AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.13 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : Canada
Biographie :

Ancien enseignant au Collège Héritage à Chateauguay. Il y a donné des cours d’éthique et de culture religieuse et cela lui a inspiré l'idée de son roman "Le fils du singe".

Source : http://www.courteechelle.com/le-carnet-pedagogique/le-fils-du-singe-par-charles-premont
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Cielvariable   02 avril 2018
Le Fils du singe, Tome 1 : de Charles Prémont
Le conseil des maîtres suivit son cours. Chacun parla des problèmes que le temple éprouvait. Ils passèrent ensuite en revue la performance des élèves et les stratégies pédagogiques à appliquer. Tout au long de ces entretiens, maître Ko-Hany ne dit rien. Il était préoccupé, car il se désolait déjà de la décision qu’il venait de prendre. Renvoyer Iv-han, un des élèves les plus prometteurs de sa génération ! Il ne pouvait se résoudre à voir partir quelqu’un d’aussi talentueux de son temple, mais l’indiscipline d’Iv-han avait rendu les choses impossibles à gérer. La réunion s’étira sur près de trois heures à la fin desquelles chacun se leva et partit vaquer à ses occupations habituelles. Maître Ko-Hany demeura assis encore un instant. Pizo-Hany réapparut soudain dans l’embrasure de la porte.
Commenter  J’apprécie          60
Cielvariable   15 juin 2018
Le fils de l'homme de Charles Prémont
La porte de bronze était gardée par un lion d’airain, un monstre mesurant dix mètres de haut, serviteur de Koken’nin, le dieu des gardiens. Ce lion constituait une défense extraordinaire, personne dans tout l’Univers ne voulait avoir maille à partir avec lui. Son corps métallique pouvait résister au feu et au gel, les coups du dieu de la guerre lui-même rebondissaient sur cette carapace. L’ivoire de ses dents était si dur qu’il pouvait traverser les plus solides armures. Sa force lui permettait de défoncer n’importe quel mur d’un simple coup de patte. Il avait été créé pour être le geôlier de la prison céleste et il remplissait sa fonction depuis la fondation du royaume divin. Il n’avait jamais failli à la tâche, même si bien des dieux avaient tenté de le corrompre ou de le détruire au cours des siècles.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   02 avril 2018
Le Fils du singe, Tome 1 : de Charles Prémont
Ivhan regarda ceux avec qui il avait presque toujours vécu. C’étaient les personnes qu’il connaissait le mieux et qui lui étaient les plus chères, mais sa meilleure amie à ses yeux demeurait Ïotan. Ils avaient été de très bons amis dès leur plus jeune âge. Ivhan admirait son petit nez qui pointait fièrement devant elle, sa posture guerrière, toujours prête à l’assaut. Ïotan était rapide et souple, elle se battait d’une manière incroyable. Et elle devenait de plus en plus belle. Il tenta de la chasser de son esprit : l’entraînement allait commencer. Il se demanda quelles étaient ses qualités de guerrier à lui. Ils avaient commencé à treize, à sa première année, et ils n’étaient plus que cinq. Plusieurs aspirants étaient renvoyés dans leur famille chaque année.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   02 avril 2018
Le Fils du singe, Tome 1 : de Charles Prémont
Ils pénétrèrent dans l’enceinte sacrée du temple en entendant les cris de guerre que scandaient leurs pairs en s’entraînant. Ils s’avançaient vers l’escalier central de l’édifice, celui qui menait à la grande bibliothèque. Ils montèrent les marches deux à deux, puis tournèrent à gauche dans un long couloir. Ils quittèrent ce corridor pour s’engager dans un autre escalier qui montait en colimaçon. Trois étages plus haut, ils arrivèrent devant une grande porte ornée de bronze. Les coulées de métal dessinaient un grand singe doté d’un large anneau à la hauteur du nombril. Maître Pizo-Hany le saisit et frappa trois fois. Le son retentit long-temps après le dernier coup. Un moine vint répondre, Pizo-Hany s’inclina et on les laissa entrer.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   02 avril 2018
Le Fils du singe, Tome 1 : de Charles Prémont
Déjà, son regard fuyait vers l’extérieur, où l’on pouvait apercevoir en contrebas du temple les troupeaux de buffles qui semblaient n’être que de mi-nuscules fourmis. « Ce que je peux avoir hâte de partir », se dit-il. L’apprentissage de l’Art du Singe était trop long : dix ans! Il en était à ses quinze ans, et ses parents l’avaient abandonné au temple à l’âge de six ans. Il croupissait depuis au sommet de cette montagne alors que le monde l’attendait en bas, dans la vallée. Iv-han se renfrogna, perdu dans ses pensées malheureuses. Il n’avait jamais su pourquoi il avait été abandonné là. Il n’avait revu ni son père ni sa mère au cours des neuf années qu’il avait passées sur les planches de la salle de combat.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   02 avril 2018
Le Fils du singe, Tome 1 : de Charles Prémont
Au commencement, il n’y avait que l’Un,inconscient dans son extraordinaire simplicité.˚ L’Un, inconnaissable, puisque englobant tout.˚ Et tout était parfait, harmonieux, unique.˚ Il n’y avait ni temps ni espace˚ – l’extérieur n’existait pas. Mais de l’intérieur surgit un mouvement, la première émergence qui eut lieu en l’Un.

