AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.33 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Cécile Revéret, professeur de Lettres Classiques, a enseigné pendant une trentaine d'années au Collège Jean-Jacques Rousseau
du Pré Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis).
Elle assure également la formation en grammaire de jeunes enseignants. Elle revisite ici son expérience au long cours dans un de ces établissements qu'on dit " difficiles "

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La faillite de l'école française Cécile Revéret http://www.lire-ecrire.org/conseils-pratiques/lectures-commentees/livres/la-sagesse-du-professeur-de-francais.html


Citations et extraits (9) Ajouter une citation
genou   15 janvier 2017
La sagesse du professeur de français de Cécile Revéret
"J’ai commencé, dès ces années-là, à résister. Et ce ne sont pas les quelques visites de pédagogues en mission qui auraient pu me convertir. Ainsi, on nous a demandé un jour de libérer nos élèves pour écouter une enseignante de lettres, remarquée en haut lieu pour l’originalité de ses cours. Cette dame avait été déchargée d’une partie de ses heures pour aller de ville en ville prêcher la bonne parole. En fait de conseils, elle ne nous en donna qu’un seul.

— Foin des cours de grammaire ou d’orthographe, des études de textes, etc. ! La seule chose qui plaît aux élèves, c’est leur faire écrire un roman policier. C’est ce que je fais moi-même.

— Dans quelle classe ?

— Mais dans toutes les classes : 6e, 5e, 4e, 3e.

— Combien de temps y consacrez-vous ?

— Plusieurs mois.

— Nos élèves ont déjà du mal à écrire une phrase ! Alors un roman !

— Ce qui compte, c’est que ce soit ludique.

— Comment faites-vous pour que tous les élèves participent ? Ont-ils tous assez d’imagination et de talent pour inventer et rédiger une intrigue qui en vaille la peine ?

— Ce n’est pas un problème : ceux qui n’ont pas d’idées et qui ne savent pas rédiger, je leur demande de recopier le texte des autres. Vous savez, faire de la copie, c’est un très bon exercice ! Enfin elle nous demanda comment nous occupions les cours de remédiation. Quand mon tour arriva, je pris ma voix la plus suave pour lui répondre :

— Je fais du Bled.

Le haut-le-cœur qu’elle ne put réprimer à la seule évocation du Bled fut un grand moment. Devait-elle manifester son agacement devant un professeur aussi obtus ? Elle choisit un ton de commisération apitoyée."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Under_the_Moon   09 janvier 2017
La sagesse du professeur de français de Cécile Revéret
Noter les élèves, les évaluer, est une des tâches les plus difficiles qui nous incombent. La note a été accusée des pires maux, au point que des associations militent pour sa suppression. Chaque professeur se bat en effet comme il peut avec cette besogne ingrate, qui le laisse souvent insatisfait, mais qu'on n'a jamais pu remplacer.
Commenter  J’apprécie          80
Under_the_Moon   07 janvier 2017
La sagesse du professeur de français de Cécile Revéret
[...] de multiples réformes se sont succédé, [....]. Un laboratoire fou. Il s'agissait avant tout d'innover, donc de brûler ce qui avait été pratiqué auparavant, c'est-à-dire ce qui avait fait de nous ce que nous étions, des gens ma foi plutôt bien instruits...

Dans les années 80, les Anciens et les Modernes ont cohabité. Dans les années 90, les réformateurs sont venus à nous, sur le terrain. Il s'agissait de persuader tous les récalcitrants du bienfait des nouveautés. En vrac : les cours decloisonnés et les séquences, la lecture méthodique, la pédagogie de projet, la construction du savoir par l'enfant, les parcours diversifiés, les IDD, la grammaire de texte, la typologie des discours etc.
Commenter  J’apprécie          60
Under_the_Moon   07 janvier 2017
La sagesse du professeur de français de Cécile Revéret
Saisir les relations que les mots entretiennent entre eux ou cerner l'articulation des propositions participent de la construction progressive vers l'abstraction et la conceptualisation. En d'autres termes, il s'agit de conduire les élèves vers les raisonnements spéculatifs, détachés de l'immédiat et de l'affectivité. En ce sens, la grammaire est bien plus que la grammaire.
Commenter  J’apprécie          60
Under_the_Moon   09 janvier 2017
La sagesse du professeur de français de Cécile Revéret
Les élèves tiennent à leurs notes. On leur reproche de ne travailler que pour elles. On reproche aussi aux notes de stigmatiser les différences entre les élèves. [...]



[...]

On se plaint qu'ils ne travaillent que pour la note. C'est souvent vrai. Et nous sommes tous agacés lorsque la première réaction, quand on fait faire un exercice, est un cri unanime : "Est-ce que ce sera noté ? ", induisant clairement : "Si ce n'est pas noté, à quoi bon nous casser la tête ? ".

Nous devons composer avec ce réflexe. Si la note les stimule et les fait travailler, eh bien, va pour la note ...
Commenter  J’apprécie          50
Under_the_Moon   07 janvier 2017
La sagesse du professeur de français de Cécile Revéret
Lire mal, c'est à peine mieux que ne pas savoir lire du tout. S'ils butent sur les mots, s'ils se reprennent constamment, s'ils font une petite pause avant chaque mot de plus de deux syllabes, c'est qu'on leur a appris à anticiper, à «deviner» le mot.
Commenter  J’apprécie          40
Under_the_Moon   07 janvier 2017
La sagesse du professeur de français de Cécile Revéret
Lorsque j'étais élève, je suis souvent sortie agacée du cours de français. Le professeur avait consciencieusement haché menu des poèmes qui, jusqu'alors, m'avaient enchantée. Maltraité, passé à la moulinette de la recherche des "assonances", des "anaphores" ou autres enjambements, le poème avait perdu toute sa beauté.
Commenter  J’apprécie          20
Under_the_Moon   07 janvier 2017
La sagesse du professeur de français de Cécile Revéret
[...] on obtient de meilleurs résultats en mettant la barre haut, si elle reste à leur portée.
Commenter  J’apprécie          30
Under_the_Moon   07 janvier 2017
La sagesse du professeur de français de Cécile Revéret
J'en viens à penser qu'il y a un âge propre à l'acquisition de telle ou telle connaissance : apprendre à distinguer un nom d'un verbe, c'est trop tard à 14 ans.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature et cinéma : qui joue qui ?

"Gatsby le magnifique" : Francis Scott Fitzgerald Qui incarne Gatsby dans le film de Baz Luhrmann en 2013 ?

Robert Redford
Leonardo di Caprio

10 questions
329 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , littérature , Acteurs de cinémaCréer un quiz sur cet auteur