AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.09 /5 (sur 190 notes)

Nationalité : Polynésie française
Né(e) à : Papeete , 1966
Biographie :

Célestine Hitiura Vaite est une écrivaine polynésienne , née à Papeete, en Polynésie française, en 1966 qui vit en Australie.

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Célestine Hitiura Vaite   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
iris29   17 mars 2022
Chroniques de Tahiti, tome 3 : Tiare de Célestine Hitiura Vaite
Ah, il ne faut pas grand-chose à un homme pour être heureux. Un peu de mà'a, un peu de zizi-panpan, un peu de calme le soir, et il peut respirer.



( mà'a : repas/nourriture )
Commenter  J’apprécie          210
iris29   18 septembre 2021
Chroniques de Tahiti, tome 1 : L'arbre à pain de Célestine Hitiura Vaite
Loana dit que maintenant elle est fiu (fatiguée) des hommes et bien contente comme ça. Elle va où elle veut aller, pas besoin d'autorisation, de permis de sortie, personne l'embête, personne lui demande où tu vas, quand tu reviens, avec qui tu sors, et patati et patata.

D'ailleurs elle ne sort pas. Elle aime bien rester dans sa maison.
Commenter  J’apprécie          200
iris29   20 septembre 2021
Chroniques de Tahiti, tome 1 : L'arbre à pain de Célestine Hitiura Vaite
Mama Roti préfère aussi que les gosses jouent dehors parce que, de son point de vue, les gosses ne devraient pas être à l'intérieur quand le soleil brille.

Autrefois, elle ne permettait jamais à ses enfants de traîner dans la maison quand le soleil brillait dehors, ce qui explique peut-être pourquoi, aujourd'hui, Pito peut passer une journée entière vautré sur le canapé quand le soleil brille dehors.
Commenter  J’apprécie          190
iris29   18 mars 2022
Chroniques de Tahiti, tome 3 : Tiare de Célestine Hitiura Vaite
Dès que Pito est arrivé au boulot, il a pris sa tête normale, sa tête du boulot, celle qui ne trahit rien de ce qui se passe à l'intérieur. Il n'affiche jamais ses ennuis au boulot, pas comme certains qu'il connaît. En ce qui le concerne, ce qui se passe à la maison ( ce qui se passe bien comme ce qui se passe mal, mais surtout ce qui se passe mal ), c'est pas les oignons de personne.
Commenter  J’apprécie          180
iris29   16 mars 2022
Chroniques de Tahiti, tome 3 : Tiare de Célestine Hitiura Vaite
" Hmm. Materena préfère l'amour dans le noir. De son point de vue, l'obscurité est un atout pour une femme , surtout si elle a eu plusieurs enfants.
Commenter  J’apprécie          181
iris29   23 septembre 2021
Chroniques de Tahiti, tome 1 : L'arbre à pain de Célestine Hitiura Vaite
' A ia ia, les enfants, on croit que quand ils sont grands, c'est fini les soucis, mais les soucis, c'est jamais fini."
Commenter  J’apprécie          180
iris29   16 septembre 2021
Chroniques de Tahiti, tome 1 : L'arbre à pain de Célestine Hitiura Vaite
" C'est bien d' être enterré à côté de sa mère, dit Loana. Tout le monde a envie d'être enterré à côté de sa mère."

" Et si Pito veut qu'on m'enterre à côté de lui à Punaauia ? "

Loana lâche la main de sa fille et sa réponse claque : " Tu fais comme tu veux, c'est ton cadavre après tout."
Commenter  J’apprécie          162
iris29   17 septembre 2021
Chroniques de Tahiti, tome 1 : L'arbre à pain de Célestine Hitiura Vaite
" Mama Roti, je suis heureuse avec ton fils. "

" C'est un brave garçon, mon fils", dit Mama Roti.

" Ah oui."

" Il travaille, lui."

" Ah oui alors, et ça c'est bien", dit Materena.

" Il boit un peu de bière de temps en temps, continue Mama Roti. Mais au moins il ne frappe pas quand il boit. Il raconte juste plein de conneries."

Materena opine.

" Je l'ai très bien élevé."
Commenter  J’apprécie          150
iris29   30 novembre 2021
Chroniques de Tahiti, tome 2 : Frangipanier de Célestine Hitiura Vaite
' Aué, les enfants é ! On pense, quand ils sont grands, on n'a plus besoin de se faire du souci, mais les soucis, ça n'arrête jamais !"
Commenter  J’apprécie          160
iris29   21 novembre 2021
Chroniques de Tahiti, tome 2 : Frangipanier de Célestine Hitiura Vaite
Un enfant, d'un sexe ou de l' autre, c'est toujours une responsabilité. C'est vrai ça : pour Materena, quand on sème, on assume. Du jour où l'enfant est conçu au jour où il quitte la maison, on est responsable de son bien-être. E,n fait, on se sent même responsable jusqu'au jour où i'on meurt. Et même là, c'est pas garanti que les gosses auront plus besoin de vous et vont enfin vous ficher la paix. Un enfant, c'est un cadeau pour l'éternité.
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Célestine Hitiura Vaite (156)Voir plus


Quiz Voir plus

Devinette Littéraire, où vais-je ?

George a connu Alfred en juin 1833. Une relation intense et romantique "love at first sight" dirait les Beatles.... Mais, c'est beau comme du Zévaco ! Dès le mois de décembre ils décident de vivre leur passion à ...?... mais la ville leur réservera le sort qu'elle réserve à tous les amants...

Rome
Venise
Florence
Gênes

10 questions
82 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur