AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.05 /5 (sur 1328 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lyon , le 02/11/1976
Biographie :

Chloé Cruchaudet est une scénariste, une dessinatrice et une coloriste française de bande dessinée.

Elle suit l'enseignement de l'École Émile-Cohl à Lyon puis celui des Gobelins à Paris où elle étudie surtout l'animation. Les cours développent son goût du croquis sur le vif, une approche cinématographique notamment avec le travail du story-board, dont on retrouve l’influence dans ses planches.
Pour l’écriture, elle s’inspire d’histoires vécues ; de livres historiques, d’autobiographies ou de reportages vus à la télé.

C'est dans cette voie qu'elle commence sa carrière en travaillant sur des séries d'animation telles "L'âne tro-tro" ou "Atomic Betty", tout en fournissant des illustrations pour des livres pour enfants.

Elle entre dans le monde de la bande dessinée en participant à des albums collectifs: "Les chansons de Louise Attaque en BD" en octobre 2006 pour les éditions Petit à Petit et tome 3 de "La fontaine aux fables", également en octobre 2006 pour Delcourt, et en publiant un album consacré à Joséphine Baker aux Éditions Nocturne.

Passionnée d'études sociologiques et de témoignages historiques, elle découvre l'histoire de Minik, qui devient le héros de "Groenland Manhattan". Elle reçoit pour ce premier album le prestigieux Prix René Goscinny en 2008.

Elle participe également à l'album collectif "Les enfants sauvés", sorti chez Delcourt en novembre 2008. En 2009, elle se lance dans la série "Ida", qui narre en trois volumes les aventures à la fin des années 1880 d'une vieille fille trentenaire, hypocondriaque et autoritaire qui se découvre une passion pour les voyages. En 2011, elle participe au projet "Les Autres Gens", qui réunit une multitude de dessinateurs.

En septembre 2013, elle sort "Mauvais genre" d'après l'essai "La Garçonne et l'Assassin" de Fabrice Virgili et Danièle Voldman. L'ouvrage est fort bien accueilli par la critique et vaut à son auteure de recevoir le prix Landerneau BD 2013, le prix Coup de cœur lors du festival de Quai des Bulles, le prix de la critique de l'Association des critiques et des journalistes de bande dessinée, et le prix du public Cultura lors du Festival d'Angoulême 2014.

En 2018, elle publie "La croisade des innocents", inspirée d'un fait historique assez méconnu, l'expédition vers la Terre sainte, en 1212, nommée la Croisade des enfants.

+ Voir plus
Source : http://www.bdzoom.com
Ajouter des informations

Entretien avec Chloé Cruchaudet, à propos de sa bande dessinée La Croisade des Innocents


Librement inspirée d’un fait historique du XIIIe siècle,
La Croisade des Innocents est le nouvel album de bande dessinée de Chloé Cruchaudet, auteur de  Groënland Manhattan (Prix René Goscinny en 2008), Ida, tome 1 : Grandeur et humiliation (Meilleur album de l’année au FIBD, en 2010), ou encore Mauvais genre (Prix Landerneau en 2013, Grand Prix de la Critique/ACBD et Prix du Public Cultura, en 2014).
À travers une aventure teintée de moments légers, poétiques et graves, ce récit de 176 pages propose une réflexion sur la nature humaine et la religion.


Comment avez-vous connu l’histoire de la Croisade des Innocents ? Et qu’est-ce qui vous a poussée à vous en emparer ?

J’ai lu il y a longtemps un très mince article sur le sujet dans un magazine d’histoire, et régulièrement j’y repensais. Au fil des années, j’ai pris quelques notes sur le sujet, accumulé de la documentation, puis un jour, je me suis lancée. J’ai toujours trouvé cette période du XIIIe siècle passionnante, et pour moi cette histoire avait le potentiel de rassembler des thématiques sur lesquelles je m’interroge beaucoup : la survie en groupe, les croyances, l’innocence... Ce « road trip » mené par une troupe enfants, était donc une base idéale pour construire un récit mêlant tout ceci.


