AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 15 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Genève , le 10 févier 1883
Mort(e) à : Genève , le 1er aôut 1954
Biographie :

La famille de son père était originaire de Raguse (aujourd’hui Dubrovnik) et vivait à Constantinople, et sa mère était d’origine franco-polonaise.
Charles-Albert Cingria fait des études secondaires (inachevées) à Saint-Maurice et à Engelberg. Il étudie ensuite la musique à Genève et à Rome. Entre 1902 et 1909, il voyage en Suisse, en France, en Italie, en Allemagne, en Espagne, en Afrique, en Turquie, avant de s'établir à Paris en 1915. La Seconde Guerre mondiale l’oblige à retourner en Suisse. Après un passage à Lausanne et à Genève, il s’établit à Fribourg où il trouve une misérable chambre de bonne.

Pendant son séjour en Suisse, Cingria sillonne le pays à vélo. Il survit en publiant dans diverses revues de la presse locale et en donnant des conférences. En 1944, il retourne en France. Par la suite, il vit tantôt à Paris et à Aix-en-Provence, tantôt en Suisse. En 1954, il est rapatrié d’urgence à Genève, où il meurt d’une cirrhose du foie le jour de la fête nationale.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

Charles Albert Cingria : Portraits
Olivier BARROT présente l'ouvrage de Charles Albert CINGRIA "Portraits" paru dans la collection Poche Suisse l'Age d'homme dans lequel il raconte la vie d'hommes célèbres contemporains de son époque.

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Charles-Albert Cingria
cathcor   20 mai 2013
Charles-Albert Cingria
Entre le néant et le surnaturel, ce qu'il y a de stupéfiant est le réel.
Commenter  J’apprécie          90
Charles-Albert Cingria
coco4649   10 mars 2018
Charles-Albert Cingria
 

 

Si l'on ne trouve pas surnaturel l'ordinaire, à

quoi bon poursuivre ?
Commenter  J’apprécie          80
Henri-l-oiseleur   04 octobre 2015
Pétrarque de Charles-Albert Cingria
Bien que, à vrai dire, il y ait des tantes plus jeunes et aussi jolies que leurs nièces, je ne pense pas que Laure ait eu l'idée de s'encombrer de la sienne, ni que les dames en question aient été celles-ci. De grands noms ne signifient rien sur le divan de l'amour. la dernière fille de catin de la plus basse ruelle - disons une rouquine aux cheveux forts et aux pâles yeux comme l'eau où filent les vidures de brochets vers les saules - est quelquefois la plus exquise déesse de la terre et des tapis des ciels où s'ébrouent, chevauchés par archers nus, onagres à selles d'or.
Commenter  J’apprécie          61
Henri-l-oiseleur   14 janvier 2018
Propos animaliers de Charles-Albert Cingria
" Dites donc.

- Quoi ?

- Etes-vous là ?

- Oui.

- Préférez-vous les chiens ou les chats ?

- Les chats.

- Pourquoi ?

- Parce que le chat a de solides qualités morales, et puis il ronronne.

- Et le chien ?

- Le chien ne ronronne pas.

- Ah ! ... Mais le chien est fidèle.

- C'est très relatif, et puis ce n'est guère une qualité si son maître est le dernier des sacripants de la terre. Pas mal de chiens feraient mieux de mordre leurs maîtres.



p. 54
Commenter  J’apprécie          61
pgremaud   27 août 2013
Pendeloques alpestres de Charles-Albert Cingria
Sur la mousse étaient déposés comme intentionnellement, comme en l'honneur d'un génie, des minerais aux feux splendides. On aurait dit des pendeloques. Il n'y avait dans l'air pas une libellule, pas un moucheron, pas un oiseau. Le petit lac était parfaitement calme. Le soleil allait se coucher et, déjà en juillet, il faisait froid. J'ai appris par la suite que ces pierres ainsi que que cette disposition et cette taille - les unes étaient en forme de coeur, d'autres en forme de trapèze ou de pentagone - n'étaient qu'un accident naturel.
Commenter  J’apprécie          50
Charles-Albert Cingria
Malone   09 février 2017
Charles-Albert Cingria
Ceux qui ont la lourde stupide prunelle policière qui vrille, et ceux qui ont l'inactuel absurde ton de commandement, il faut bien vite les pousser et les cantonner et les empoigner et les maintenir - c'est facile si on ne croit plus au prestige-, puis leur broyer systématiquement comme à coups de crosse les doigts de pieds dans leurs bottes ou leurs bottines. Cela fera du fromage sanglant.

Il faut en tout cas habituer le peuple à voir les influences dues au prestiges ravalées à ce qu'elles sont, qui est excrément. Du fait qu'il n'y a point d'idéal, point de découverte, rien de nouveau, d'urgent, à signifier au monde toujours stupidement nationaliste et capitaliste, du fait surtout qu'il n'y a point d'hommes - ceux qui se prétendent tels ne sont que des Césars de Cinéma - nulle obligation n'existe de trembler, ni d'acclamer, ni de se ranger en marche et en bel ordre devant l'excrément qui est cela qu'ils sont et qu'ils resteront dans la mémoire de ces temps de décri de l'esprit humain que résume le faux bond en avant des jeunesses actuelles.

Il faut que le poète - l'individu sans monde - puisse à nouveau respirer divinement. Il faut que l'officialité qui a besoin de de médiocrité et la médiocrité qui a besoin d'officialité soient ravalées, et que, de nouveau, l'on puisse faire quelque pas hors Paris - j'ai le cœur d'appeler Paris terre d'opinion - sans qu'une race d'aquarellistes-espions ou de fliquesses qui prennent des notes aux chiottes dans une conversation libre ne s'attachent à vos syllabes comme des vampires.

Il ne faut plus de ces trous que font dans la conversation certains visages - des bellâtres -, ou un art qui ne s'explique pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
wellibus2   28 novembre 2015
Les Petites Feuilles de Charles-Albert Cingria
LE VIN

le vin, c'est comme l'amour, il vaut mieux le boire qu'en faire un trhème d'exaltation continuelle
Commenter  J’apprécie          30
Desimoni   26 février 2020
Florides helvètes et autres textes de Charles-Albert Cingria
Étonnez-vous de ce soleil avant d’en réclamer un autre.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
142 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur cet auteur