AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.89 /5 (sur 115 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1976
Biographie :

Cécile Cabanac est journaliste, réalisatrice et auteure.

Elle fait ses armes en presse écrite au journal "Sud-Ouest".

Après une Maîtrise d’histoire contemporaine à l’Université Montaigne à Bordeaux, elle a ensuite intégré l’École supérieure de journalisme de Lille. Elle s’y spécialise dans l’audiovisuel.

Diplômée de la 75e promotion, elle rejoint, en 2001, TF1 à Paris comme JRI (journaliste reporter d’images).

Maniant avec dextérité la caméra, elle réalise de nombreux reportages pour journaux télévisés de TF1 et LCI.

En tant que journaliste réalisatrice, Cécile intègre ensuite "Le magazine de la santé" sur France 5.
Elle sera également chroniqueuse au "Magazine de la Santé" ainsi qu’aux "Maternelles" sur France 5.

En parallèle elle réalise des documentaires de société pour France 5 et de nombreux numéros de l’émission "Faites entrez l’accusé" sur France 2.

Passionnée par la création, l’art, la musique, la mode et l’image, Cécile a été chef de projet communication au sein de Bonne-Graine, de 2015 à 2016.

Après "Des poignards dans les sourires" (2019), elle publie, en 2020, "Requiem pour un diamant".

page Facebook : https://www.facebook.com/CecileCabanac.Officiel

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Cécile Cabanac   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1045062-nouveautes-polar-des-poignards-dans-les-sourires.html Requiem pour un diamant de Cécile Cabanac aux éditions Fleuve Noir https://www.lagriffenoire.com/1053675-nouveautes-polar-requiem-pour-un-diamant.html • Je suis Jeanne Hebuterne de Olivia Elkaim aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/109376-divers-litterature-je-suis-jeanne-hebuterne.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsstock #editionspocket #editionsfleuvenoir
+ Lire la suite

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Lecoeurdunlivre   29 août 2019
Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac
Ils ont cette assurance tranquille des gens bien nés, cultivés et intéressants. Elle ne perçoit pas la moindre trace de doute chez eux. Habituellement, elle fuit la compagnie de cette espèce. Ce qu’elle aime au contraire, ce sont les tergiversations, les interrogations, les hésitations et les incertitudes. Toutes ces imperfections et ces doutes assumés qui rendent les humains à la fois complexes et profonds.
Commenter  J’apprécie          150
marina53   12 mars 2020
Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac
La vérité n’a pas les rondeurs confortables et familières de l’ignorance.
Commenter  J’apprécie          160
bagus35   14 septembre 2020
Requiem pour un diamant de Cécile Cabanac
Quelques heures auparavant, une cérémonie ronflante avait lieu dans un hôtel parisien.Des violons surannés geignaient leur notes poussives sous d'énormes lustres .Mathilde suffoquait dans cette atmosphère compassée.
Commenter  J’apprécie          70
bagus35   15 septembre 2020
Requiem pour un diamant de Cécile Cabanac
Ses longs cheveux de jais léchaient ses épaules comme une armée de serpents affamés.
Commenter  J’apprécie          70
chevalierortega33   30 septembre 2020
Requiem pour un diamant de Cécile Cabanac
Dans l’échantillon d’humanité qui l’entourait, en cherchant bien, on trouverait certainement de petites escroqueries, de grandes tromperies, de gros mensonges et de sales secrets. Tout ça se dégageait des corps et des esprits. Sur le visage tendu d’un homme occupé à lire le journal, il voyait ceux qui arnaquaient le fisc. Dans le regard fuyant de tel autre en costard, ceux qui piquaient dans les caisses. Dans l’attitude perdue d’une femme qui s’agrippait à la barre métallique, une mère maltraitante, ou bien la meurtrière d’un mari violent… C’est ainsi qu’il voyait le monde. Tel un immense chaos sombre. Au milieu de ce désastre, dans le fond, il ne se trouvait pas si mal.
Commenter  J’apprécie          30
chevalierortega33   30 septembre 2020
Requiem pour un diamant de Cécile Cabanac
À deux pas de la gare d’Anvers, le quartier des diamantaires cachait jalousement ses trésors derrière de discrètes façades de bureaux grises. Quelques bijoutiers affichaient en vitrine une marchandise de seconde zone pour assurer le folklore touristique, mais c’était bien à l’écart, dans des étages aux vitres fumées, que se négociaient 70 % des diamants de la planète.

