AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.03 /5 (sur 111 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Boulogne-Billancourt , le 17/03/1970
Biographie :

Célia Houdart est née le 17 mars 1970 à Boulogne Billancourt. Après des études de lettres et de philosophie et des assistanats à la mise en scène, elle se consacre depuis 1997 à la réalisation de ses propres travaux (théâtre, performances, radio, théâtre musical, installations).
Elle a été lauréate de la Villa Médicis hors-les-murs/AFAA (1999) et de la Fondation Beaumarchais-art lyrique (2004) pour Fréquences, livret d'opéra.

Elle reçoit le Prix Henri de Régnier de l'Académie Française en 2008 pour "Les Merveilles du monde" et le Prix du Festival Livres & Musiques de Deauville 2015 pour "Gil"


On peut retrouver ses projets en cours sur son site:
http://www.celiahoudart.com/hp.php

Source : POL
Ajouter des informations
Bibliographie de Célia Houdart   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Célia Houdart le Scribe
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Cannetille   24 juillet 2020
Le scribe de Célia Houdart
Manoj avait en effet connu le temps où s’étendait, à l’est de Calcutta, un vaste réseau de canaux débouchant sur 12 000 hectares de marais : The East Calcutta Wetlands. De grandes étendues humides, où alternaient les zones de filtrage ouvertes, et les bheri, des mares à poissons qui occupaient des espaces plus circonscrits. Le tout était alimenté quotidiennement par les égouts de la ville. Là prospéraient les roseaux, les nénuphars, les jacinthes d’eau et diverses espèces de poissons. Les jacinthes d’eau captaient les métaux lourds pendant que certains poissons, principalement les tilapias et les carpes, eux, consommaient le phytoplancton. Autrement dit, les plantes et les poissons nettoyaient ensemble, dans des proportions notables, les eaux polluées. Manoj avait appris, grâce à une étude menée par le ministère de l’Agriculture dix ans plus tôt, que les vingt tonnes de poissons ramassées quotidiennement dans les filets des pêcheurs étaient moins toxiques que bon nombre d’espèces pêchées dans le golfe du Bengale. Ces captures fournissaient ainsi largement Gariahat et Park Circus Markets, les deux grands marchés alimentaires de Calcutta. Sans compter les étals de quantité d’autres revendeurs, couvrant ainsi un tiers de la consommation en poisson de la mégalopole. Cette chaîne originale et peu coûteuse faisait vivre au total près de cent mille personnes, à travers neuf coopératives, tout en apportant une vraie réponse au problème du traitement des eaux polluées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Eve-Yeshe   25 mars 2018
Tout un monde lointain de Célia Houdart
De la plage, la villa apparaissait comme un navire blanc mis en cale sèche à flanc de colline. Gréco admira longuement les lignes, les ouvertures, les jalousies de bois, le balcon-coursive qui ressemblait à un bastingage, l’étrange verrière comme une cheminée de paquebot dépassant du toit, l’équilibre du tout. Même abandonnée, un peu délabrée, la villa l’émerveillait encore. P 31
Commenter  J’apprécie          240
Annette55   15 février 2018
Tout un monde lointain de Célia Houdart
" Leurs rires craquaient comme des pommes de pin qu'on écrase .

Les aloès et les lauriers palpitaient doucement dans le crépuscule ....."
Commenter  J’apprécie          210
Célia Houdart
fbalestas   29 novembre 2020
Célia Houdart
Comme il y avait du monde sur le parvis, Chandra préféra entrer tout de suite.

L'intérieur de Notre-Dame, avec ses très hautes voûtes, ses colonnes entourées de chandelles de pierre, qui surgissaient d'une sorte de demi-jour, laissa Chandra un moment figé. Malgré les touristes qui déambulaient au pied des tribunes ou encombraient les travées, et une messe dite dans l'une des chapelles, un grand calme merveilleux émanait du lieu.

Chandra se sentit dans le ventre d'un animal ancien, un corps dont il découvrait le squelette à la fois très solide et très fin. La lumière que filtraient les vitraux était comme un jaillissement chaud, éclaboussant de bleu et de rouge les pavements et les fûts des colonnes. Des taches de jaune produisaient sur les zones qu'elles touchaient l'effet d'un rehaut à la feuille d'or, d'autres, celles d'un acide corrodant.

