs aspirations créatrices, leur soif de respectabilité et leur désir d'enfants, l'auteure décrypte la genèse du moule qui l'a façonnée. Broché ISBN : 978-2-343-06546-5 ? novembre 2015 ? 356 pages Prix éditeur : 26 ? 24,70 ?
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Korrigan   13 novembre 2014
Enquête à l'école - Les CM2 à la une de Catherine Missonnier
Petit à petit, le journal "Graffiti" avait pris forme. Il comportait cinq pages dont le clou était l'article de Nicolas.

" MENUS DE LA CANTINE À L’ÉCOLE "

Lundi : Salade fanée jaune et trois radis bien secs.

Pelote d'arêtes de poisson sur fils de haricots verts.

Yaourt frais.

Clémentines pourries.

Commentaire : Par chance, la corbeille à pain était pleine.

Mardi : Trois rondelles d'une espèce de saucisson qui pue la crotte (il paraît que ça s'appelle de l'andouillette).

Semelle de chaussure brûlée.

Lentille à l'eau et aux cailloux.

Flan au caramel, sans caramel.

Mercredi : Heureusement, il n'y a pas cantine.

Jeudi : Un demi-œuf dur à la mayonnaise. (Excellent. S'il y en avait eu deux par personne, ça aurait été mieux.)

Couenne de jambon au gras.

Reste de la semelle de chaussure de mardi, mélangé à de la purée à l'eau (Appelé "gâchis Parmentier" ).

Yaourt un peu piquant (date illisible).
Commenter  J’apprécie          70
PegLutine   25 septembre 2013
Le goût de la mangue de Catherine Missonnier
Anna, qu'est-ce que vous faites ici?

Le frère de Fanja est entré immédiatement après avoir frappé, comme s'il était attendu. Je suis seule dans la maison à peiner sur le texte d'Ovide, pas coiffée, un gros pull-over enfilé sur mon pyjama, absolument pas présentable.

- J'ai été renvoyée trois jours du lycée. Pour lectures subversives.

- Je me disais aussi que vos persiflages dénotaient une nature aventureuse.

- N'exagérons pas, je suis juste un peu curieuse et notre directrice particulièrement étroite d'esprit.
Commenter  J’apprécie          70
Chocolat33   09 septembre 2017
Le goût de la mangue de Catherine Missonnier
- Il s'est passé quoi en 1947 ?

Silence embarrassé des Lebouteux.

- Les principaux chefs politiques malgaches ont réclamé l'indépendance, énonce papa. Et la France a refusé.

- Pourquoi ?

- Les Français installés ici craignaient d'y perdre beaucoup d'argent, et puis ça aurait donné des idées à d'autres pays de notre bel empire colonial.

- J'imagine que les Malgaches n'ont pas été ravis.

- Ils ont pris les armes, mais ils n'ont pas tenu longtemps face à l'armée française. On en a tué pas mal et envoyé les chefs qui restaient au bagne.

Dans les livres de Léon, je n'ai rien lu sur cette révolte.

- Pourquoi on en parle jamais ?

- Nous n'en sommes pas très fiers. La répression a été sanglante. Et puis en oubliant, on minimise les faits, on les réduit à un évènement ponctuel qui ne risque pas se reproduire.
Commenter  J’apprécie          30
nadou_971   13 juin 2013
On ne badine pas avec les tueurs de Catherine Missonnier
Il gagne du terrain. Comment va-t-il me tuer ? Un coup de revolver ? Bruyant. Au couteau ? Je me débattrai comme un fou, je hurlerai. Il n'y a pas beaucoup de passants dans cette avenue archi-bourgeoise, il faudra crier fort pour les faire sortir de chez eux. Au revolver, avec un silencieux ! Comme il a dû tuer Simonard. Efficace et sans bruit, puis il disparaît, il enlève sa casquette, ses lunettes, et plus personne n'est capable de le reconnaître. À quelle distance doit-il se situer pour ne pas me rater ? Vingt mètres ? Dix mètres ? Collé à moi, ce sera encore plus sûr : le revolver tire à travers sa poche : flop, flop, le temps qu'on s'en aperçoive, il est déjà loin, et moi je suis mort.
Commenter  J’apprécie          30
Bibliotekana   18 juillet 2014
Laure et compagnie : Opération caleçon au CE2 de Catherine Missonnier
-Vous avez remarqué la forme blanche, derrière la fenêtre, crie Gilles tout excité, on aurait dit une figure.

-C'était peut-être un reflet, ou une tache sur le mur.

-Non, il y avait quelqu'un, concède Ludovic, le caleçon n'est pas parti tout seul.
Commenter  J’apprécie          40
Dexterette   06 juin 2012
Pièges et sortilèges de Catherine Missonnier
L'embêtant avec les psy, c'est que non seulement ils devinent les trois quarts de ce que vous voulez leur cacher, mais en plus ils vous le renvoient à la figure sans ménagement. Pour bien montrer leur pouvoir.
Commenter  J’apprécie          40
Chocolat33   09 septembre 2017
Le goût de la mangue de Catherine Missonnier
En quelques mois, Léon, tu m'as appris que la vie pouvait avoir plus de goût qu'un roman d'Alexandre Dumas. Tu m'as si bien aimée, honorée, désirée que je me suis mise à exister. La fille qui était dans l'emballage est sortie. Et maintenant tu me plantes là, avec ce manque de toi qui me fait mal partout. Tu n'y es pour rien mais c'est insupportable.
Commenter  J’apprécie          30
Troisieme6   24 mars 2014
Sombre trafic de Catherine Missonnier
" Le plus grand et le plus poilu a commencé à attraper les balles au vol et à les malaxer comme de la pâte à modeler .

- Alors mendigot , on fait son petit numéro ?

Boris ne supporte pas de voir maltraiter ses balles .

- Je ne fais pas la manche , je travaille . Rendez-moi mes balles .

- Viens les chercher , connard . "
Commenter  J’apprécie          20
julienraynaud   14 décembre 2015
Folle à tuer ? de Catherine Missonnier
Avant de mourir, maman a eu le temps de m'apprendre certaines choses utiles.
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   23 février 2019
Folle à tuer ? de Catherine Missonnier
- J'ai fait un drôle de rêve. J'étais dans un lavabo, enfin je ne sais plu si j'étais dedans ou si je le regardait, et tout à coup il s'est vidé. Et je suis partie dans les tuyaux avec l'eau. Une chute vertigineuse.



Silence attentif dans mon dos. J'ai déjà connu pas mal de chutes, dans mes rêves ou dans mes associations d'idées qui surgissent de je ne sais pu quand, enfouie dans son grand fauteuil, je laisse vagabonder mes pensées.



- Et tout à coup, j'ai débouché dans un lac bleu, tiède, et je me suis mise à nager, sans effort, juste comme on joue.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Catherine Missonnier (255)Voir plus


Quiz Voir plus

Folle à tuer

Qui est l'auteur du livre?

Charles Perrault
Guy de Maupassant
Catherine Missionner
Mozart

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Folle à tuer ? de Catherine MissonnierCréer un quiz sur cet auteur