AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.15 /5 (sur 33 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1868
Mort(e) : 1942
Biographie :

Charles Quinel est un écrivain et journaliste français.

Auteurs connus et feuilletonistes dans Le Dimanche illustré, Charles Quinel et Adhémar de Montgon, proposent en 1931 l’histoire d’un orphelin déshérité: Bob et son chien Médard.

En 1932, le duo Charles Quinel-Adhémar de Montgon y publie Le Bateau fantôme et, en 1934, le récit plus « classique », Aux quatre coins du monde.


Ajouter des informations
Bibliographie de Charles Quinel   (13)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
gouelan   02 août 2015
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
Cette conversation se tenait en une chaude journée de la fin du printemps 1799, à Calcutta, capitale du Bengale, sur la terrasse de la résidence du marquis de Wellesbey, gouverneur général des Indes pour la Compagnie. Magnifique résidence, en vérité, car les Anglais transportent partout où ils s’établissent leurs habitudes et leur façon de vivre…
Commenter  J’apprécie          130
gouelan   02 août 2015
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
Autour du cou d’Hoël, retenu par une chaîne d’or, pendait un grand olifant creusé dans une défense d’ivoire. Souvent il portait cette trompe à ses lèvres et son souffle puissant en tirait un mugissement puissant que l’on entendait jusqu’au cœur des forêts de l’Armorique, et qui s’en allait par les grèves rebondir de rocher en rocher
Commenter  J’apprécie          130
gouelan   02 août 2015
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
Un pichet et deux verres étaient sur la table. Numa versa à Casimir une rasade de ce joli vin de pays un peu rosé, sentant très fort son terroir – On n’avait pas encore importé les vignes américaines qui ont donné à tous les crus une saveur banale.
Commenter  J’apprécie          120
gouelan   01 août 2015
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
Évidemment Marius n'avait pas fait absolument tout ce qu'il avait dit, il était victime du mirage, de ce mirage marseillais qui embellit si fort les choses...
Commenter  J’apprécie          100
gouelan   02 août 2015
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
…Personne comme elle ne faisait le farz-valet.

- Le farz-valet ?

-Une sorte de gâteau de sarrasin où il entre des œufs, du lard et des pruneaux ; évidemment quand on n’a pas ces ingrédients, il faut bien se contenter de manger le far, une simple galette de blé noir.

[…]

..il n’y avait pas de doute sur le naufrage, mais le corps de Le Gall ne revint pas, on dut enterrer une proella.

- Une proella ?

- C’est vrai, vous ne savez pas, vous êtes étranger. Dans notre pays, quand un homme est péri en mer et que son corps n’est pas retrouvé, on façonne une petite croix de cire. Autour de cette croix, posée sur la table de la maison du mort, entre deux cierges, on fait la veillée funèbre comme si c’était le corps et puis on la met dans une bière et on l’enterre au cimetière. Il y a beaucoup de proellas, allez, au cimetière de Lampaul.

[…]

« Celui-là se maria et, un beau jour, vint s’installer dans sa maison de Crearc’h avec sa mouliguen.

- Qu’est-ce que cela ?

- Une étrangère, une fille qui n’est pas d’ici



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
gill   28 juillet 2015
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
Qui veut s'y rendre doit embarquer au Conquet près de la pointe Saint-Mathieu, sur un médiocre bateau, qui, après avoir contourné l'île Béniquet - l'île bénie où jadis les druides célébraient leurs sombres mystères - touche à l'île Molène et enfin atteint la baie de Porspaul, au milieu de laquelle surgit un imposant rocher, le Corce.

Lampaul, au fond de la baie, est le meilleur port d'accès d'Ouessant, encore, la plupart du temps, le bateau à vapeur ne peut-il pas accoster et doit-on débarquer péniblement à l'aide de canots.

C'est que la mer, dans ces parages, est presque toujours mauvaise, le vent ne s'apaise que rarement ; la traversée est habituellement dure traitres sont les courants du chenal du Four et du passage de Fromveur, les deux passes qui séparent l'île du continent ....
Commenter  J’apprécie          80
gouelan   02 août 2015
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
Antide commença par régaler le jeune Tony d'un coup de pied bien placé On a beau professer que tous les hommes sont égaux, il est des moments où le désarroi intérieur détruit l’effet des plus belles théories. Ce coup de pied qui n'émut d'ailleurs pas Tony, lequel possédait l'art d'esquiver de semblables caresses, avait pour but d'enseigner au petit domestique qu'Antide était abimé dans sa douleur et qu'il n'entendait pas être diverti.
Commenter  J’apprécie          80
gouelan   01 août 2015
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
La belle Cordelière joua son rôle dignement. Elle était très redoutée des galions d'Espagne qui avaient eu fort à pâtir d'une rencontre avec elle ; ils avaient appris à leurs dépens qu'elle était la devise des marins de Morlaix :

" S'ils te mordent...

" Morlaix..."
Commenter  J’apprécie          70
beauscoop   06 août 2019
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
... de la tête fraîchement coupée (par Persée), tombaient encore des gouttes de sang et ce sang s’écoula dans la mer. Du sang de Méduse naquirent aussitôt ces végétaux de pierre rouge que l’on nomme corail et c’est ainsi que bien des siècles plus tard les Grecs trouvèrent aux abords des Cyclades des bancs entiers de ces coraux qui s’étaient multipliés à l’infini.

Et c’est peut-être à cause de cette origine fabuleuse et sanglante que les femmes, qui firent de ce corail des ornements, lui attribuèrent longtemps un pouvoir magique contre le mauvais sort.
Commenter  J’apprécie          50
gill   19 janvier 2015
Contes et légendes de la mer et des marins de Charles Quinel
Par trois fois déjà le héraut à la voix d'airain avait, du haut des murs d'Iolchos, lancé le message royal :

- Vous tous, qui que vous soyez, rois ou passeurs, vieillards vénérables ou jouvenceaux imberbes, hommes courbés vers la glèbe ou navigateurs aux yeux levés vers les étoiles, accourez.

Nul ne sera repoussé, chacun recevra sa part du festin et de la chair des mille boeufs sacrés immolés en l'honneur du divin Neptune, dieu des océans qui baignent ces rivages......
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Des titres très connus et pourtant...

Léon Tolstoï : L'Histoire et les hostilités entre la France de Napoléon et la Russie d'Alexandre Ier.

Guerre et Paix
La Guerre et la Paix
les deux réponses sont correctes

10 questions
252 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..