Chandra suivait une ligne, un enchevêtrement, et soudain une autre ligne le soulevait.

Il fixait un point de la nef centrale, ou une circulation aérienne, et là encore quelque chose le soulevait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
fbalestas   29 novembre 2020
Le scribe de Célia Houdart
Comme toutes les conductrices, Roshan essuyait quotidiennement des jurons et des obscénités, empruntés à un registre plus ou moins imagé ou cru, toujours très explicite (...) .

Apostrophes charmantes auxquelles Roshan réagissait avec fermeté, mais en s'efforçant à chaque fois de rester courtoise, faisant même, si possible, preuve d'invention et de culture.

par exemple, en plein College Street, à un rickshaw qui, en la doublant, lui avait lancé par le vitre baissée de la portière, le mot : "period", elle vait répondu, tout en accélérant et en maintenant une vitesse suffisante pour rester quelques secondes au moins à sa hauteur : strange times, ce qui laissa un moment son interlocuteur figé, avec dans les yeux un air aussi furieux que déconcerté.
Commenter  J’apprécie          130
fbalestas   01 décembre 2020
Le scribe de Célia Houdart
Tandis qu'il déambulait dans les allées du marché aux fleurs, ces images hantèrent Chandra. Paris et Calcutta. Réalités lointaines et incomparables, mais qui à cet instant, dans la pensée et la sensibilité de l'étudiant bengali, mystérieusement, se superposaient.

Le vent se leva, soufflant par bourrasques. Une camionnette se gara dans un petit passage qui séparait les pavillons. On entendait des pépiements, tout un raffut de ménagerie à l'intérieur du véhicule. Un homme en sortit des caisses remplies d'accessoires en plexiglas, des cages en forme de cloche, des sacs de graines. Sur l'épaule de l'homme était posée une perruche verte.

C'était mercredi, le jour où le marché aux fleurs accueillait aussi un marché aux oiseaux.
Commenter  J’apprécie          120
Jeannepe   30 juin 2017
Carrare de Célia Houdart
À la gare de Carrare des blocs de marbre et de granit étaient posés sur des wagons plate-forme le long des voies de triage. D’autres attendaient sur des palettes au bout d’un quai. Ce qui avait d’abord frappé Léa, la première fois qu’elle était venue, c’était la variété des pierres en transit et la forêt de grues. Alentour s’étaient installées des entreprises de découpe et d’import-export qui, depuis le premier choc pétrolier et la chute du marché saoudien, travaillent au ralenti.
Commenter  J’apprécie          80
Jeannepe   29 avril 2017
Gil de Célia Houdart
Gil se rapprocha du piano et joua un do. La note se décrocha du silence. Gil tâcha de conserver en lui le son.



Il revint à sa place. Posa les mains sur ses côtes et respira un moment par le ventre.



Il fixa un point sur un mur en face de lui pour se concentrer.



Il inspira. L’air comprimait ses poumons. La sensation était celle qu’il éprouvait lorsqu’il bloquait sa respiration pour chasser un hoquet. Il effectua une première série de vocalises. Il trouva les sons trop volatils ou trop durs.



Gil s’arrêta à un la, très voilé, presque blanc, avec le sentiment qu’il s’agissait pour lui d’un cap infranchissable.
Commenter  J’apprécie          60
Alice_   05 février 2017
Le Patron de Célia Houdart
L'heure où les persiennes restituaient la chaleur du jour était l'heure où les carpes se décidaient à mordre.
Commenter  J’apprécie          70
BandiFuyons   09 septembre 2019
Villa Crimée de Célia Houdart
Je lis dans le numéro 623 de La NRF un entretien avec Jean-Yves Tadié, le spécialiste de l'oeuvre de Marcel Proust, qui cite une phrase de l'auteur d'À la recherche du temps perdu : "Là où la vie emmure, l'intelligence perce une issue".
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Des cadeaux pour le 160ème !! 🥁🎺

On va passer d'abord chez Günter. J'y ai vu *** militaire rouge et blanc :

des poupées
des billes
un tambour
des dominos
une boîte à musique

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : jouets , livres , cadeaux , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur