AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 07/04/1979
Biographie :

Cédric Péron est conducteur de trains à la SNCF - Paris depuis 1999.

Il a aussi été musicien, dessinateur, pompier. Il peint également et expose dans sa région.

Aujourd'hui, il a envie de faire lire son travail, d'amener les lecteurs dans son univers.

Il est auteur des thrillers "Jusqu'où ?" et de "Le Quatrième Sceau".

page Facebook: https://www.facebook.com/norepecrivain/
Twitter: https://twitter.com/ced_peron



Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
raynald66   03 août 2017
Charly : Au commencement de Cédric Péron
Il s'est mis à cogner sur les barreaux comme un fou.

Les insultes sont arrivées en même temps. Toujours les mêmes.

Il hurlait à s'en faire péter les cordes vocales.

Putain que c'était bon. Je me délectais de ce que je voyais.

Ses mains étaient en sang. Son visage affichait un mélange

de haine et de peur.
Commenter  J’apprécie          30
Volkoff1951   16 juin 2016
Le quatrième sceau de Cédric Péron
Quand enfin il l’aperçut, au loin, il eut la désagréable surprise de la voir arrêtée, face à deux hommes qui, à vue de nez, ne lui voulaient pas que du bien. Leur attitude trahissait l’agressivité. « Il manquait plus que ça, merde ! ». David augmenta encore son allure. Il craignait pour elle. Il avait l’habitude de croiser à cet endroit des marginaux, cuvant leur mauvaise vinasse de la nuit. La plupart du temps, ils étaient bien trop dans le coaltar pour réussir à faire plus que soulever leurs paupières. Pas aujourd’hui manifestement. Ils avaient dû boire un ou deux litres de moins que d’habitude, ou bien une femme seule leur semblait une proie facile et attractive.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   19 mai 2017
Charly : Au commencement de Cédric Péron
Bon, elle était vieux jeu, mais elle le cachait bien, son jeu, justement. Elle avait un humour corrosif comme je les aime. J’adorais la voir sourire, toujours avec sincérité. Elle aimait que je la chambre sur sa tenue ou sa coiffure. Elle faisait partie, je pense, des rares personnes à rester droite dans ses bottes, à ne pas jouer le jeu des hypocrites aux dents longues qui bossaient ici. Ça lui valait d’ailleurs pas mal d’inimitiés, mais elle assumait sans faillir et n’hésitait pas à envoyer bouler ceux qui l’emmerdaient. C’est aussi pour cette raison que j’aimais bien cette femme.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   13 décembre 2017
Charly : La traque de Cédric Péron
Il avait la peur au ventre, bien plus importante encore que la faim ou la soif, qui passaient au second plan. Même la nudité ne le gênait pas, lui pourtant si pudique en temps normal, y compris avec sa connasse de femme. Le seul fait de penser à elle accentua encore un peu plus la colère qui le faisait déjà bouillir. Il ne la supportait plus sa vieille, depuis longtemps. Ni elle, ni son fils. Chaque jour, il se demandait ce qu’il faisait encore avec eux. Ils ne le méritaient pas. La preuve, tous ses potes lui disaient quand il les rejoignait au bar.
Commenter  J’apprécie          10
Aubazaardeslivr   15 décembre 2016
Souffrance de Cédric Péron
Ana aimait beaucoup lire, elle était triste à l’idée qu’une librairie de plus allait très certainement fermer et participer à la mort de la culture. Dans la vitrine, elle remarqua que les livres d’auteurs à succès côtoyaient ceux d’indépendants, ce qui était assez rare pour être noté. Elle avait souvent trouvé des perles chez ces derniers, ils avaient une écriture libre, parfois marginale, tout ce qu’elle adorait.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   13 décembre 2017
Charly : La traque de Cédric Péron
Anastasie était une vraie tornade. Elle était comme ça, il le savait et avait appris à faire avec, même si parfois c’était énervant. La plupart du temps cependant, il en riait. Elle ne se rendait pas compte de son attitude. Elle agissait comme elle le sentait, sans se préoccuper de ce que les autres pouvaient bien en penser. Il n’avait pas à se plaindre, il avait une coéquipière en or. Au boulot, elle était un chien de chasse, dotée d’un instinct hors norme. Elle ne lâchait jamais rien.