Les rues étaient animées, partagées par les juifs orthodoxes en tenue traditionnelle et les marchands de pierres indiens venus en Europe leur tailler des croupières. Elena Pletchkova et Boris pressaient le pas pour se rendre chez les frères Rothman, qui comptaient parmi les quatre mille cinq cents diamantaires de la ville.
Commenter  J’apprécie          20
SZRAMOWO   14 septembre 2020
Requiem pour un diamant de Cécile Cabanac
Allongée sur son lit d’hôpital, la jeune femme fixait le plafond. Toute son attention était concentrée sur les bruits qui lui parvenaient du couloir. Depuis quelques minutes, elle écoutait la conversation de deux aides-soignantes occupées à critiquer le sale caractère du patient de la chambre 9, à deux pas de sa porte. Malgré la souffrance, elle essaya de se redresser. Sa voisine dormait à poings fermés, son corps, tout en volume, tordu sous un amas de draps. Une mèche de cheveux gras grisonnants s’échappait d’une couverture en laine marron tandis qu’un filet de bave luisait au bord de sa bouche ouverte. Chacune de ses lourdes respirations étouffées émettait un râle pénible. Tout, dans l’ambiance de ce lieu, contribuait à faire naître une puissante angoisse chez la jeune femme. Elle avait envie de fuir le plus loin possible, mais ses membres douloureux la clouaient sur place. 

La porte rose pâle de la chambre s’ouvrit avec un grincement, dévoilant le personnel soignant affairé à pousser d’imposants chariots dans le couloir. Un médecin suivi d’une infirmière approcha d’elle. L’homme d’une quarantaine d’années, le stéthoscope pendant de la poche, avait les manches de sa chemise bleue retroussées. Ses cheveux bruns en épis portaient encore les marques de ses doigts passés dans sa crinière quelques secondes plus tôt. Il lisait attentivement un document qui devait être son dossier médical. L’infirmière jeta un coup d’œil vide d’expression à la patiente, immédiatement accompagné d’un « Ça va ? » mécanique auquel cette dernière ne répondit pas. 

Elle était occupée à déchiffrer les petites lettres à moitié effacées sur l’étiquette de la blouse du médecin : « Professeur William Bonel ». Il lui adressa un sourire puis l’interrogea d’une voix grave et douce. 

— Vous avez bu votre bouillon ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesDeRudy   12 mars 2019
Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac
La vérité n’a pas les rondeurs confortables et familières de l’ignorance.la vérité pique,coupe, brise, brûle.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   16 février 2019
Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac
Jeanne se sent soulagée, comme si un verrou venait de sauter. Elle ne souhaite pas rester, elle ne pense qu’à quitter cette maison. Pourtant, dans son esprit, François la retient. Elle l’imagine seul et malheureux, allongé sur ce canapé, étranger à sa propre famille. Elle réalise qu’elle ignore tout de lui, de l’homme adulte qu’il est devenu. Elle regrette qu’ils n’aient pas été plus proches. Et comme chaque fois que des souvenirs de sa jeunesse émergent, elle est prise d’un frisson désagréable.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   16 février 2019
Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac
Son corps vient taper violemment sur les parois du luminaire. Chaque impact la déboussole pendant une fraction de seconde, puis elle repart au combat encore et encore. Cette obstination à vivre… à quoi bon ? Ce doit être ça l’instinct de survie… Le garçon se souvient que son père lui a expliqué que les mouches mâles ne vivent que vingt et un jours. Décidément, il ne comprend pas. Il se dit qu’à sa place, il n’insisterait pas.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Qui a écrit cette oeuvre?

Qui a écrit 1984 ?

H.G Wells
O Wells
S Beckett
G Orwell

11 questions
8791 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..