Fut le désir.

Le désir qui, puissant, porte au-dehors. L’Un eut donc l’envie irrépressible de se voir.Aussi se scinda-t-il afin que chacune de ses parties puisse connaître l’autre.˚ Ainsi naquit la complexité.˚ Et de l’Un qui devint deux,miroirs de leurs propres reflets,˚ vint la conscience.˚

LIVRE DEJUHN. L’ESSENCE DE LA CRÉATION
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   02 avril 2018
Le Fils du singe, Tome 1 : de Charles Prémont
Maître Pizo-Hany s’avança vers les combattants avec dans le regard un infini mépris pour les deux apprentis. Il les toisa de haut. Vihn-han et Iv-han baissèrent la tête : ils savaient qu’ils étaient dans leur tort, que leurs émotions avaient pris le dessus sur leur intellect, tout le contraire de la Voie du Singe. Maître Pizo-Hany ne dit rien, il fit un signe de tête aux autres novices agglutinés autour pour voir le combat. Ils se dispersèrent, allant chacun vers son cercle respectif, pour poursuivre l’entraînement. Iv-han aperçut Ïo-tan du coin de l’œil : elle s’en voulait, il le sentait. Il ne put accorder plus de temps à ses pensées, maître Pizo-Hany partant déjà vers le temple.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   15 juin 2018
Le fils de l'homme de Charles Prémont
Les réceptions sont des événements importants pour tous les disciples de l’Art subtil et ils doivent être en mesure de les analyser à la perfection. Tout, autour d’une table, revêt son importance. Chacun des gestes des convives, leur manière de tenir leurs couverts, de boire à leur coupe, de discuter avec les autres, sont des indicateurs de leur fonction, de leur statut social et de leur état d’âme. Connaître les règles de la bienséance permet donc au disciple de l’Art subtil non seulement de lire dans le jeu de ses adversaires, mais également de se prémunir de leurs inquisitions et de se protéger d’eux.



La tabLe est mise, Notes sur La vie de cour et ses graNdes occasioNs
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   15 juin 2018
Le fils de l'homme de Charles Prémont
Le guerrier Notashi défia du regard le dieu Kyofu, ministre de la peur.

Ôte-toi de mon chemin, tu n’as aucune prise sur moi.

Nul n’échappe à mon pouvoir, répondit Kyofu.

J’ai combattu dans les pires guerres, affronté les plus coriaces adversaires,

relevé les plus grands défis et jamais je n’ai senti ta poigne sur mon coeur.

Mon courage est au-dessus de tous tes artifices.

Je n’ai pas d’artifices, répondit Kyofu. La peur, mon domaine, est la

conséquence de l’existence. Même les dragons n’y échappent pas.

Sottises, cria Notashi avançant vers le dieu tout en levant sa lame.

Le dieu sourit.

Chapitre III, Grandeur et perte de notashi
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   02 avril 2018
Le Fils du singe, Tome 1 : de Charles Prémont
Un violent coup de baguette en bambou s’écrasa sur la tête d’Ivhan et mit une fin abrupte à leur conversation. L’auteur de cet acte brutal était maître Pizo-Hany. Il leur intima le silence par la seule autorité de son regard. Maître Pizo-Hany était un farouche guerrier, mais un enseignant encore plus cruel. Le regarder droit dans les yeux ne fût-ce qu’une demi-seconde pouvait vous faire écoper du châtiment de briquer les planchers du temple pendant des mois. Ivhan en avait de pénibles souvenirs, aussi choisit-il la sagesse et baissa-t-il la tête en signe de soumission.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Cannibale

Dans quel lieu Gocéné et ses compagnons sont-ils emmenés ?

En Allemagne à Berlin.
Dans un zoo en Australie.
A l'Exposition Coloniale à Paris.
En Suède dans un parc d'attractions.

10 questions
613 lecteurs ont répondu
Thème : Cannibale de Didier DaeninckxCréer un quiz sur cet auteur