Ce fait historique est très peu documenté. Ce manque d’information a-t-il été pour vous un obstacle ou au contraire un espace de liberté ?

Je m`en suis juste inspirée pour inventer les personnages, et j`ai tout imaginé de ce que pouvait être leur parcours. Il ne reste vraiment que très peu de traces de cette histoire, au point que certains historiens mettent son existence même en doute. On a des témoignages tardifs qui laissent penser qu`à un moment donné ils ont été considéré comme des "voyous" qui pillaient tout sur leur passage. Celui aussi très étonnant, selon lequel ils auraient été plusieurs milliers à leur arrivée à Marseille. En revanche, la fin (que je ne dévoilerais pas...) semble avérée : on sait jusqu`où ils ont pu arriver, et ce qu`il est advenu de certains d`entre eux. De toute manière, si tout avait été connu sur cette histoire, cela ne m`aurait pas intéressée. Alors que faire cet effort d`imagination, me mettre dans leur peau pour comprendre ce qui les avait poussés à entreprendre ce voyage insensé, c`était vraiment passionnant.


La bande dessinée historique étouffe parfois de sa fidélité documentaire, qui veut que chaque bouton de bottine soit représenté avec un soin d’historien. Votre Moyen Âge est au contraire très épuré, rendu par des touches légères, et souvent intemporel quand les enfants errent dans la nature. La fidélité historique n’était pas un enjeu central ?

Non, mon objectif était juste la cohérence. J’ai malgré tout essayé de rendre compte des spécificités de l’époque, comme par exemple la mise en apprentissage des enfants : très jeunes, ils se retrouvaient parfois loin de leur famille, à devoir apprendre un métier, et la manière dont ils étaient traités variait d`un endroit à l`autre. Dans le livre, j`ai décrit des conditions difficiles pour justifier aussi leur départ, mais ce n`était pas forcément le cas partout. Il y a quelques recherches portant sur l`enfance au Moyen Âge, c`était très intéressant de découvrir quel pouvait être leur emploi du temps quotidien, leurs jeux, ce qu`ils mangeaient... J`ai même essayé certaines recettes pour me mettre vraiment à leur place, et c`était... étonnant. Mais sinon, je ne pense pas qu’il y ait d’énormes différences entre les enfants de cette époque et ceux de maintenant : les besoins de jouer, de sécurité, de sociabilité, restent des fondamentaux, et permettent à mon avis aux lecteurs de se sentir proches d’eux malgré l’éloignement historique. J’ai pris le parti d’être plus dans l’évocation que dans le réalisme. Avant tout mon but était que les lecteurs trouvent l`univers et les personnages vraisemblables, et soient embarqués dans cette aventure. Je suis sûre que les historiens spécialistes du Moyen Âge trouveront à redire... Ce n`est pas grave à mon sens, je suis consciente de m`être emparée de cette histoire avec mes préoccupations de personne vivant au XXIe siècle.


Ces jeunes croisés ont tous les excès de l’enfance : dans l’innocence, mais aussi la cruauté, la générosité, l’enthousiasme, l’égoïsme ou la sauvagerie. Qu’est ce qui vous intéressait en particulier dans le thème de l’enfance ?

Ce qui m’intéressait dans cette histoire, c’était cette idée de survie avec des cerveaux immatures. Comment trouver des solutions à des problèmes très pragmatiques, quand on ne sait pas gérer ses émotions, mais qu’on a plein d’imagination ? Selon moi, tout est encore plus fort, plus intense quand on est enfant. Et surtout cela me permettait d’introduire cette tension autour de leur innocence supposée : Ils se considèrent comme des enfants purs, protégés par le Christ pour cette raison, mais en même temps la dureté du chemin va les faire vieillir très vite. Inéluctablement, ils se dirigent vers le monde qu’ils rejettent : le monde des adultes.


La gamme de couleurs de l’album décline les nuances de gris et d’ardoise. Pourquoi cette palette vous semblait-elle la plus appropriée ?

J’ai essayé de donner une teinte à chaque séquence qui correspondait selon moi à l’émotion de cette scène. Bien entendu, c’est très subjectif. Et j’ai mis de coté une fois de plus la vérité historique, car même dans la paysannerie les vêtements avaient parfois des teintes vives, qui pouvaient être variées. Mais je ne voulais pas distraire le lecteur avec un tas de couleurs un peu partout, j’ai donc fait ce choix. Etat d’esprit, d’ambiance.


La croisade des innocents peut se lire comme un conte, comme un récit initiatique, et comme l’histoire d’une utopie manquée. Y a-t-il une lecture qui compte plus pour vous ?

A part le questionnement autour de la pureté, de l`innocence supposée des enfants, je me suis beaucoup intéressée à la construction des religions. Comment on invente des mythes pour des raisons pragmatiques, et comment on manipule les gens pour qu`ils adhèrent à ces croyances. L`être humain est ainsi fait, que l`on fini par croire soi-même à ses propres mensonges... Le protagoniste, Colas, devient lui-même une sorte de Christ, et j`ai construit les personnages autour de lui selon le modèle des apôtres. Une mise en abyme pour tenter de comprendre comment les croyances naissent, et comment elles donnent lieu à des dérives. Il faut bien garder en tête à quel point les croisades de cette époque ont été d`une manière générale des prétextes pour commettre des barbaries.


Bien qu’ancrée dans le Moyen Âge, cette croisade a une part d’universel. Peut-on y trouver des échos d’autres enfants, à d’autres époques, marchant sur d’autres chemins vers d’autres mers ?

En réalité, il y a deux croisades d’enfants qui sont presque parties en même temps : une du nord de la France, une d’Allemagne. Je ne sais pas s’il y en a eu beaucoup d’autres. En écrivant ce récit, j’ai pensé plutôt aux enfants ou très jeunes adultes qui mènent à l’heure actuelle une guerre sainte au nom de l’islam. Un embrigadement motivé à la base par de belles paroles, qui ont pour résultat des dérives terribles. Comme il y en a eu à différentes époques, au nom de différentes religions. La manipulation sous couvert de religion m’est insupportable... S’inventer ses propres histoires qui finissent par constituer des guides, des échappatoires, peut bien sûr être salvateur. Mais le succès des religions tient beaucoup plus à du bourrage de crâne avec des inepties qui finissent par devenir un dogme... J’ai essayé de déconstruire le phénomène à travers cette histoire pour mieux le comprendre.



Quelques questions à propos de vos lectures

Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

J’ai beau chercher, je n’arrive pas à trouver un livre en particulier.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

La Montagne magique de Thomas Mann.


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Charlie et la Chocolaterie de Roald Dahl.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

Belle du Seigneur  d`Albert Cohen.


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Frankie Addams de Carson McCullers.


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

La Bible.


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

« Ah! je t`aime Julie, tellement que je boufferais ta merde. »
Louis-Ferdinand Céline  


Et en ce moment que lisez-vous ?

La Terre des fils de Gipi. Une merveille d’horreur, un chef-d’oeuvre.


Découvrez  La Croisade des Innocents de Chloé Cruchaudet, aux éditions Soleil :





Entretien réalisé par Guillaume Teisseire.






étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Chloé Cruchaudet - La poudre d'escampette .
A l'occasion du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2016, rencontre avec Chloé Cruchaudet autour de son ouvrage "La poudre d'escampette" aux éditions Delcourt. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/cruchaudet-chloe-poudre-escampette-9782756075839.html Notes de Musique : Drop of Water In the Ocean by Broke For Free. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Citations et extraits (122) Voir plus Ajouter une citation
marina53   02 décembre 2013
Mauvais genre de Chloé Cruchaudet
La violence est parfois silencieuse.
Commenter  J’apprécie          410
Harioutz   27 avril 2019
La Croisade des Innocents de Chloé Cruchaudet
Hiver

Que sont mes amis devenus

Que j'avais de si près tenus

Et tant aimés

Ils ont été trop clairsemés

Je crois que le vent les a ôtés



Rutebeuf, XIIIe siècle,

La Complainte (extrait).
Commenter  J’apprécie          372
marina53   09 janvier 2019
La Croisade des Innocents de Chloé Cruchaudet
- Il n'y a vraiment aucun vieux parmi vous ?

- Surtout pas ! Les adultes trahissent, ils sont grossiers...

- Et ils sont tellement moches !
Commenter  J’apprécie          272
marina53   07 février 2016
La poudre d'escampette de Chloé Cruchaudet
- Quand ce palace flottant sera sur l'eau, nous suivrons la Grôsne jusqu'à la mer, et ainsi, nous accomplirons notre rêve: trouver notre place. .. l'endroit qui nous est destiné...

- Votre place? Elle est où exactement?

- Justement. C'est à nous de chercher. Le hasard nous a posés ici... Mais ailleurs... c'est peut-être mieux...
Commenter  J’apprécie          260
Ladydede   29 septembre 2013
Mauvais genre de Chloé Cruchaudet
- Vous allez faire des courses M'zelle Suzanne ? Eh bien... bon courage !

J'ai passé ma matinée hier, y a que dalle... J'ai ramené trois rutabagas et deux navets.

- Aaah...quelle misère...

- Résultat, aujourd'hui, j'ai des gaz.

- Mais tout Paris pète ma pauvre Lucette. Qu'est-ce que vous voulez... Faut bien se nourrir...
Commenter  J’apprécie          190
Ziliz   27 janvier 2014
Mauvais genre de Chloé Cruchaudet
[années 1910]

- Surtout, fais bien attention. Ne fais pas comme moi. Choisis quelqu'un de bien, de solide. Quelqu'un sur qui on peut compter...

- Maman. Je vais juste danser pour m'amuser, n'en fais pas toute une histoire...

- C'est ça, oui... Tiens-toi bien, tu ressembles à rien toute tassée. Et n'oublie pas de baisser les yeux quand on te regarde, si tu ne veux pas passer pour une fille vulgaire.

(p. 6)
Commenter  J’apprécie          160
Ziliz   18 janvier 2014
Mauvais genre de Chloé Cruchaudet
[conseils entre femmes pour séduire, années 1910]

- Elle a raison. Tu touches tes cheveux, tu tripotes ton genou, tu baisses ta jupe... Comme ça tu flattes son instinct de chasseur, tu fais la proie innocente qui s'agite devant lui.

- C'est fatigant.

- Le coup de grâce : tu renverses la tête en gloussant pour lui offrir ton cou.

(p. 10)
Commenter  J’apprécie          152
blandine5674   09 avril 2020
La poudre d'escampette de Chloé Cruchaudet
- Je perds tellement de trucs que des fois... j’ai peur de me perdre moi-même.
Commenter  J’apprécie          150
marina53   07 février 2016
La poudre d'escampette de Chloé Cruchaudet
– Il faut qu’on les dépasse, notre honneur est en jeu !

– C’est quoi l’honneur ?

– C’est un truc qui fait qu’on peut bomber le torse et regarder les gens avec fierté.
Commenter  J’apprécie          140
Latulu   03 octobre 2015
Mauvais genre de Chloé Cruchaudet
- Regarde les gestes... Une femme, ça doit être discret, tout en retenue... Tu manipules les objets comme s'ils étaient très fragiles... Tu bouges lentement comme si tu étais dans l'eau... Tu fais comme si tu avais un peu froid...Tu pose ton verre sans faire de bruit...

- Bon, tu veux que je joue au pédé quoi...
Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur
.. ..