Tous deux étaient plus ou moins célibataires. Flo un peu plus qu’Ana. Elle ne concevait pas une semaine sans sexe. Quand elle avait envie, elle allait dans un bar et choisissait une cible, masculine la plupart du temps, mais parfois féminine, selon son humeur. C’était son jardin secret et rares étaient ceux au courant. Elle partait du principe qu’elle faisait bien ce qu’elle voulait
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 décembre 2017
Charly : La traque de Cédric Péron
Sur les photos, il était très laid. Moche en fait, pour dire les choses telles qu’elles étaient. Elle était une belle femme. Les opposés s’attirent, a-t-on l’habitude dire. Ils en étaient la preuve. Elle n’avait pas inventé le fil à couper l’eau tiède, c’était certain, mais elle semblait gentille, en apparence au moins.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   12 juillet 2018
Souffrance de Cédric Péron
Elle avait préféré ne pas y vivre et acheter un petit appartement bien à elle, loin du regard de ses collègues. Elle pouvait ainsi mieux vivre sa vie parfois débridée, sans peur des jugements. Elle avait un devoir d’exemplarité, mais elle n’aimait pas les devoirs, depuis toujours. Elle n’était pas rentrée chez les flics pour ça, et encore moins dans la division homicide. Elle y recherchait surtout l’adrénaline, celle qu’on a quand on trouve la solution, qu’on renifle les suspects et qu’enfin on arrête le coupable. Elle ne faisait pas partie de ces flics qui vivaient comme une trahison le fait qu’un tribunal libère un accusé coupable, mais bien défendu. Elle s’en foutait, elle avait fait son boulot, et elle savait qu’elle amenait toujours le bon « méchant » devant la justice.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   19 mai 2017
Charly : Au commencement de Cédric Péron
Il y a les cons dits gentils, ceux qui s'ignorent, qui n'ont pas conscience de leur état, mais qui ne distribuent pas leur connerie à tour de bras. Mais ceux que j'abhorre par-dessus tout, ce sont les cons méchants irrécupérables, les CMI comme j'aime à les appeler. D’aussi loin que je me souvienne, ils ont toujours provoqué en moi des pulsions meurtrières. Je ne plaisante pas, c'est une réalité. À chaque fois que j'en croise un, je me dis qu'il mériterait de disparaître, pour le bien de tous. Et je le pense, à tel point que j’échafaude souvent des plans macabres, qu'évidemment je ne mets jamais en œuvre, par peur, par manque de courage, par manque de couilles pour dire les choses clairement.
Commenter  J’apprécie          00
marishpa   07 août 2017
Charly : Au commencement de Cédric Péron
« Mais ceux que j'abhorre par-dessus tout, ce sont les cons méchants irrécupérables, les CMI comme j'aime à les appeler. D’aussi loin que je me souvienne, ils ont toujours provoqué en moi des pulsions meurtrières. Je ne plaisante pas, c'est une réalité. À chaque fois que j'en croise un, je me dis qu'il mériterait de disparaître, pour le bien de tous. Et je le pense, à tel point que j’échafaude souvent des plans macabres, qu'évidemment je ne mets jamais en oeuvre, par peur, par manque de courage, par manque de couilles pour dire les choses clairement.

J'ai décidé qu'à partir de ce jour, ça allait changer. »
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Qui se cache derrière Népomucène ? 🕶 👀

Népomucène.....

...et la vieille dame
...et un vieux drame
....et l'arbre à came

12 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , héros récurrent , pseudo , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur